Référence multimedia du sénégal
.
Google

INSTALLATION DE LA DELEGATION SPECIALE :Le parfum de boycott de la passation de services se sent à Bambey

Article Lu 1532 fois


C’est maintenant connu. C’est le vendredi prochain que les 36 conseillers municipaux régulièrement élus par les Bambeyois devront libérer les locaux de la mairie de Bambey. Par décret n° 2008-418 du 24 avril 2008, le président Wade a mis fin aux fonctions de ces conseillers municipaux de Bambey. Mais des sources bien informées confient que l'édile sortant de la ville de même que ses anciens adjoints et la majorité des désormais ex-conseillers municipaux vont bouder la cérémonie de passation de service prévue le 16 mai dans l’après dans l'enceinte de l'institution municipale comme d'ailleurs les invite la lettre n° 329 de la préfecture de Bambey signée, le 09 mai par l'adjoint au chef de l'exécutif départemental Thiar Bindia.
Composée de trois membres conformément au code des collectivités locales, cette délégation spéciale sera dirigée par le docteur Ahmet Tidiane Diallo, directeur de l'institut supérieur de formation agricole et rural (ex-ENCR de Bambey). Libéral de la région de Saint-Louis pour avoir milité dans le département de Dagana plus précisément à Richard Toll, il serait présenté comme un farouche adversaire de Oumar Sarr l'actuel ministre de la Construction. Son vice-président a dans le temps noué des relations avec l’ancien ministre de la Femme, Mme Aïda Mbodji qui l'avait nommé comme directeur du centre de réadaptation des personnes handicapées de Bambey. Jean Paul Madior Diouf, chef du service départemental du commerce de Bambey est connu pour être un homme purement administratif. Outre le service qu’il dirige, Monsieur Diouf n’a pas, depuis son affectation dans la circonscription, manifesté une appartenance politique ou syndicale.
Mais l’acte de nomination des délégataires spéciaux à peine pris commence à souffrir de contestation. Même si le code des collectivités locales est encore muet sur la question du choix des personnes devant composer la délégation spéciale, il n’en demeure pas moins qu’il y aura des contestations sur le choix des personnes appartenant à des partis politiques. C'est d’ailleurs toute l’explication qu’il faut par rapport au choix porté sur le directeur de L’ISFAR et du Directeur du centre des handicapés de Bambey. Et d’aucuns dans la commune vont jusqu’à dire que le ministre Ousmane Masseck Ndiaye n’aura fait qu’appliquer les décisions de Aïda Mbodj. Vrai ou faut ? nous ne saurions le dire.
Et comme si l'histoire se répétait à Bambey, le directeur de l’ENCR est encore choisi pour diriger la délégation spéciale comme ce fut le cas en 2002 avec Sidy Hairou Camara. Pourquoi donc porter le choix sur ces gens dont la neutralité est fortement contestée ? Mystère et boule de gomme.

Source: Le Matin

Article Lu 1532 fois

Mercredi 14 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State