Référence multimedia du sénégal
.
Google

INDESIRABLE AU SOMMET DE L’OCI Le Front «Siggil Sénégal» fait le procès de Wade devant la Ummah

Article Lu 1607 fois

Non conviés au sommet de l’organisation de la conférence islamique qui se tient à Dakar depuis jeudi, les leaders de l’opposition dite significative réunis dans le cadre du Front «Siggil Sénégal», ont fait mercredi dernier, le procès de Wade devant la Ummah islamique.



INDESIRABLE AU SOMMET DE L’OCI Le Front «Siggil Sénégal» fait le procès de Wade devant la Ummah
Le Front «Siggil Sénégal» ne s’en cache pas : faire le procès de Wade devant la Ummah islamique. Tel est le sens à donner à leur démarche. Le secrétaire général de la Ld/Mpt, M. Abdoulaye Bathily, se veut clair et précis : «Bien sûr, nous faisons le procès de Me Abdoulaye Wade. Nous voulons informer toute la communauté internationale sur ce qui se passe au Sénégal». Pour Abdoulaye Bathily : «l’Oci devait être une occasion de parler des vrais problèmes des pays islamiques et non une occasion offerte à une poignée de gens du pouvoir se remplir les poches». Selon le Fss, le Président Abdoulaye Wade a réussi la prouesse de transformer tous les attributs de l’Etat du Sénégal, ses symboles et ses fonctions en autant d’instruments au service de son parti et de ses courtisans. C’est dans le même esprit que cette occasion exceptionnelle de communion, de fraternité et de solidarité des peuples de la Ummah, a été transformée par Wade en une opération politique de promotion et de préparation de l’accession de son fils au sommet de la République. La gestion solitaire et opaque des infrastructures construites à l’occasion du sommet, en dehors de tout contrôle étatique, ainsi que les dérapages qui ont accompagné leurs réalisations, les dépenses de prestige non conformes à l’état de l’économie du pays, le refus systématique d’associer les différentes franges de la société, ont fini de transformer l’organisation de l’Oci en une saga familiale. Le budget consacré à ce sommet, selon les camarades de Dansokho, en est une parfaite illustration : arrêté au départ à moins de 150 milliards de francs Cfa, la presse, à les en croire, a révélé que plus de 300 milliards ont été engloutis dans les errements et tâtonnements qui ont prévalu dans la programmation et l’exécution des travaux de l’Oci, sous la responsabilité exclusive de Karim Wade et de son équipe. Au point que le Sénégal va vers des difficultés économiques au lendemain du présent sommet, tellement les finances publiques ont été éprouvées.

Source: L'observateur

Article Lu 1607 fois

Vendredi 14 Mars 2008





1.Posté par salambaye le 14/03/2008 16:02
toi là,vraiment c'est pas en vociferant qu'on peut emporter des elections...on 't'a gagnè il faut etre sportif....et si vous continuez à vouloir rabasser wade avec une attitude aussi lache que malhonnete tu risque de te faire des ennemis pour rien.....

2.Posté par amoctad le 14/03/2008 16:07
politquement c'est un bon moment. mais en faisant cela est ce que c'est pas le Senegal que vous deshomorer?

3.Posté par Ndiog le 14/03/2008 16:47
amoctad je suis d'accord avec toi.franchement ils sont ridicules ces "opposants".lou niore gnou wakh, lou gnoroule gnou wakhe. après ils osent nous dirent qu'ils parles pour l'intérêt du sénagal.il faut arrêter way.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State