Référence multimedia du sénégal
.
Google

INTERPELLE SUR SON RETOUR DANS L’ARENE ET LA GRACE DU CNG: Tyson maintient le suspense

Article Lu 11212 fois

On aura beau tenter de lui tirer les vers du nez, c’est peine perdue. Tyson n’est pas du genre à aborder un sujet tant qu’il ne l’a pas décidé. Attendu sur la grâce du Cng et le sort qu’il lui réserve, le Cheikh a préféré replonger dans son passé et ses débuts dans l’arène. Pour ainsi articuler son discours autour du respect des lutteurs qui au même titre que les autres corps de métiers doivent pouvoir vivre de leur art.



INTERPELLE SUR SON RETOUR DANS L’ARENE ET LA GRACE DU CNG: Tyson maintient le suspense
Les nombreux inconditionnels venus ce samedi au stade Iba Mar Diop pour voir ne serait-ce que des « bakks » de Tyson sont rentrés terriblement déçus. Le Cheikh a été tellement renfermé dans sa coquille, qu’il n’a effectué qu’une petite plaidoirie pour le mieux-être de ses cadets lutteurs. Et c’en était tout. Point de réaction sur la grâce du Cng encore moins de déclaration pour édifier l’opinion sur son avenir. Invité par Ndèye Ndiaye « Tyson » initiatrice du gala de lutte suivi de la projection du film « Appel des arènes », dont lui et Moustapha Gueye, actuellement en Espagne, sont les acteurs principaux, le sociétaire de Boul Falé a laissé tout le monde sur sa faim. Il n’a même pas daigné répondre à l’appel du pied du public pourtant très nombreux sur les gradins. Il a scandé son nom et réclamé son retour mais le Cheikh qui s’en est tenu à lever les deux doigts en signe de vcitoire est resté inflexible malgré l’insistance des amateurs. Cette première sortie du Cheikh depuis la grâce que lui a accordée le Cng de lutte a certes redonné du baume au cœur des supporters mais elle laisse encore planer le doute sur son avenir dans la lutte. Pour cause, très acclamé par le public dès son arrivée dans le stade, Mouhamed Ndao « Tyson » vêtu d’un « ganila » gris n’a pas levé le mystère qui pèse sur sa décision. Ainsi, les amateurs sont rentrés déçus, très déçus même, par le silence de leur idole. Cependant l’enfant de Ndangane a rappelé son appartenance à la banlieue. Sur un ton ironique, il déclare : « Tyson est un pur produit de la banlieue et il est parti avec rien du tout pour arriver à un certain niveau de vie sociale ». Ainsi, il réclame le respect des droits des lutteurs. Selon lui, ce combat est légitime, car il ne peut pas comprendre que ces derniers ne jouissent d’aucune considération. Par ailleurs il affirme n’avoir pas regretté son choix d’embrasser une carrière de lutteur.

Mansour SAMB

Source: L'as

Article Lu 11212 fois

Lundi 5 Janvier 2009





1.Posté par wa pikine depuis new york le 06/01/2009 00:20
big up my nigger tyson

2.Posté par az le 06/01/2009 00:23
il a peur des jeunes ,tapéte leu

3.Posté par dish le 06/01/2009 11:07
pourkoi ya des cons comme AZ ki disent n'importe koi?

4.Posté par coumba le 06/01/2009 19:03
hahahhahahhaha bien dit DISH mais tyson les a depace maintenant il tourne ces films

5.Posté par boynema le 06/01/2009 19:32
C'est normal que Tyson quitte les arenes.C'est bien rester indifferent est la meilleure des solutions. Je te félicite.Bigg up

6.Posté par guissané le 06/01/2009 19:55
Ne revienez plus mon Cheikh , Aujours vous avé une mission c'est de faire bénéficier aux autres qui n'ont pas encore gouté le séve nourriciére de Cheikh Ibrahima surtout aux lutteurs

7.Posté par jack boer le 10/01/2009 12:52
24 HEURES CHRONO
A
L’ INSTITUT DIAMBAR


L’institut diambar est un centre qui forme de jeunes footballeurs.Il est basé au Sénégal, dans la région de Thiès, dans le département de Mbour, sis à Sally portudal.
Cette structure a comme fondateurs les anciens footballeurs Français Patrick Viéra et Bernard Lama. Le¨résident de ce centre est Saér Seck qui est d’ailleurs vice président du CNF (comité de normalisation du football). Monsieur Aliou Tall était le responsable de la sécurité de l’institut diambar .Sa durée de service dans cette entreprise est du 03 novembre 2003 au 05 novembre 2005.
Après 02 ans de bons et lotaux services, Monsieur tall a été licencié sans aucune justification de la part de ses employeurs. Dés lors, Mr Tall avait encagé une poursuite judiciaire contre l’institut diabase.
Le dossier était donc enrôlé au Tribunal du Travail de Thiès et programmé à l’audience de mise en état.

Après une longue procédure articulée par plusieurs renvois dus aux absences répétées de l’institut diambar, le Tribunal avait rendu sa décision.
A la date du 20 novembre 2006, par le jugement de défaut numéro 106 , le juge avait qualifié d’abusif le licenciement de Mr Tall et avait condamné à l’institut diambar à payer à Monsieur Tall la somme de 1 873 250 FCFA dont 700 000 FCFA à titre d’exécution provisoire.

Contre ce jugement sus dit, l’institut diambar avait relevé appel.Dans cette même mouvance, l’institut avait engagé un recours de défenses à exécution provisoire. A cette procédure, l’institut diambar avait comme défendeur Maître Mame Adama Gueye et Associés, contre Monsieur Aliou Tall qui assurait sa propre défense.
A la date du 09 mai 2007, la Cour d’appel de Dakar avait débouté l’institut diambar de sa demande en ordonnant la continuation des poursuites contre l’institut diambar.

Suite à cette décision de la Cour, l’institut diambar engagea un recours de référé sur difficulté aux audiences du Tribunal du Travail de Thiès. Institut diambar représenté par Maître Mame Adama Gueye contre Monsieur Aliou Tall lui-même.
A la date du 17 mai 2007, le Tribunal déboute l’institut diambar et ordonne la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé. Dés lors, l’institut diambar était contraint de payer à Monsieur Aliou Tall cette fameuse somme de 700 000 FCFA

Contre le jugement de défaut numéro 106 prononcés contre lui en première instance l’institut avait relevé appel
Comme si toutes ces cuisantes défaites judiciaires ne lui suffisaient pas, l’institut diambar avait plaidé .En cette énième procédure, l’institut était représenté par Maître Adama Gueye et Associés contre Monsieur Aliou Tall qui comme toujours assurait sa propre défense.
A la date du 09 juillet 2008, suite à une longue et âpre bataille judiciaire,l’institut diambar était débouté .La Cour avait déclaré irrecevable l’appel que l’institut diambar avait relevé

Sans aucun gène, l’institut diambar avait introduit un second recours de référer sur difficulté
A la date du 13 novembre 2008, le Tribunal du Travail de Thiès avait rendu sa décision en ordonnant la continuation des poursuites sans délais et sans nouveau référé.

Delors l’institut diambar est contraint à verser à Monsieur Tall 1 173 250 FCFA .Il n’a aucun autre recours juridique.
Face à un homme aussi valeureux que Mr Tall,l’institut diambar n’avait acune chance de gagner
Ne savait t-il pas que Mr Tall est un pur produit de l’armée sénégalaise ?
Que cet homme est d’une grande force moral, d’une moralité sans faille, d’une perspicacité et d’une incorruptibilité inébranlable,
Que cet homme est aussi d’une intelligence très pointue et n’a peur de rien
Que cet homme est le prototype même de Jack Boer ’ 24 heures chrono.’
Que cet homme est un lion !
Ce lion que chante le grand LEOPOL S SENGHOR
Ce lion rouge de la savane et de la forêt
Ce lion qui a la capacité de traverser toute une jungle garnie de piéges mortels
Ce lion du Sénégal qui gagne !

Si l’institut diambar n’a pas déjà payer à Mr Tall, qu’il le fasse sans délais.Le dilatoire insensé ne le grandit pas !
S’il n’a pas assez d’argent pour payer Mr Tall, il n’a qu à faire sa repentance et faire une demande de grâce envers Monsieur Aliou Tall.
De mon coté,en tant que grand fan du foot ,je lance un vibrant appel au Président de la FIFA, Monsieur Blatte,au Ministre des sports Mr Bacar Dia ,aux Messieurs Diagna Ndiaye ,Maître ELhaj Diouf , Mbaye Diouf Dia ,Augustin Sénghor, Amsata Fall, Elhaj Ousseynou Diouf et à toute autre personne de bonne volonté ,d’intervenir très rapidement en payant à Monsieur Tall la somme de 1 173 250fcfa.que lui doit l’institut diambar.se serait là une belle façon de préserver l’honneur du football.
.



JACK BOER




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State