Référence multimedia du sénégal
.
Google

ISMALE LO: ''je suis toujours au Sénégal et j’ai la conviction de faire de la musique de qualité''

Article Lu 12091 fois

Quand on lui fait la remarque qu’il est quasi absent de la scène musicale sénégalaise et semble ainsi privilégier l’étranger, le sympathique Ismaël Lô, surpris et un tantinet agacé, réplique qu’il réside pourtant au Sénégal où il continue à sortir des albums, à l’image de son dernier intitulé ’’Sénégal’’ et dans les bacs depuis l’année dernière.



ISMALE LO: ''je suis toujours au Sénégal et j’ai la conviction de faire de la musique de qualité''
Pourquoi beaucoup de ses compatriotes feignent-ils d’ignorer cette réalité ? Iso donne d’abord sa langue au chat, puis dans un large sourire : ’’si vous le journaliste me faites la même remarque, je crois que je vais finir par avoir la conviction que je ne suis jamais là (Ndlr, au Sénégal)’’. En vérité, s’empresse-t-il d’ajouter, il n’en est rien, même si quelque part ’’je suis quelqu’un de très discret’’. ’’Ce n’est pas vrai que je privilégie l’étranger par rapport à mon pays’’, insiste le musicien avant d’ajouter que peut-être ses activités qui le forcent ‘’à partager’’ son ‘’temps entre le Sénégal et le reste du monde’’ lui ‘’portent préjudice’’ aux yeux de ses compatriotes qui ont l’impression de le voir de moins en moins.

En tous les cas, Ismaël Lô persiste pour dire qu’il poursuit sa carrière et on a beau jaser, il revient toujours dans son port d’attache, son pays le Sénégal où dit-il, ‘’je dépense et j’investis tout ce que je gagne à l’étranger’’.

A ce propos, il révèle que grâce à la musique il a pu satisfaire ses deux autres passions : l’éducation et l’agriculture. Ainsi, depuis 2000, il a ouvert sur fonds propres une école privée élémentaire ‘’Tata Fa’’ du nom de sa femme qui la dirige d’ailleurs avec bonheur car pour cette année 80 pour cent des élèves de CM2 ont réussi à l’entrée en sixième.

Parallèlement, l’interprète du scintillant ‘’Baykat’’ (paysan, le titre préféré des Français, dit-il) possède et cultive un champ à Sangalkam, pas loin de Rufisque, sa ville natale. C’est, confie-t-il, en droite ligne d’une éducation un peu à la paysanne car enfant, il participait à l’exploitation du potager familial.

Plus attaché que jamais à la musique, son gagne-pain, Ismaël Lô dont la discographie est forte de 22 albums est déterminé à poursuivre et affiner son art, même si, reconnaît-il, son style fait d’un mélange d’acoustique et de ‘’mbalax’’ ne semble pas cadrer avec les airs du temps qui versent généralement dans un ‘’mbalax pur et dur’’.

Loin de jeter la pierre à qui que ce soit dans ce semblant de désamour avec le grand public —‘’je prends tout sur moi’’, indique-t-il—, Ismaël Lô souligne que pour ce qui le concerne il ‘’persiste et signe’’ dans l’idée qu’il fait ‘’de la musique de qualité’’.

’’Je laisse le temps au temps. Si je suis content de moi, cela me suffit’’, ajoute l’interprète de ‘’Jigeenu ndakaru’’ qui ne peut s’empêcher, quand on lui rappelle le temps où ses titres étaient sur toutes les lèvres et au box-office des radios, de penser qu’on veut constamment le ramener en arrière.

’’J’ai comme le sentiment qu’on veut me faire régresser’’, proteste Iso avant d’ajouter sur un ton résolu : ‘’à partir des années 90, j’ai laissé parler mon cœur et ainsi je suis resté sur la même logique’’ consistant à jouer de plus en plus une musique mâture et reflétant son feeling. Et puis, souligne-t-il comme pour vous prendre à témoin, le mbalax ne se vend pas tant que ça.

’’Cela ne veut toutefois pas dire que je lui tourne le dos’’, relève le musicien avant de souligner que pour peu qu’ils l’écoutent bien ses compatriotes peuvent se retrouver dans ses chansons à l’image du ministre chef de cabinet du président de la République, Pape Samba Mboup, et du député maître El Hadj Diouf qui, vendredi à Chicago, n’ont pu résister à un des morceaux de son dernier album qu’il jouait en play-back.

Entraînant dans leur sillage beaucoup d’Américains invités à la soirée de gala de l’Association nationale des journalistes noirs (NABJ) de Chicago, ils ont fait danser presque toute la salle, malgré la solennité de la cérémonie présidée par le Chef de l’Etat.

’’Pourtant, je n’ai demandé à personne de se lever pour danser’’, relève dans un sourire narquois Ismael Lô, comme pour faire constater que sa musique peut autant se prêter à l’écoute qu’à la danse. Tel que l’aiment les mélomanes raffolant du ’’mbalax’’ intégral.

Dernière confidence de l’auteur de ’’Jammu Africa’’ —un titre aimé du président algérien Abdel Aziz Bouteflika—, c’est parce qu’il est à l’écoute de ses compatriotes qu’il est arrivé à reprendre en l’adoucissant ‘’Jigeenu Ndakaru’’, un hit interprété du temps du Super Diamono et où il fustigeait la propension des Dakaroises au gaspillage dans les cérémonies familiales.

Ce titre, étrangement, lui a été inspiré par la vision des femmes casamançaises travaillant sans relâche dans les rizières au moment où leurs sœurs de la capitale papotent dans les salons de beauté et s’attifent de paillettes et d’or pour se rendre aux mariages et autres baptêmes.

Quelques années après, la reprise du hit a donné des paroles moins critiques, vantant plutôt la hardiesse des femmes d’affaires sénégalaises. ’’Vous savez, explique-t-il, quand je chantais pour la premières fois +Jigeenu ndakaru+ je n’avais même pas pris un avion. Mais maintenant, j’ai visité le monde et j’ai vu nos femmes. Elles se battent (…) Elles ne gaspillent pas toutes’’.

Source: APS

Article Lu 12091 fois

Mercredi 30 Juillet 2008





1.Posté par MARIE le 30/07/2008 07:00
MA NGUI SI PUB BI : ECOLE ELEMENTAITE "TATA FA"

C EST UN GRAND CHANTEUR ISO, MAIS CE N EST PLUS L EPOQUE DE "ATAYA", DAMA BEUGUEU GNIBI:, TADJABONE , LOTTE LO.

CA ME MANQUE CES ANNEES.

BON COURAGE ISO

2.Posté par bea le 30/07/2008 09:56
bravo ismael loo.Vous avez su faire aimer la musique senegalaise au dela des senegalais. C est la jalousie qui fait parler. On vous a vu a arles et carpentras.Bonne continuation

3.Posté par Riane le 30/07/2008 11:45
Moi je suis toujours avec vous Iso. Mais il faut reconnaître que la promotion de l'album "Senegal" n'est pas des meilleurs. Un seul clip, une ou deux émissions à la télé et quelques passages à la radio (et quelle radio) ne suffisent pas pour moi. Et pourtant c'est un très bel album comme toujours à l'image de notre Bob Dylan africain. Allez Iso, vous avez toujours votre place au Sénégal. On peut plaire sans pour autant faire trop de bruit tout comme on peut faire du bruit et ne pas enchanter tout le monde. Bonne continuation.

4.Posté par ndfa le 30/07/2008 13:38
ismaila je vous aime bien et vous etes le meilleure en matiére de clip et vous chantez bien vraiment rien a dire sino n pas trop présent au sénégal paraport au autres ca oui
peut etre vous avez votre raison en tout ca bonne continuation et courage pis in love

5.Posté par Jojo le 30/07/2008 16:38
Sorry very sorry and ashamed (Roussloo ngua niou Iso). C'est quoi ton ticket avec ce dictateur de Vade et sa dynastie rampante? Tu as des difficultés avec ton son ton école. Vraiment Iso je suis déçu mais c'est le Senegal qui va ainsi. Kouy naan potite sou robinet oubée ngua rouss

6.Posté par ces le 30/07/2008 17:11
iso tu es le meilleur et tu le seras tjrs, ya des senegalais qui ne te comprenne pas ou ne connaissent pas ton style musical, la plupart des senegalais préferent le mbalax pure et dure alors que ta musique est differente de celui ci, dc il faut aller là ou on te sens le plus et sache que tu fais la fierte de tout les senegalais
dans le monde entier. merci encore on est derriere iso.

7.Posté par Diëugg le 30/07/2008 22:16
Rien à dire sur votre parcours respectable, nous sommes fiers de QQ1 comme vous... MAIS Nous sommes troublés par votre connivence avec Abdoulaye Wade et son régime. Il ne faudra pas que votre nom soit entaché de COLLABORATION avec les détourneurs, les rapaces, les pilleurs de notre pays. Merci pour toute votre discographie. RESPECT

8.Posté par mbaye le 30/07/2008 22:51
iso fait de la musique profesionel il suffit de venir en europe mais aussi il ya de jeunes loups qui font de la bonne musique par exemple le waflash de thies ceddo les freres guisse et xalat de thies base a MBOUR

9.Posté par agence tam tam dafrique le 12/08/2008 11:20
slt dans le cadre d'une cerémonie de décoration des grandes stars de la musique africaine je vous prie de bien vouloir me mettre en contact direct avec ismael lo pour la ceremonie de recompense qui aura novembre 2008 a cotonou bénin
merci de ns joindre
aziz 00229 97088566
0022998166655 cotonou

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State