Référence multimedia du sénégal
.
Google

[INTERVIEW + PHOTOS] Arame Thioye ''J'avoue: mon physique attire les gens''

Article Lu 15116 fois

Il était une fois la petite Arame Thioye des années 90... Un jour du début des années 90, un photographe de renommée internationale avait croisé sur son chemin, au coin d'une rue de DAkar, une superbe jeune fille. Séduite par les déhanchements de la petite, il ne s'est pas retenu de l'inviter à égayer les pages du magazine Souka. La jeune fille, flanquée de sa petite sœur, a répondu au rendez-vous pour les séances photos. Sous le crépitement des flashes, la petite sœur qui ne rate aucun instant de ce temps magique, est subjuguée. Le lendemain, c'est elle, la petite sœur, qui revient seule, pour prendre sa ration de clichés. Le photographe surpris par tant d'audace chez une adolescente, en a ri en se disant en son for intérieur: " Khali bi mo dodj ( elle vraiment précoce cette fille)". Toujours en riant, il lui balance : " Reviens dans 5 ans, je te ferai alors les photos ". La pauvre petite est rentrée, avec presque les larmes aux yeux.
Cinq, dix, quinze années passent... Ousmane Ndiaye Dago, accompagné de votre serviteur, se rend chez la chanteuse Arame Thioye pour les besoins d'une interview. Arame, très courtoise, large sourire, nous accueille dans son joli appartement je vous avoue, je vous assure, chers lecteurs et lectrices, que sa plastique, son ... -han, nous disons quoi ? - peut créer un embouteillage monstre, un carambolage d'étonnant sur les " chantiers de l'Anoci ". Non mais, c'est vraiment hallucinant, croyez-moi. Bon, calmons-nous !
Présentations d'usage. C'est Dago, himself, qui prend la parole. " Lui c'est Cheikh Tidiane Coly, rédacteur en chef de Lissa ; et moi, c'est Ousmane Dago...", dit le Dirpub qui ne termine pas, parce que Arame a déja retorqué: " Enchantée" . Le regard rieur, elle fixe son interlocuteur et lâche: " Mais Dago, je te connais personnellement depuis longtemps ! " . Le célèbre photographe écarquille les yeux. " ah yeh ? ", fait-il. " Oui Dago, je suis la jeune fille que vous aviez renvoyée en lui donnant rendez-vous, ce jour-la, dans cinq ans", charge Arame. Et d'ailleurs, par le plus grand des hasards, la grande sœur, aujourd'hui en Italie, appelle pour s'enquérir des nouvelles de sa frangine. Dago est pris au piège. Complètement décontenancé. Il se souvient, maintenant. Tout le monde en rit. Eh oui, seules les montagnes ne se rencontrent pas ! La petite Arame des années 90 est devenue une artiste qui s'est fait une place au soleil... du Sénégal.



[INTERVIEW + PHOTOS] Arame Thioye ''J'avoue: mon physique attire les gens''
Comumat présenter Arame Thioye brièvement ?

Je suis née à Dakar. J'ai grandi entre Guédiawaye, Hlm et Sicap. J'ai fait mes études jusqu'en troisième, cycle secondaire, au Cem Malick Sy. Après, j'ai abandonné pour me rendre en Mauritanie où j'ai fait du basket... jusqu'à en arriver à la musique.

Peut-on avoir une idée de votre enfance, comment vous l'avez vécue ?

J'ai passé mon enfance auprès de ma grand-mère. C'est elle qui m'a éduquée.

En général, on dit que les grand-mères ne donnent pas me bonne éducation à leu" petits-enfants. Est-ce le cas pour vous ?

Non, ce ne fut pas le cas. Nous, on a eu une enfance très dure. Notre grand-mère ne nous a point gâtées. Elle nous a vraiment éduquées, comme cela se doit pour des enfants qui ne savent pas encore ce qu'est la vie et qui devront l'affronter un jour. Notre propre mère était une femme d'affaires, qui n'avait pas trop de temps à nous consacrer. Je n'ai guère connu mon père, qui est décédé très tôt, en 1981. J'étais très jeune à l'époque. Je n'ai pas connu l'amour paternel j amour maternel me manquait. Ce qui fait que mon frère, mes deux soeurs et moi nous ne connaissons que l'affection de notre grand-mère. Nous avons beaucoup plus d'affinités avec elle. (Rires puis mélancolie).

[INTERVIEW + PHOTOS] Arame Thioye ''J'avoue: mon physique attire les gens''
Dans quelles circonstances avez-vous été amenée à quitter le Sénégal pour aller faire du basket en Mauritanie?

Au début, j'étais juste partie pour voir des parents qui sont établis en Mauritanie. J'y ai rencontré un neveu qui, chaque soir, allait faire du basket. Je me suis dit qu'au lieu de rester à la maison à ne rien faire, pourquoi ne pas aller faire du sport. C'est ainsi que je me suis lancée dans le basket. J'ai eu à suivre une formation accélérée, parce que l'équipe manquait de pivot et en avait urgemment besoin. C'est véritablement à Nouakchott que j'ai commencé à jouer en championnat. D'ailleurs, cette année-là, en 1998, notre équipe a pris la coupe.

Pourquoi avez vous arrêté les études ?

J'ai arrêté quand j'ai obtenu mon Bfem, parce que je voulais faire autre chose.

Autre chose comme quoi ?

Je ne me sentais plus attirée par les études et j'éprouvais, entre autres, une attraction pour le basket.

Et pourquoi n'avez-vous pas continué dans ce sport ?

Je suis revenue au Sénégal pour assister au mariage de ma sœur. Puis sur place, j'ai reçu une proposition de l'Asfo; je suis donc restée pour cheminer avec ce club. Quand j'ai voulu repartir en Mauritanie, le problème des Vallées fossiles a ressurgi entre les deux pays : et cela m' en a dissuadé.

Comment avez-vous plongé dans la chanson ?

J'ai rencontré Doudou Djigueul, qui m'a surprise, un jour, en train de chantonner. Il s'est dit intéressé par ma voix, m'a informé qu'il était producteur et m'a proposé des séances d'essais. Il m'a donné des textes et je me suis lancée... J'ai commencé chez Demba Dia, qui produisait Moussa Faye avec l'album « Ambiance ». J'ai donc effectué un duo en compagnie de ce dernier, avec le titre « Locataire ». J'ai aussi fréquenté Jimi Mbaye... C'est ensuite que j'ai fait ma première production.

[INTERVIEW + PHOTOS] Arame Thioye ''J'avoue: mon physique attire les gens''
Est-ce que dans ton enfance, le rêve de devenir chanteuse t'a une fois effleuré ?

En tout cas, je chantonnais beaucoup; au point que ma grand-mère élevait parfois le ton pour y mettre le holà : « T'en fais un peu trop, même les Guéwel savent quelquefois s'arrêter », me balançait-elle souvent. (Rires). Mais, sérieusement, j'avoue que je n'y rêvais pas. Aujourd'hui cependant, avec le recul et songeant à mon cursus atypique, je sens que c'était mon destin d'en arriver là. Sinon, avec tous ces méandres, j'aurais pu emprunter bien d'autres voies.

Est-il facile pour une femme de devenir artiste chanteur ?

Non, du tout ! Surtout pour une femme célibataire. Avec les hommes, ce n'est pas toujours facile. Mais, il faut savoir faire face. Le milieu du show-biz est très compliqué. Il vous faut beaucoup de caractère, beaucoup de tact. Et moi, j'ai ma devise : la diplomatie.

Est-il arrivé que les gens vous acculent, an point de vous faire regretter d'avoir investi le milieu artistique ?

(Rires) Même les femmes mariées sont quelquefois inquiétées. Alors, quand on est célibataire, n'en parlons pas ! Les gens pensent que rien ne doit les retenir quand il s'agit de s'approcher de vous. Mais, il faut qu'ils sachent que les artistes ont leur vie privée après le podium, après la musique. Pour ma part, je ne me complique pas l'existence. Je reste chez moi quand je n'ai pas un spectacle à honorer. Je ne reçois pratiquement personne. Je n'ouvre pas la porte à n'importe qui. Certes, il y a des personnes qui vous harcèlent au téléphone ; mais cela s'en arrête là. C'est ainsi. Les gens vous jugent par l'apparence. C'est dommage. Il faut tout à la fois savoir faire preuve de tact et de caractère, afin de garder sa dignité.

Il arrive que vous soyez irritée contre certaines personnes qui en font un peu trop, non ?

Ben oui. On est des personnes, comme tout le monde. Il arrive que l'on se fâche contre certains individus très discourtois.

Qu'est qui fait la femme artiste ? Est-ce la voix, le physique pour ne pas dire le côté sexy ?

(Rires). Il y a toujours un côté qui pousse les gens à vous admirer. C'est soit la voix, soit le physique si vous êtes choyé par la nature, ou bien les deux. J'avoue que ma plastique attire les gens...

[INTERVIEW + PHOTOS] Arame Thioye ''J'avoue: mon physique attire les gens''
Elle les attire, reconnaissez-vous ?

Au téléphone, ça n'arrête pas. Les hommes, surtout. Ils font tout pour se procurer mes contacts. Sur scène, également, ils n'arrêtent pas de me dire : « Arame, tournel ! (retourne-toi) ». Je sais ce qu'ils veulent voir... J'en ris le plus souvent ; mais au fond de moi, cela me touche et me stresse. Mais bon, il faut faire avec. C'est la vie d'artiste. Il faut savoir négocier... II y a des moments, vous vous rendez compte que les gens ne sont pas conscients, malheureusement, du tort qu'ils vous causent. Là, vous êtes dans l'obligation de les comprendre. Mais j'avoue qu'il m'est arrivé d'être très dure. Parce que, malgré toute votre bonne volonté, les gens finissent par vous pousser à bout. Alors, quand cela arrive et que je suis de mauvaise humeur, je ne les rate pas.

Qu'est-ce qui vous pousse à la mauvaise humeur ?

Beaucoup de choses peuvent vous stresser. Cela peut être le travail, les problèmes familiaux, des détails indéfinissables de la vie quotidienne.

Comment gérez-vous personnellement les difficultés que vous rencontrez dans le showbiz ?

Je les gère naturellement, comme elles viennent. Il y a beaucoup de caïmans dans ce milieu, beaucoup de jalousie. C'est vraiment un autre monde. Peu de gens y sont sincères. Voilà pourquoi je suis chez moi quand je ne fais pas de prestation. Je sais que chez moi, je ne suis pas dérangée, je suis en sécurité. Il faut faire la différence entre l'artiste en public et l'artiste chez lui. Je répète que je n'ouvre pas la porte de ma maison à n'importe qui.

Arme, est-ce que plus Jeune déjà vous aviez ce physique ?

Ah, je vais vous surprendre (Rires) : J'étais plus grosse dans ma prime jeunesse.

Ah bon ?

(Eclats de rires). Ben oui. C'est à cause du basket que je suis revenue à une forme normale.

Alors, ces gens qui, aujourd'hui, vous demandent souvent de vous retourner sur scène, qu'est ce qu'ils auraient dit en vous voyant à l'époque !

(Eclats de rire). Je ne sais pas ! En tout cas, je constate aujourd'hui que plus je prends de l'âge, plus je perds du poids. .

Vous faites du sport, alors ?

J'en faisais avant. Mais, les gens qui fréquentaient mon club de gym n'arrêtaient de me reluquer à travers les miroirs... C'était très gênant pour moi.
Très compliqué...

Bon. Vous avez votre propre orchestre ?

Non, pas encore. Mais cela figure parmi mes projets les plus immédiats. D'ailleurs, à la fin du Ramadan, je vais en tournée nationale puis internationale ; et cela ne peut se faire qu'avec un groupe.

Après les répétions ou les prestations, comment vous occupez-vous ?

Je suis devant mon poste téléviseur. C'est ma passion, je regarde les émissions, les feuilletons et autres séries. J'ai un penchant pour les films sentimentaux, parce je suis sentimentale.

Et cuisiner, vous en dites quoi ?

Sur ce plan, je n'ai pas de problème. J'ai été éduquée comme toute bonne sénégalaise. Je sais faire et la cuisine, et le linge. Si j'ai un invité de marque, c'est moi-même qui m'introduis dans la cuisine... J'aime faire plaisir à mon homme.

Ah out da nga diongué nii ?

Dumako kafé sax ! Je serai toujours aux petits soins pour mon homme. Il faut savoir que ce n'est pas la beauté qui retient l'homme. Il y a bien d'autres choses : la confiance, la compréhension, la sincérité... et surtout, la modestie pour les femmes que nous sommes. Il ne faut pas se tromper, l'homme est le chef de famille. Quel que soit votre nom ou votre renommée, votre célébrité, votre richesse, votre savoir, il sera toujours votre chef. Il se sent supérieur à vous ; vous n'y pouvez rien. Essayez de lutter contre cela et vous le perdrez automatiquement ; acceptez cela et vous aurez toutes les chances de le conserver. Or moi, je suis musulmane, croyante, qui ne se joue pas de ces fondements de notre société. J'ai appris et je lis régulièrement le Coran. Aujourd'hui, quand je vois les gens - les filles surtout - prendre leur mariage à la légère, cela me fait peur.

vous êtes pieuse, alors ?

Je suis pieuse. Je pratique et je respecte les cinq prières. Malheureusement, les gens vous collent une étiquette parce que vous portez tel ou tel autre habit. Nous sommes des artistes, il ne faut pas nous juger par l'apparence.

A part la musique, vous avez d'autres projets ?

La musique, je la fais par passion. Il est vrai que l'on s'attend toujours à gagner sa vie avec ce que l'on fait. Mais moi, après la musique, j'aimerais explorer d'autres horizons.

Quel est votre plat préféré, Arame ?

C'est le Soupou Kandia. Mais il y a aussi le Domoda, plat que beaucoup d'hommes n'aiment pas. (Rires).

Votre couleur préférée ?

J'aime beaucoup le noir.

Que fait Arame Thioye au petit matin ?

Je me réveille à 05h30. Je fais ma prière, mes wirds et après je me recouche. Je me relève deux ou trois heures après ; et, si je n'ai pas de course à faire, je reste à la maison pour m'occuper des mille et une tâches que l'on trouve toujours à effectuer dans une demeure.

Qu'est-ce qui, dans votre carrière d'artiste, vous a le plus marqué ?

Deux souvenirs difficiles à départager, sur le plan de l'intensité :

Un jour, après un concert dans une école, un enfant tout en émotion est venu vers moi et m'a demandé de le toucher, sinon disait-il, il mourrait. Je n'ai pas hésité, je l'ai touché... et il est tombé en syncope. Un autre jour, un enfant a sauté de l'étage d'un établissement où je donnais un concert, pour tenter de me toucher. Le pauvre s'est cassé le bras.

Chacune de ces deux réminiscences me bouleverse quand j'y songe, et je ne sais laquelle plus que l'autre.

Vous avez eu des regrets ?

Le fait de n'avoir pu connaître mon père, arraché très tôt à notre affection. Souvent, je pense à cet homme qui n'a pas eu le temps de m'aimer et que je n'ai pu chérir de ma tendresse filiale.

Quel conseil donneriez-vous à une jeune artiste voulant se lancer dans la carrière musicale ?

Qu'elle soit une femme de caractère, qu'elle soit travailleuse. Mais aussi, qu'elle soit patiente. Il ne faut jamais forcer les choses, au risque de tomber dans les pièges de ce monde féroce qu'est le showbiz.

Quelles sont tes références dans le milieu artistique ?

Chez les hommes, Thione Seck que j'apprécie beaucoup et qui n'hésite pas à me donner des conseils. Chez les femmes, c'est Viviane. Je sens profondément ce qu'elle fait. Cette femme est extraordinaire, entière et sans jalousie ; c'est ce que j'ai toujours vu en elle.

Que voudriez-Vous ajouter, pour finir ?

Il faut que les gens fassent des efforts sur eux-mêmes. Il faut, avant de juger une personne, attendre de la connaître véritablement. Ne pas se fier à l'apparence, qui est souvent trompeuse. Lula lérul, mandu tchi !

Par Cheikh Tidiane COLY
Source: LISSA MAGAZINE


Article Lu 15116 fois

Jeudi 13 Septembre 2007





1.Posté par likma le 13/09/2007 11:56
je crois que j'ai pas les meme gouts que les hommes qui fantasment sur 7 fille.

2.Posté par Khoulibayi le 13/09/2007 12:29
Absolument d'accord avec toi Likma!!! En plus elle est d'une vulgarité et d'une mégalomanie incroyables. Mais les gouts et les couleurs ne se discutent pas. Je ne lui dirai pas "ARAM TOURNEL"!!!!!!!

3.Posté par Néné le 13/09/2007 12:39
Bjr Arame
Vraiment, meme moi aussi au début je pensais k tu étais comme les autres, mais en lisant tes différentes interviews, et écouter ta chanson, j'ai su k tu es une femme bien, pleine de qualités, et toi aussi tu n'es pas jalouse, car en lisant tes références dans la musique c bien, crois tjrs en toi, continues d'etre sérieuse, et travailleuse, tu feras davantage parler de toi pr le meilleur.Mes encouragements

4.Posté par MARVEL le 13/09/2007 13:39

Miss Arame

S'il vous plait, cessez de parler de votre physique qui n'a rien de spécial, mais vraiment absolument rien. Nous sommes au Sénégal quand même, au pays des belles Djongomas et des jolies sirènes au teint ébène. C'est vous même qui cherchez à entretenir ce débat autour de votre physique, et cela devient indécent à la longue.
Vous avez une belle voix certes, votre musique adoucit les humeurs, mais ne jouez pas d'autres fausses notes.

MARVEL
marvel@hotmail.fr

5.Posté par msamba le 13/09/2007 14:40
C'est vraiment honteux de toujours tomber sur les potins des sénégalais. Ici en Europe, si une femme a des fesses comme vous, elle préfère se suicider, car c'est du cholestérol, de la mauvaise graisse, des maladies qui seront cardiovasculaires, mais ce n'est pas la beauté. Ensuite vaut mieux être taille fine pour vivre longtemps. Malheureusement les sénégalaises n'ont pas compris, car les hommes incrédules sénégalais ont divorcé keurs femmes pour des fesses qui n'ont aucun swsens dans la vie, et ensuite cela veut dire qu'un homme sénégalais n'a des yeux que pour coucher avec une femme. C'est mal, et insultant... Voyagez un peu, vous allez voir que toutes ses femmes qui ont des fesses comme Arame Thioye sont classées: femmes obèses, malades;;; A bon entendeur salut

6.Posté par deug le 13/09/2007 14:45
Elle doit être folle cette garce, détrompe-toi, tu n’es pas aussi belle que tu le pense.

7.Posté par zazou le 13/09/2007 15:41
msamba, nous on aime les belles fesses bien rondes, et meme les europeenes envient nos femmes maintenant. Elles font tout pour leur ressembler. Elle font des operations pour avoir les levres et les fesses de nos belles africaines. Le look squelette BLAH!

8.Posté par ksimat le 13/09/2007 16:57
Le poste N°4 n'est pas du vrai Marvel dont nous connaissons les idées, le caractère et la forte personnalité. Le vrai Marvel ne s'attaquerait jamais à une innocente fille pour des raisons subjectives.
L'usurpateur du pseudo de Marvel doit être l'un de ses nombreux contradicteurs qui pour des raisons qui leur sont propres ont décidé de le mettre en mal avec l'opinion. La lacheté avec laquelle ils s'y prennent commande à Marvel, LE VRAI, de leur opposer le mépris absolu.


Marvel,

tu n'es pas obligé de t'expliquer. On ne te prendra pas à ce jeu puérile. Ceux qui ont l'habitude de te lire reconnaissent ton style, tes points de vues, le choix de tes arguments, ta manière d'aborder certaines questions mais surtout les sujets qui méritent ton attention.
Surtout ne réagis pas.

9.Posté par mlk le 13/09/2007 17:33
Arrêtez de prendre les gens pour des cons;
ki di mel ni bouki et en plus el se permet de dire que son physique attire les gens; possible!!! mais tout le monde sait pourkoi, alors rentrons pas dans les details

10.Posté par Goor le 13/09/2007 18:03
Je suis désolé des hommes qui critique la beauté d'une femme fi la ko massa guissé pour un vrai de vrai toute les femmes sont belles . Sénégal ay goor-jiguen kessé la légui tchiiiim

11.Posté par sénégalaise le 13/09/2007 18:22
Ya ko yor boy amoule no toyéole

12.Posté par ARAME le 13/09/2007 18:32
TOURENDO DAL YANGUI WERE
TU N'ES PAS SI BELLE QUE CA? JE TE TROUVE TROP GROSSE ET TROP VULGAIRE EN MATIERE D'HABILLEMENT. C'EST NUL QUE TOI MÊME TU VEUILLES TE LANCER DES FLEURS
DIMBALINIOU? TU N'A RIEN D'EXTRAORDINAIRE
DIGUENE SOUTOURA

13.Posté par coumba le 13/09/2007 18:37
DOUOUOUOIUL ARAME DOOO GATT

14.Posté par mira le 13/09/2007 18:52
fou nous la paix tu 'ne fé pas parti des plus belles femme du monde de plus tu es vulguére tré vulguére méme , tu es trop indéscente tu n'es k'une viel fille avec des fesses de vielle vache cherche toi un mari et vite d'ailleur sa ne surprend personne ke tu n'es pas trouvé de mari djiguéne day yiwww

15.Posté par maxime le 13/09/2007 19:33
Arame Thiate dafa gaw fait attention à toi evite les commentaires. Merçi

16.Posté par sénégalaise le 13/09/2007 20:15
tu a une belle forme mes tu né pas belle

17.Posté par MAX le 13/09/2007 22:10
fouye rek

18.Posté par bandit le 13/09/2007 23:21
SALOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOPE

19.Posté par bandit le 13/09/2007 23:22
Elle est belle et sexy qud même

20.Posté par kalf_kalvin le 13/09/2007 23:41
t'inquiete pas petite tendresse.soit force,car la vie ne te pardonnera rien du tout.la vie d'artiste n'est pas simple et de surcroit quand on est si attirante.crois en tes capacites,en tes valeurs et fais ton petit chemin.tu es sensuelle,tendre et assez intelligente.donc t'inquiete.

21.Posté par bouroo le 14/09/2007 02:48
arame tu es une femme pleine de qualites .mais en lisant tes differantes interwiews et ecouter tes chansons je sais que tu a une belle voix .tout ce que je te conseille c'est de contenuer sur cette lancer la vie d'artiste n'est pas si facile , aussi il faux pas arreter l'esport c'est tres important pour toi et ton avenir / t'inguiete pas pour le reste ,tu est tres belle et sexy ALHA NHOW GOD BLESS YOU BABY LOVE YOU ,THANKS PEACE

22.Posté par MOUSSA le 14/09/2007 14:09
ARAME JE TE TROUVE TRES MOCHE AVEC TA PETITE BOUCHE NE TE TROMPES PAS WAY

23.Posté par laclasse le 14/09/2007 22:28
You are too fat for my test. J'aime les femmes qui des fesses bien rondes mais fermes et sexy mais pas quand c'est obese. Comme l'autre l'as dit, ce n'est que de la graisse unitil

24.Posté par rone le 05/12/2008 21:51
arame tu es trop belle.je tadmire et continue sur ta lançe la vie d artiste t expose a des commentaire mais tu dois etre forte.courage

25.Posté par kamou le 31/12/2008 19:28
bonjour arame , je suis un de tes grands amirateur , a chaque fois que je te vois , je laisse tout ce que je fesais pour venir t admirer , yallah boula thiat dougue ,que dieu te protège partout .
mais j aimerais aussi savoir quand est.ce que tu vas venir ici en italie . ET si tu es marièe ,? ...
STP: ca me ferais vraiment plaisir avoir une foto de vous autographièe , vous pouvez me l envoyez dans ma boite mail , MERCI d avance..

26.Posté par moise le 01/03/2009 18:46
arame tu es une personne doublee d'artiste donc ne considere pas les mauvais commentair continue ton art boul ragal batou guinaw je vie pas au senegal mais c'est par hasard que j'ai ecoute une de tes chansons qui m a marque je t'encourage beaucoup il faut aller de l'avant et essayer de se faire connaitre sur le plan international tuas une belle vix cultive la d'avantage et vis ta vie comme tu l'entends tu m'excuse de te tu toyer cordialement


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State