Référence multimedia du sénégal
.
Google

Identité : Rama Yade entre la France et le Sénégal

Article Lu 1540 fois

En parcourant le discours de Rama Yade qu’elle a prononcé avant-hier devant un parterre de personnalités réunis à la Bibliothèque Georges Pompidou, appelée également Centre Bobourg, à l’occasion des Journées France Cultures, on sent que la benjamine du gouvernement de Nicolas Sarkozy est tiraillée. Tiraillée entre son pays de naissance, le Sénégal, et son pays de nationalité.



Identité : Rama Yade entre la France et le Sénégal
(Correspondance) - D’emblée, la secrétaire d’Etat tient à faire des précisions pour les gens qui doutent encore : ‘J'appartiens au Sénégal et à la France’. Pourquoi appartient-elle au Sénégal ? Parce qu’elle y est né, mais aussi parce que c’est au Sénégal qu’elle a reçu son éducation de base. Une socialisation de base faite de mélange de cultures qui va la préparer à mieux s’intégrer dans la société française dont elle appartient. Elle dira à l’auditoire, qui ne comprend pas toujours que dans un pays musulman la culture musulmane n’est pas incompatible à la culture catholique, ‘J'ai étudié à l'école catholique alors que je suis de culture Musulmane’. Cette dualité culturelle, qui est en elle, s’est beaucoup ressentie dans son discours. Comme par exemple quand elle dit : ‘Je voulais parcourir le monde pour découvrir la diversité. Cette diversité qui est mon essence même. J'ai envie d'être Mexicaine quand je suis au Mexique, Indienne quand je suis en Inde, Américaine quand je suis en Amérique’.
Elle revendique pour autant son appartenance française, sinon plus depuis qu’elle est nommée secrétaire d’Etat. ‘Mais depuis que je suis secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères et aux Droits de l’Homme, m’éloigner de la France même quelques heures me prend le cœur. D'Alger ou de Genève, je ressens avec force cette singularité de notre pays, cette singularité dont les Français n'ont toujours plus confiance à cause d'un manque de confiance en eux’. Mais elle aurait dû aussi dire qu’elle est Africaine quand elle est en Afrique. Mais cela ne se discute pas. Pour plusieurs raisons. D’abord par la couleur de sa peau, ensuite parce qu’elle a déjà dit qu’elle est Sénégalaise au début de son discours.

On sent également en elle, cette universalité dont a parlé le premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor. Parlant du défilé du 14 juillet, elle dira : ‘C'était inattendu ! Moi-même j'en étais surprise. C'est parce qu'on avait là tout un idéal : la nation française, l'Europe réunie en quelques images, en quelques chansons à la fois patriotique et universelle. Je trouvais que c'était une belle synthèse qui correspondait bien à mon idéal de vie. D'où l'émotion’.

Moustapha BARRY
Source: Walfadji

Article Lu 1540 fois

Samedi 21 Juillet 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State