Référence multimedia du sénégal
.
Google

INONDATIONS DANS LA BANLIEUE: Les populations rejettent l’enveloppe de trois cents millions de l'Etat et réclament le départ de Daour Niang

Article Lu 1717 fois

Le gouvernement est invité à revoir sa copie. En effet l’enveloppe de trois cents millions de francs annoncée par le Premier ministre lors du dernier conseil interministériel pour accélérer le pompage des eaux dans la banlieue est jugée insuffisante par les populations qui réclament des mesures beaucoup plus hardies. À Diamagueune où plusieurs quartiers commencent à se vider de leurs occupants, les populations regroupées au sein d’un collectif ont fustigé la dernière sortie du maire de la ville de Pikine réclamant l’élargissement du plan « Jaxaay» à cette localité. Des propos jugés « maladroits » et qui ont davantage renforcé la détermination des populations à obtenir le départ de Daour Niang Ndiaye.



INONDATIONS DANS LA BANLIEUE: Les populations rejettent l’enveloppe de trois cents millions de l'Etat et réclament le départ de Daour Niang
La tension reste vive dans la banlieue où la dernière pluie tombée dans la nuit du samedi au dimanche a augmenté le niveau des eaux stagnantes. Du coup, les populations qui avaient un moment renoué avec l’espoir sont à nouveau plongées dans un profond désarroi. À Guédiawaye où les sapeurs-pompiers ont démarré le pompage des eaux stagnantes, les digues de protection d’un bassin de rétention ont malheureusement cédé sous la pression de la pluie. Thiaroye –Guinaw-rails n’est pas mieux loti. Dans cette localité en plus des maisons, les lieux de culte et les postes de santé ont subi la loi de la pluie. Plusieurs familles jetées à la rue par les inondations continuent d’errer, perchées sur des charrettes. L’image paraît insolite. Une image qui par endroits prend les allures d’un drame, telle celle qui a été captée dans la localité de Béne Baraque où une famille prisonnière des eaux vit repliée sur elle. Très en colère Cheikh Diop le chef de famille fustige l’attitude des autorités locales « Cela ne date pas d’aujourd’hui , depuis plusieurs années je vis entourée par les eaux stagnantes. Cela malgré les promesses des autorités de la ville de Pikine ».

Une situation difficile qui fait dire aux populations de la banlieue que l’enveloppe dégagée par le gouvernement pour acheter du carburant afin d’accélérer le rythme d’évacuation des eaux est insuffisante. « C’est une somme dérisoire par rapport à l’ampleur du désastre. En effet rien que pour la ville de Pikine qui compte seize communes d’arrondissement plus de la moitié sont sous les eaux » fulmine Ameth Sow un habitant de Pikine –Nord. « Cette mesure nous l’assimilons plutôt à du bricolage. D’ailleurs le nombre de quartiers difficiles d’accès ne cesse de croître. À chaque pluie, de nouveaux quartiers viennent s’ajouter à la liste » renseigne Alioune Diagne la soixantaine qui explique ainsi pourquoi les mesures d’urgence adoptées au dernier conseil interministériel tardent à produire des effets positifs sur les populations sinistrées.

Orsec à la place de Jaxaay

Pendant ce temps à Diamagueune, la colère des populations est montée d’un cran. Après avoir renoncé à bloquer la circulation sur la nationale 1 tel qu’elles l’avaient menacé, les habitants de cette localité ont chargé hier le maire de la ville de Pikine qui peu après le conseil interministériel consacré aux inondations a déclaré sur les ondes de la Rts son souhait de voir le Plan jaxaay élargi à certaines localités dont Diamagueune. Hier ces mêmes populations regroupées dans un collectif ont battu le rappel des troupes au cours d’une assemblée générale pendant laquelle ils ont tiré sur la sonnette d’alarme afin d’attirer l’attention des autorités sur la situation dramatique que vit leur localité. « Nous voulons un Plan Orsec et non un Plan Jaxaay » ont -elles soutenu en chœur.Contenant difficilement sa colère Ibrahima Hanne le coordonnateur du collectif des populations de Diamagueune-Sicap-Mbao et Tivaouane-Diacksao soutient « La sortie de Daour montre son incapacité à gérer la ville de Pikine. Le problème des inondations est récurrent. Daour et les autres maires sont restés les bras croisés jusqu’à la dernière minute pour ensuite ruer dans les brancards et faire de la récupération politique. Ils (les maires des communes d’arrondissement) ont profité de la descente des sapeurs-pompiers sur le terrain pour s’afficher à leurs côtés. Daour doit se démettre. Ce n’est pas lui qui va résoudre le problème. D’ailleurs il est inaccessible

» Les populations qui craignent d’être déplacées si l’idée d’un nouveau plan jaxaay tel que proposée par le maire de Pikine est retenue, proposent plutôt la mise en place d’un Plan Orsec suivi d’une restructuration de leur localité.

Source: L'observateur

Article Lu 1717 fois

Lundi 1 Septembre 2008





1.Posté par real le 01/09/2008 16:10
vo mieu prévenir k de guérir

2.Posté par bara mbacké le 01/09/2008 20:34
thieye laye ya ma bétte dotoumala recevoir touba

3.Posté par absolu mutulay le 02/09/2008 22:34
apprenons à envisager les solutions durables .Le bricolage et l'amateurisme sont trop prisés par les édiles locaux qui n'ont aucune idée de ce qu'est le service public.anytime , c'est des solutions "pour le moment" qui sont servis et puis ... bastard

daour niang ndiaye n'a aucun impact sur l'aménagement de pikine et sur l'amélioration du cadre de vie .de façon redondante , à part être un bon pantin de wade : 0 compétences .suffit de voir sa gueule de zouave pour comprendre. les inondations meurtrissent les populations et tjours c'est la même solution qui est préconisé : pompage , encore pompage et tjrs pompage.
pensez à créer des canalisations pour les zones " rouges " , impliquer la totalité des populaces sinistrés , faites leur faire le pompage ou participer aux dépenses .

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State