Référence multimedia du sénégal
.
Google

Iba Der Thiam réaffirme son appel à la reprise du dialogue

Article Lu 1232 fois

Le coordonnateur de la Cap 21, le Professeur Iba Der Thiam, réaffirme son appel à la reprise du dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Interrogé hier, sur l’entretien qu’il a accordé à nos confrères de « Sud quotidien », il souligne : « comme le chef de l’Etat est un homme d’ouverture, de dialogue, de pardon et de générosité, la question de la demande d’audience de l’opposition pourrait être réexaminée dans le but, simplement de désamorcer la tension ambiante, de pacifier le climat politique et de dépasser les évènements du passé ».



Iba Der Thiam réaffirme son appel à la reprise du dialogue
Il réaffirme également son opposition aux assises nationales prônées par l’opposition.

Dans un entretien accordé à nos confrères de « Sud quotidien », paru hier, vous avez plaidé en faveur d’une reprise du dialogue entre le pouvoir et l’opposition. Quels sont les arguments qui fondent cette idée ?

On m’a posé une question à laquelle j’ai apporté une réponse. Je pense que le Sénégal a une longue tradition de dialogue. Quelle que soit la nature des désaccords, les Sénégalais sont parvenus à les surmonter. C’est une faveur que Dieu nous a accordée. De nombreux pays nous en envient. Le Sénégal est une référence. C’est un précurseur qui donne la voie. Rien de ce qui s’y passe ne laisse indifférent l’environnement africain et mondial. Sous ce rapport, nous ne devons pas perdre de vue que beaucoup de gens nous observent. Si le dialogue politique n’est pas bloqué avec une partie de l’opposition avec laquelle le courant passe, il est bloqué provisoirement avec l’autre frange de l’opposition. De toute façon, nous ne pouvons pas nous ignorer éternellement. Il faudra bien que nous reprenions langue pour éponger les différends. En l’espèce, l’opposition avait déclaré l’élection du chef de l’Etat illégitime. Elle avait prétendu que les élections étaient frauduleuses. Sans se rendre compte de la contradiction, elle avait demandé à être reçue par le chef de l’Etat. Quand on considère que quelqu’un est illégitime, on ne lui demande pas une rencontre.

Lors de la table ronde qui s’est tenue à l’Université, les différents partis de l’opposition présents sur les lieux ont reconnu cette contradiction et ont tenté de reconnaître leur contradiction que le fait qu’ils écrivent à Wade en tant que chef de l’Etat était une forme de reconnaissance. Devant cette situation, il faut apprécier, savoir si cette ouverture est suffisante ou non. Comme le chef de l’Etat est un homme d’ouverture, de dialogue, de pardon et de générosité, je pense que la question de la demande d’audience de l’opposition pourrait être réexaminée, dans le but, simplement de désamorcer la tension ambiante, de pacifier le climat politique et de dépasser les évènements du passé. D’autant qu’il n’y a pas d’enjeux politiques immédiats. Le peuple sénégalais ayant définitivement tranché par son vote du 19 août les contestations et les accusations que l’opposition avait injustement formulées.

Est-ce que vous avez pris contact avec le chef de l’Etat à propos de cette idée ?

Pas du tout. J’ai donné une opinion en tant que citoyen soucieux de la stabilité du pays, de la concorde nationale, de la paix civile et de l’amélioration de l’image de marque du Sénégal.

Ne pensez-vous pas que le plan d’actions l’opposition est en train de dérouler rend difficile l’ouverture de concertations ?

Ces actes ne favorisent pas la reprise du dialogue. La reprise du dialogue doit être l’occasion de dépasser ces actes. Je précise que personne ne m’a mandaté. J’ai été interrogé sur une question nationale. J’ai donné un avis qui n’engage que ma personne. Les assises nationales, qui se tiendront sans la majorité, n’ont aucun sens. Les assises nationales sont des formes de conférences nationales qui ne disent pas leurs noms. C’est une sorte de contournement du processus démocratique pour emprunter des voies que l’état de notre démocratie a dépassées depuis fort longtemps.


PROPOS RECUEILLIS PAR BABACAR DIONE
Source: Le Soleil

Article Lu 1232 fois

Jeudi 23 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State