Référence multimedia du sénégal
.
Google

ÎLE DE NGOR: Entre drague et séduction

Article Lu 16901 fois

En cette période de forte canicule, l’île de Ngor accueille beaucoup de vacanciers. La propreté de l’île ainsi que sa sécurité sont autant d’atouts pour que certains choisissent Ngor pour passer un bon moment et se relaxer après neuf studieux mois. Si pour certains, l’île est un endroit pour draguer, d’autres par contre, utilisent leurs talents de séducteurs pour se faire remarquer des filles.



ÎLE DE NGOR: Entre drague et séduction
12 Heures, le soleil très chaud est au zénith et la plage de Ngor retrouve petit à petit ses habitudes des grandes vacances. Le rivage grouille de monde et les pirogues font des va-et-vient pour débarquer les passagers sur l’autre rive de l’île. Les mesures de sécurité ne sont pas en reste : pas de surcharge et gilet de sauvetage obligatoire pour tout le monde. La traversée dure à peine une dizaine de minutes et la pirogue débarque ses passagers pour retourner chercher les autres. Ainsi, toute la journée ce sont des allers-retours pour ses piroguiers qui amassent des gains considérables en ces périodes de canicule. Le professionnalisme s’est beaucoup accentué, sans nul doute que les ngorois commencent à saisir l’enjeu et l’importance financière de leur île. Abdou et sa bande de copains sont à Ngor pour se défouler car bientôt ce seront les examens de fin d’année. Comme il est de coutume dans les différents établissements de la place, les sorties de classe sont à la mode. Abdou vit sa première expérience à Ngor et semble être émerveillé par la beauté de l’île. Moussa lui, est un habitué des lieux au point qu’il n’achète plus de ticket. Il s’est intégré à cette société léboue car étant un démarcheur de clients au niveau de son école. Pour lui, Ngor c’est son refuge, l’endroit où il se sent vraiment à l’aise loin de tous les carcans et bruits de son quartier de Niarry Tally. Toutes ces nudités exposées aux yeux d’Abdou laisse ce dernier pantois. Pour n’avoir jamais été à la plage, Abdou écarquille les yeux et se fait chambrer par ses copains de classe « Je ne pensais pas une seconde qu’il y avait des filles aussi sexy à Dakar. Toutes ses nudités sans aucune gêne, sans pudeur, je ne pensais pas qu’on pût trouver de telles choses à la plage ». Sur le sable, chacun s’installe tant bien que mal. L’essentiel, c’est de se trouver une place où se mettre à l’abri du soleil à défaut de pouvoir louer un cabanon pour la journée. Ngor c’est aussi cette « insolence » légendaire du petit lébou qui vous taquine pour se faire protéger par toute la communauté. Il ne faut surtout pas toucher à un gosse si on ne veut pas se retrouver devant toute une communauté en furie. Mais loin de toutes ses préoccupations Moussa n’a qu’une seule idée en tête : trouver une fille avec qui passer la journée. Toute belle fille qui n’est pas accompagnée fera sans aucun doute l’objet d’une cour assidue de la part des garçons. « On est là pour se faire plaisir. Si je trouve une belle fille qui me plaît, je n’hésiterai pas une seconde à la draguer d’autant plus que la plupart des filles qui sont là n’attendent que ça » avance Moussa. Pour Amina, la seule chose qui l’intéresse c’est de passer un bon moment et oublier ne serait-ce que le temps d’une journée tous ses problèmes. « Je ne suis pas là pour chercher un mec ni pour me faire courtiser mais, cela ne veut pas dire que si je tombe sur quelqu’un qui me plait, rien ne nous empêche d’échanger nos coordonnées. On ne sait jamais sur quoi ça peut déboucher ». Pour Abdou n’ayant jamais été à la plage, sa décision est prise : garder les bagages de ses copains de classe ; il est hors de question d’aller nager car en bon Cayor– Cayor, la mer ce n’est pas son domaine de prédilection. Sa seule consolation c’est toutes ces beautés. « J’en ai tellement regardé que, même quand je ferme les yeux, je vois des filles et si toutefois j’arrive à en décrocher une, je pourrais me lancer à l’eau la prochaine fois ». Ameth et Amy se sont rencontrés sur cette même plage de Ngor, il y a exactement un an. « Je venais d’échouer à mon examen et j’avais besoin de me vider la tête. Comme mon père avait un cabanon, j’ai décidé de m’installer ici pour une semaine. C’est ainsi que j’ai rencontré Amy sur la plage et depuis lors on est ensemble ». Le sable fin, la propreté de la plage ainsi que la caserne des sapeurs pompiers rassurent ce français venu pour la première fois au Sénégal. « Votre pays est magnifique. Cette plage, ces gens accueillants et tous ces bruits, je crois que je suis tombé amoureux de votre pays ». Pour Jean-Christophe, il faut découvrir l’Afrique pour l’aimer et la comprendre. Mais au-delà de toutes ces merveilles, Jean-Christophe ne tarit pas d’éloges sur la beauté de la femme Sénégalaise. Pour lui aussi bien dans la forme que, dans le physique, la femme Sénégalaise est très élégante. Ainsi, à longueur de journée l’île de Ngor accueille des centaines de vacanciers. Certains sont là pour passer de bons moments, d’autres pour chercher l’âme sœur… À 18 Heures, le soleil commence à décliner et la plage, petit à petit, se vide de ses visiteurs. Le vrombissement des pirogues fait place aux souffles du vent et aux flux et reflux des vagues. L’île de Ngor reprend sa quiétude, le silence et la brise de mer feront place à un lendemain d’intenses activités pour les ngorois et les vacanciers.

Samba Sy

Source: 24 Heures Chrono

Article Lu 16901 fois

Mercredi 24 Juin 2009





1.Posté par lin79 le 24/06/2009 15:48
thiey galsene namenaléne nako baguasse yi mba migui diakh béguéééééé na néx bokk

2.Posté par Thiaaf le 24/06/2009 16:50
Jean Christophe moom mi di neu leen time nioom nieup té ngi si dess, tchipirri douniou ko amm lool

3.Posté par nesta le 24/06/2009 19:14
aya ya rien k sa donne envie de rentré attention a ma copine elle est la bas elle pass pas inaperçu elle est la plus jolie du pays sur

4.Posté par coumbis le 24/06/2009 19:16
vrai milieu de debauche
on ne voit que du cul à longueur de journée.
senegalaise rafét na mais amoul bénn valeur. salamalékoum mou foutikou thi plage yii. on rendu les choses trop faciles aux hommes§;
tchipiriiiiii

5.Posté par akim le 24/06/2009 19:50
coumbiss bi ya ngi merr nonou la nak

6.Posté par Marietou le 24/06/2009 23:17

7.Posté par omega le 24/06/2009 23:28
tu as raison nesta moi aussi ca me donne envie de rentre meme a pied car ces moment est beaux au senega et sinon moi jaimerai te connaitre car javais un ami qui utiliser ce surnom il habite a guediawaye

8.Posté par djibson le 25/06/2009 00:53
hé waxal yaw ca cé galsen mé gayi molo molo rek gell yi dougnou dieh beguéééééééééééééééé!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

9.Posté par seuh le 25/06/2009 04:05

10.Posté par cissé le 25/06/2009 11:46
c'est terrible

11.Posté par lo le 25/06/2009 23:43
senegalaizzzzze yi rafét nan mais amou niou bénn valeur vrmnt c tre facil 1 slt rek ya mom c pr tw vrmnt c me fr mal

12.Posté par mamy le 26/06/2009 19:09
daguelène passe bok!!!ètè bi dey totie d

13.Posté par miranda le 07/07/2009 09:33
ngor moko yoorrrrr ca me mank nak

14.Posté par DAY le 19/07/2009 22:46
il faut aller dan sles boite de nuit pour comprendre la debauches au senegal.surtout les filles.la majeur partie des filles sont des putes surtout des putes des blancs .cest orible et deguelasse.la honte;
jai pleuré quand je suis aller en boite pour la 1ere fois avant de comprendre.
la honte.senegal a vraiment changé.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State