Référence multimedia du sénégal
.
Google

INITIATION A LA NATATION : Une grande piscine bientôt à Saint-Louis

Article Lu 1479 fois


Le directeur de l’Environnement et du Cadre de vie de l’université Gaston Berger, Alioune Gaye, qui a capitalisé une riche expérience dans les domaines de l’activité nautique, de la gestion des entreprises, de l’hygiène, de la sécurité, de la protection de l’environnement et des arts martiaux vient d’élaborer un projet ambitieux de construction d’une grande piscine à Saint-Louis.

Cette infrastructure offrira, selon son promoteur, des services qui tourneront essentiellement autour de l’initiation et du perfectionnement à la natation, de l’apprentissage au sauvetage aquatique et à la connaissance du milieu aquatique, de la rééducation fonctionnelle, du massage, de la baignade simple, de la location pour des réceptions, les sorties et les colonies de vacances et autres fêtes.

Ce programme, a précisé Alioune Gaye, s’insère dans la lutte contre la déformation de la colonne vertébrale, l’asthme, certaines insuffisances cardiaques et respiratoires, l’obésité, le manque d’appétit, la fatigabilité et les stress des temps modernes, la préparation aux examens et concours, l’éducation à l’autonomie, à la confiance en soi, à la notion de sécurité et de soins d’urgence aquatique, à l’hygiène et à la protection de l’environnement.

Justifiant la mise en œuvre de ce projet ambitieux, ce promoteur a rappelé que Saint-Louis ne dispose d’aucune piscine d’au moins de 25 m. Les seules piscines existantes sont de petits bassins d’hôtels inadaptés et inaccessibles au public.

La natation moderne au Sénégal est née à Saint-Louis, mais depuis quelques temps, a-t-il poursuivi, on assiste à sa mort dans cette ville à cause du manque d’infrastructures adéquates pour l’apprentissage de cette discipline sportive. Le fleuve est devenu impropre à la baignade à cause de la pollution, tandis que la mer, à cause de son éloignement, de ses agitations et des phénomènes de baïnes, ne présente guère les conditions souhaitées pour la baignade.

Face à cette situation, il est devenu impératif, de l’avis de Alioune Gaye, de relever le défi en créant des infrastructures dignes de ce nom. Le besoin s’exprime de façon presque incompressible. Les populations sont avides d’activités aquatiques et sont prêtes à payer le prix, mais, n’en trouvent malheureusement pas.

Source: Le Soleil

Article Lu 1479 fois

Jeudi 10 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State