Référence multimedia du sénégal
.
Google

INVITE DE OBJECTION - IBRAHIMA SENE DU PIT ''Que personne ne se plaint si karim est élu...''

Article Lu 1916 fois

La destitution de Macky Sall de la tête de l’Assemblée nationale ainsi que son remplacement par Mamadou Seck, l’installation de la Cour Suprême, la crise scolaire sont, entre autres, les sujets abordés par Ibrahima Sène, du Parti de l’indépendance et du travail (Pit), invité de l’émission politique « Objection » de la radio Sud Fm.



INVITE DE OBJECTION - IBRAHIMA SENE DU PIT ''Que personne ne se plaint si karim est élu...''
Ibrahima Sène considère que le Sénégal est malade de ses intellectuels, qui pour des raisons d’intérêts personnels, affichent un manque de dignité total. La destitution de Macky Sall est selon lui "une forfaiture "pour laquelle, "Mamadou Seck a été récompensée". Le prétexte a été la demande de la commission des finances (dirigée par Mamadou Seck), d’auditionner des organismes parmi lesquels, l’Anoci. Et à son avis, Macky n’avait pas le choix. Son refus aurait été assimilé à un blocage du fonctionnement normal de l’Assemblée nationale. M. Sène estime que ce dernier ne devait pas accepter ce poste. Il considère dans la même veine les indemnités de session reçues par les députés pour l’acte qu’ils ont posé pour Wade, comme une récompense qu’il trouve injustifiées dans la mesure où ces derniers ont un salaire. (Allusion faite à la destitution de Macky Sall).

Commentant le retour de la Cour suprême qui a été installé récemment, le n° 2 du Pit a laissé entendre que ce retour ne répond pas à un besoin de réunification comme le pensent certains. Au contraire, croit-il savoir, le dessein de Wade est de mettre la Cour des comptes sous la coupole de la Cour suprême. C’est le petit maillon qui échappe à son autorité d’autant plus que ces rapports sont rendus publics puisque n’étant pas exclusifs réservés au Chef de l’Etat. Et l’invité d’ajouter que « la transparence dans la gestion et l’indépendance de la justice vont recevoir un sacré coup ».

Abordant la question de la crise scolaire, l’invité d’objection a soutenu que celle-ci résulte de la mauvaise gestion des effectifs, du népotisme, du favoritisme dans la gestion du personnel et du problème de la disponibilité des finances publiques. Tout en fustigeant une dilapidation des finances publiques, il prend fait et cause pour les enseignants qui voient leur situation matérielle se dégrader, au moment où d’autres secteurs perçoivent des privilèges indignes.

Sur la situation économique caractérisée par une inflation croissante, une gestion malsaine des finances publiques, M Sène considère que le gouvernement continue à laminer le pouvoir d’achat des Sénégalais. Il en veut pour preuve, la suppression de la subvention sur des denrées de premières nécessités. Prenant l’exemple du gaz butane, il a réfuté l’argument brandi par l’Etat, dans la mesure où les dépenses de prestige s’élèvent à 46 milliards. Un montant inférieur à 32 milliards qui est celui de la subvention de ce produit. Le retard sur la fixation du prix de l’arachide n’est pas du goût de cet expert en agriculture qui impute la faute au Président de la République pour avoir vidé, en 2000, les accords cadres du Comité national interprofessionnel de l’arachide (Cenia). Pire, fait savoir M. Sène, le Cenia qui est alimenté par les paysans est dirigé par une équipe qui est en dehors de tout contrôle. « Le directeur dont le mandat est arrivé à expiration depuis 2003 n’a jamais rendu compte de la gestion du budget » précise-t-il non sans accuser l’Etat d’être complice.

S’agissant des questions politiques et plus particulièrement des élections locales de mars 2009, ce membre de l’opposition invite déjà le pouvoir à respecter les règles, s’il veut que celles-ci se tiennent. « Elles se passeront dans les règles de l’art ou ne se passeront pas », martèle-t-il. Ce membre du Front Siggil Senegal ajoute qu’ils se mobiliseront pour qu’on ne floue pas de nouveau l’opinion publique et la volonté populaire. Raison pour laquelle, il exige l’application des recommandations de la Cena, concernant les doublons et les inscriptions.

La création des Communes d’arrondissements à Thiès est saluée par Ibrahima Sène qui considère qu’elle ouvre la voie à une gestion de proximité. Toutefois ce dernier est convaincu que ce découpage est politique. Car, à l’en croire « Wade veut remporter le maximum de collectivités locales ». Mieux, M. Sène estime que Wade est en train de tisser sa toile aux fins de préparer la succession par son fils. Et justement pour légitimer sa candidature il veut, soit en faire le maire de la Capitale. Ou bien passer par le suffrage indirect, en mettant en place un système électoral qui permet de faire élire le prochain président par le Congrès. Ce projet ne saurait prospérer, a indiqué le second d’Amath Dansokho qui précise que le véritable défi de l’opposition est d’empêcher Wade d’organiser les élections comme il l’entend. « Ceci est la mère des batailles » insiste-t-il, non sans lancer en direction de l’opposition : « si on ne veut pas que Karim Wade soit élu, nous devons unir nos forces et créer des conditions d’élections normales. Nous devons y mettre tout le prix ». « D’ici mars 2009, tout doit être réglé sinon que personne ne se lamente si Karim est élu, avertit-t-il.

Source: Nettali

Article Lu 1916 fois

Dimanche 23 Novembre 2008





1.Posté par fhgh le 23/11/2008 13:07
Que personne ne se plaigne ...

2.Posté par LE DIJONCTER le 23/11/2008 13:32
Meme mes des neuveux qui sont a mamadou et bineta savent que c'est une faute tres grave de dire que personne ne plaint

3.Posté par Freeky le 23/11/2008 18:02
A Ledijoncter

Arret de corrigner tout et rien et parler des vraies "issues" du peuple. Le francais n'est la langue marternelle de personne dans ce pays; meme Wade fait des fautes. Certains de nos compatriotes sont victimes du syndrome complexo-degenerante.

4.Posté par JUNG-JUNG le 23/11/2008 20:10
QUE PERSONNE NE SE PLAIGNE......

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State