Référence multimedia du sénégal
.
Google

INONDATION A TAMBACOUNDA: La gouvernance et Le Commissariat de police sous les eaux

Article Lu 1838 fois

On commençait à s'inquieter face à la rareté des pluies à Tambacounda, mais voilà que dans la journée du mercredi, le ciel a ouvert ses vannes, arrosant le département avec de fortes précipitations. Mais comme le bonheur des uns fait le malheur des autres, aprés l'accalmie c'est le casse-tête des innondations pour les populations riveraines du lit maraîcageux du Mamùacounda et autres services étatiques implantés dans des zones non édificandi. C'est le cas de la gouvernance, du Commissariat de police, du service régional de l'hydraulique dont leur devanture ressemble à un marigot. Y acceder est un véritable parcours du combattant du moins un casse tête.



INONDATION A TAMBACOUNDA: La gouvernance et Le Commissariat de police sous les eaux
Le pire est vecu dans les quartiers peripheriques comme Diallobougou, Gouye et plateau, Saré Guilél devenus inaccessibles, avec des routes coupées par les eaux de pluies. Idem au quartier Gourel Ponang et Abattoir complementaire . Devant le lit maraicageux du mamacounda qui divise la ville en deux , qui gonfle, les populations vivent dans la psychose de voir le cours d'eau sortir de son lit. Au populeux quartier Pont oû le pont se trouvant derriere l'ancien cinema, n'est toujours pas réhabilité, les populations ont dû pataugé pour traverser. Cette situation a entrainé l'isolement des populations qui habitent ces localités dont les maisons et les chambres ont reçu les âffres des fortes précipitations. Les ravins qui les entourent étant remplis et plusieurs maisons sont sous les eaux. Certains habitants vivent dans la hantise de voir des maladies comme le paludisme et le cholera proliferer si des solutions d'urgence ne sont pas adoptées. S'y ajoutent, des établissements qui ne sont pas épargnés en cette veille d'examens . Certaines cours se sont transformées en une petite lagune au grand bonheur des crapauds qui y vivent tranquillement. Encore que le ciel n'a pas dit son dernier mot. Dans cette ambiance de désolation, les paysans ont toutesfois de quoi se frotter les mains.

Source: Tambacounda.info

Article Lu 1838 fois

Jeudi 18 Juin 2009





1.Posté par Marietou le 19/06/2009 00:03
moi qui voulais visiter cette région

2.Posté par moussa le 19/06/2009 10:59
ma fammille abite au quartier gouye je souhait que sa terminne bien
mercie

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 11:17 Dakar sans eau, Macky à Keur Momar

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State