Référence multimedia du sénégal
.
Google

IMMIGRATION CLANDESTINE: Plus de 400 mineurs sénégalais sous la menace d’un rapatriement d'Espagne

Article Lu 1673 fois

L'Assemblée Nationale va plancher ce matin en séance plénière sur le projet de loi portant la ratification d'une convention entre l'Espagne et le Sénégal. Celle-ci fait état dans le domaine de la prévention de l'émigration des mineurs sénégalais non accompagnés, de leur protection, leur rapatriement et leur réinsertion. Une loi qui risque de briser le rêve de 400 mineurs migrants sénégalais actuellement en Espagne. Une réelle menace de rapatriement pèse sur eux.



Aujourd’hui, mercredi 02 Avril 2008, l’Assemblée nationale se penche en séance plénière sur le projet de loi N° 16 / 2008. Un projet de loi qui autorise le président de la République à ratifier la convention entre le gouvernement de la République du Sénégal et le gouvernement du Royaume d’Espagne sur la coopération dans le domaine de la prévention de l’émigration des mineurs sénégalais non accompagnés, sur leur protection, leur rapatriement et leur réinsertion, signée à Dakar le 05 décembre 2006. Une loi qui sera votée du fait de la majorité mécanique, mais qui risque de jeter de nombreuses familles sénégalaises dans le désarroi.

Car, au total, il y a 443 mineurs sénégalais migrants non accompagnés en Espagne. Ces chiffres ont été révélés au mois de février 2008 par le secrétaire d'État aux Affaires étrangères de l'Espagne, Bernardino Léon au terme d’une visite au centre d'accueil et de formation de Tenerife où vivent plusieurs mineurs migrants arrivés illégalement en Espagne. C’était en compagnie d'une délégation d'officiels sénégalais conduite par l'ambassadeur du Sénégal en Espagne. Ces enfants, jadis protégés par la législation européenne sur la non-possibilité de les expulser, bénéficient d'une formation professionnelle. Aujourd'hui, ils sont sous la menace d’un rapatriement. Pourtant, certains d’entre eux, surtout ceux partis avec les pirogues ont commencé à faire espérer leurs familles quant à leur avenir. Certains arrivent même à envoyer quelques sous à ces derniers.

D'ailleurs, ces enfants, comme ont pu le constater les officiels sénégalais, vivent dans de bonnes conditions d’étude et de formation dans les centres car l’Espagne a travaillé, selon son secrétaire d'État aux Affaires étrangères, sur un concept intégral basé sur la prévention, la protection des mineurs et leur réinsertion sociale afin de leur donner des atouts positifs pour qu'ils deviennent des acteurs sociaux importants aussi bien en Espagne qu'au Sénégal.

On se rappelle d'ailleurs il y a quelques semaines, le ministre Abdourahim Agne en visite en Espagne, avait laissé entrevoir la possibilité de ce rapatriement des mineurs. Outre ce projet de loi, l’Assemblée nationale va aussi se pencher sur le projet de loi N°17 / 2008 autorisant le président de la république à ratifier la convention sur la coopération en matière de lutte contre la criminalité signée à Dakar le 05 décembre 2006 entre le Sénégal et l’Espagne.

Source: Le Matin

Article Lu 1673 fois

Mercredi 2 Avril 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State