Référence multimedia du sénégal
.
Google

INFRASTRUCTURES A L’HORIZON 2015 : Plus de 1.500 milliards Cfa pour 1.500 kilomètres de routes et 15 grands ponts

Article Lu 1488 fois

Pour un coût de 1500 milliards de Francs Cfa, plus de 1500 kilomètres de route et 15 grands ponts seront reconstruits ou créés. Ces mesures ont été annoncées hier, au cours d’un Conseil interministériel sur les infrastructures. L’accent sera mis sur la mobilisation des ressources publiques mais aussi sur la coopération internationale.



INFRASTRUCTURES A L’HORIZON 2015 : Plus de 1.500 milliards Cfa pour 1.500 kilomètres de routes et 15 grands ponts
A l’horizon 2015, le Sénégal devra avoir construit ou créé plus de 1.500 kilomètres de routes et 15 grands ponts. Le portefeuille de ces projets s’élève à plus de 1.500 milliards de francs Cfa. L’annonce a été faite hier le ministre de la Coopération internationale, de l’Aménagement du territoire, des Transports aériens et des Infrastructures, Karim Wade, au cours du Conseil interministériel qui s’est tenu sur la question des infrastructures. Une option conforme, selon M. Wade, à la vision du chef de l’Etat. Ces projets créeront 175.000 emplois.

Le programme annoncé est un bon accélérateur pour la construction d’infrastructures. « Au rythme actuel de financement des infrastructures, il faudra au moins 50 ans pour réaliser le programme d’investissement et disposer d’un réseau routier moderne, incluant le réseau non classé », a estimé Karim Wade.

Le ministre a insisté sur le gain de temps dans la réalisation de ces ouvrages. ‘’Pour réduire ce délai, il est important de pérenniser, améliorer et optimiser les ressources’’, a-t-il dit. Selon lui, l’Etat doit accélérer le « rythme de décaissement ». Il a ainsi insisté sur la « nécessité de consolider les efforts à travers le Budget consolidé d’investissement ».

A côté de ces contributions apportées par l’Etat, la Coopération internationale est, selon lui, une piste à explorer dans le cadre d’une politique d’identification de nouvelles sources de financement. Les guichets publics entrent aussi dans cette stratégie.

En présence du Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, qui a dirigé la rencontre, M. Wade a rappelé que la mise en oeuvre de la vision du président de la République passe par « une nouvelle politique agressive en matière de construction d’infrastructures routières ». Le Programme « Zéro nid de poule et zéro bac » est à ranger dans cette option, de même que la fluidité des corridors, le désenclavement des régions périphériques, les marchés pluriannuels pour un plan d’entretien sans préjudice pour la mobilité urbaine.

L’objectif de cette nouvelle politique d’entretien, dite « active, préventive et évolutive », est d’arriver à préserver des effets de l’usure au moins 90 % du réseau revêtu et 60 % pour le réseau non revêtu dans un bon état ». Un bon niveau de service est attendu de ce dispositif. Le Fonds d’entretien routier autonome (Fera), mis en place depuis le début de l’année, assure à l’entretien routier « des ressources suffisantes, sécurisées, pérennes et mobilisables à bonne date » et ‘’maintenir le réseau routier en bon état’’. Les ressources vont passer de 32 à 50 milliards Cfa en 2012.

H. D. FALL
Source Le Soleil

Article Lu 1488 fois

Mercredi 9 Décembre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State