Référence multimedia du sénégal
.
Google

Il surprend son voisin avec sa femme et le roue de coups de coupe-coupe

Article Lu 14831 fois

Une rocambolesque histoire d’adultère, qui a failli tourner au drame, continue de défrayer la chronique dans la cité de Coly Dado (kolda). Le jeune C. Baldé, griot de profession, a surpris sa femme avec un boucher du nom de S. Diallo. Pour le corriger, il l’a tout simplement roué de coups de coupe-coupe.



L’après-midi du samedi 28 mars 2009 restera plus que jamais gravé dans la mémoire des habitants du quartier Montagne-Plateau de Kolda. Ce jour, le batteur de «Djembé» (griot), C. Baldé, a failli faire passer un boucher de vie à trépas. Il l’a surpris avec sa femme.

A en croire des informations recueillies sur place, A. Baldé, femme du griot, filait le parfait amour avec le boucher. Et l’époux de la dame avait toujours des soupçons sur une relation amoureuse qui existerait en cachette entre sa bien aimée et le boucher S. Diallo. Mieux, il avait clairement dit au boucher, à plusieurs reprises, de cesser de faire la cour à sa femme. Des avertissements qui, en son temps, avaient mis aux prises les deux hommes. Le samedi 28 mars dernier, surveillant de prêt l’agenda de sa femme et celui de son amant boucher, le batteur de tam-tam les a surpris en train de se donner un rendez-vous dans une case en paille pour une nouvelle séance de jambes en l’air. Le mari, qui voulait à tout prix en finir avec cette aventure, ne pouvait rater une telle occasion. C’est ainsi que, armé d’un coupe-coupe, il s’est rendu discrètement sur le lieu du rendez-vous, quelques minutes avant l’arrivée des amants. Il s’est alors caché entre le portemanteau et le mur de la case. Un instant après, sa femme, qui n’avait jamais imaginé que son mari pouvait être à l’intérieur de la case, entre, suivie de son amant boucher qui arrive par la fenêtre. Se croyant seul à l’intérieur de cette case en paille, comme d’habitude, les deux amoureux plongent dans le lit pour faire l’amour. Indigné et blessé dans son propre amour, le jeune griot surgit de l’endroit où il était caché avec son arme pour en découdre avec le boucher qu’il soupçonnait depuis fort longtemps de s’adonner à des actes adultères avec sa dulcinée A. Baldé. Immédiatement, il l’assène quatre coups de coupe-coupe, deux sur la tête, un sur le dos et un autre au bras. Grièvement atteint, le quidam, en dépit de ses graves blessures et du sang qui coule, a réussi à s’en tirer des griffes de son bourreau grâce à l’agilité de ses jambes d’athlète. Mais, il est aussitôt rattrapé par le voisinage qui, après avoir entendu les différents cris de détresse, ont accouru vers les lieux. Ainsi, il a été mis dans un taxi pour être évacué d’urgence à l’Hôpital régional de Kolda.

Source: L'observateur

Article Lu 14831 fois

Mardi 31 Mars 2009





1.Posté par jolofman le 31/03/2009 21:22
Tres bien fait pour lui, toope thi diabarou diambour yi rek.

2.Posté par rosi le 31/03/2009 22:06
Mais vraiment la femme n'a plus de valeur !! comment on peut etre marier et avoir un amant? mé ki mo niak fayda.b[

3.Posté par xxxxxxxx le 31/03/2009 23:34
sénégalaise yi légui fiit lagou amm. Moi a femme de mon oncle s'est fait engrossée par un autre et l'a reconnu devant tout le monde...elle se promène tranquillement dans le quartier avec son gosse...Roussou si dara, la tête haute nak

4.Posté par taf le 01/04/2009 00:22
c'est pas quelque chose de rare à kolda; malheureusemenr dans cette region surtout en zone rurale, la séxualité est trop banalisée; j'y ai vécu 10 ans et javoue que lors des fêtes comme le mariage, baiser la femme d'autrui est à l'ordre du jour; j'etais enseignant dans la zone rurale koldoise et plusieurs fois des gens m'ont proposé des femmes même mariées.

5.Posté par fiiii le 01/04/2009 03:12
a kolda on baise qui on veut,meme la femme de l'imam

6.Posté par malick le 01/04/2009 05:43
pouquoi insister sur la proffession du mari(griot)

7.Posté par un passant le 01/04/2009 10:42
PEULH YI BONE NAGNOU.
L' adultére est phénoméne culturel chez les hal poular. "Kou thi tak bok kok gayi." je crois que l'excision en est ausssi pour quelque chose. Avec la mutilation de l'organe le plus sensible (clitoris), la femme excisée est à la recherche éffrénée d'un plaisir qu'elle n'aura jamais.

8.Posté par Lisa le 01/04/2009 11:39
C'est phénomène courant chez les peulhs. Cela ne nous surprend guère. Récemment on m'a raconté une histoire de ce genre. Pour vous dire qu'à kolda, baiser c'est comme boire de l'eau. Ils le font n'importe où nak.

9.Posté par ndiaga le 01/04/2009 12:16
Waw, missié le sournaliste, khana "lui asssène des coups de coupe coupe" kagn. on roue de coups de bâton plutôt. De toute manière, l'article est truffée de fautes

10.Posté par Fifi le 01/04/2009 12:53
PEUL BAKHOUL
TRAITRE, MAITRE DANS L ADULTÈRE.

11.Posté par soh le 01/04/2009 13:48
Si vous vous dechainez ainsi sur les peuls, c'est grâce à internet...autant il faut déplorer les relations extraconjugales autant Il faut saluer la "liberté de ton" que permet internet!!!!
Allez profitez-en!!!

12.Posté par babi le 01/04/2009 14:06
KOU FI BAKH KHAL PULAR GUA ARRETER CES PENSEES ETHNOCENTRIK SI VOUS N'AVEZ RIEN D'INTELLIGENT A DIRE BOUCLER LA
ET SURTOUT N'OUBLIER PAS K EL HADJI OMAR MAODO MALICK SERIGNE TOUBA Té KéN GUEUNOULéNE AYE KHAL PULARD LANIOU ALORS PRUDENCE
KOU AM LOY WAKH CONTACT MOI diamymb@hotmail.fr

13.Posté par A M S le 01/04/2009 14:35
EN 2006 j'ai fait 7 mois dans le bassin de l'anambé . c'est dans la région de kolda. mais certaines des femmes que je voyais là-bas pratiquent librement l'adultére alors qu'elles sont avec leur mari. elles sont comme des animaux . et c'est pas un probléme ethnique comme l'ont ecrit les internautes. car j' ai vu à Anambé des femmes qui ne sont point al poular faire l'adultére. NGEEN BAALMA !

14.Posté par Lisa le 01/04/2009 15:44
''babi'' va te faire foutre. Tu n'as rien n'a miauler ici. Ce que tu viens de dire là ne tiens pas la route ok. Ce phénomène est plus courant chez les peulhs que ds d'autres ethnies et eux memes le reconnaissent car moi ki te parle je vis parmi eux et je sais de koi ils sont capables cé vermimes. Alors boucles là.

NB : En plus personne n'a de tps à perdre pour te contacter. bye

15.Posté par samba le 02/04/2009 10:59
yan dal wakhou teus bine rexk teus bine rek

parlez nous d'autre chose merde a la fin

ya pas de boulot pas de taf que des histoires de culs

16.Posté par rone le 31/01/2010 13:58
tous des poules mouillés . il faut parler ces paroles devant les peuls AHMADOU BAMBA PEULHA

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State