Référence multimedia du sénégal
.
Google

INTERDICTION DE SÉJOUR CONTRE TIKEN JAH FAKOLY: Le Pit rappelle à Wade que «la persécution des artistes annonce la fin des régimes»

Article Lu 1518 fois


INTERDICTION DE SÉJOUR CONTRE TIKEN JAH FAKOLY: Le Pit rappelle à Wade que «la persécution des artistes annonce la fin des régimes»
Indigné, le Parti pour l’indépendance et le travail (Pit) l’est après l’interdiction de séjour au Sénégal qui frappe l’artiste ivoirien Tikken Jah Fakoly. Il l’a exprimé hier dans un communiqué signé par son secrétariat et transmis à notre rédaction. Amath Dansokho et ses camarades soulignent dans ce document que c’est avec « la plus profonde indignation » qu’ils ont appris « la mesure d’expulsion et d’interdiction de séjour inqualifiable prise à l’encontre du célèbre artiste ivoirien Tikken Jah Fakoly ». Le parti s’est alors posé beaucoup de questions en se demandant notamment ce que l’on reproche à l’artiste et surtout en insinuant, toujours sous forme d’interrogations, que Wade et son fils sont réfractaires à toute déclaration allant dans le sens de contrecarrer « leur projet de succession ».
Après ces questions, le secrétariat de ce parti membre du Front siggil Sénégal a étalé ses convictions sur cette affaire. Ainsi, il reste convaincu que « la mesure d’expulsion et d’interdiction de séjour du grand artiste africain a démasqué l’hypocrisie des professions de foi panafricanistes (de Wade) » alors que « la CEDEAO, tout comme l’UEMOA, assure la liberté d’expression, de circulation de biens et de personnes, aux citoyens des deux communautés ». Pour eux, le président Wade est loin d’être panafricaniste. La preuve de plus, c’est «qu’il s’est fait une nouvelle profession : celle de lutter systématiquement contre toutes les institutions d’intégration africaine parce qu’il n’a réussi à mettre aucune d’entre elles sous sa férule ».
Continuant sa plaidoirie en faveur de l’artiste, le Pit estime que «cette mesure est en réalité une expression achevée du désarroi de ceux qui veulent imposer au Sénégal et au monde une procédure de succession monarchique, héréditaire qui jure d’avec toutes les valeurs contenues dans la Constitution et qui sont au fondement de la République ». Du coup, le Pit exprime sa solidarité à M. Fakoly et interpelle démocrates et intellectuels « à ne pas accepter l’inacceptable » et surtout pour que « ce déni de droit et de justice soit immédiatement rapporté ».

Source: Le Matin

Article Lu 1518 fois

Mardi 18 Décembre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State