Référence multimedia du sénégal
.
Google

IL YA 1AN DISPARAISSAIT SERIGNE SALIOU Retour sur une vie de grâces

Article Lu 12233 fois


- Gestion du patrimoine foncier

- Les portes de Touba ouvertes à l’État


Né en 1915 à Diourbel, Serigne Saliou Mbacké devint 5è Khalife de Touba le 18 Mai 1990 à la suite du rappel à Dieu de son aîné Cheikh Abdou Khadre. Humble et totalement désintéressé des choses de ce monde, le guide des mourides consacre ses actions aux structures religieuses, aux champs et aux grands chantiers. Son ambition était de réaliser la cité lumineuse et moderne prédite par Cheikh Ahmadou Bamba dans une de ses odes intitulée « Matlaboul Faouzeyni ». C'est un jour de vendredi du 28 décembre 2007 que le Saint- homme a quitté ce bas- monde.



IL YA 1AN DISPARAISSAIT SERIGNE SALIOU Retour sur une vie de grâces
Dès son accession au khalifat , Serigne Saliou Mbacké s’est lancé dans les grands travaux champêtres. Grand producteur, il a réalisé un énorme projet agricole (Khelcom) sur une surface de 45000 ha. Des contributions aussi bien individuelles que collectives ont été constituées. C'est le cas du dahira Matlaboul Fawzeyni qui s'occupe de la propreté de la ville et qui a construit un hôpital d’un coût de 6 milliards de nos francs. Celui- ci a été inauguré dans le courant de l’année 2005 par les autorités de la République. L'image que le Cheikh a voulu donner à Touba n'est que spirituelle. Son célèbre poème intitulé "Matlaboul Fawzeyni" nous en donne la preuve.

Poème dans lequel il s'exprime en implorant Dieu en ces termes : "Seigneur, pour Toi sont fondés Darou Salam et Touba. Fait que ces lieux soient paradisiaques". "Donne moi la pérennité de ce que Tu aimes et agrée ma demeure Touba qui T'appartient". Elue par Dieu, la ville de Touba occupe une grande importance pour Khadimou Rassoul. Il ne l'a créée que pour adorer et rechercher l'agrément de Dieu. Son attachement à la ville sainte montre son désir de faire de Touba un lieu de culte, d'éducation et de perfectionnement spirituel conformément à la Sunnah du prophète Mahomet (P.S.L.). Il formula cette volonté par ces vers : "Fais de ma demeure, la cité bénite de Touba, un centre de la science, un lieu favorable à l'ouverture d'esprit et à des méditations saines qui sanctifient Dieu en permanence"! Le grand combat de Serigne Saliou fut ainsi de contribuer à l’agriculture avec le défrichement par les talibés mourides d’une vaste superficie de 45. 000 hectares sur le périmètre de Khelcom.

Ce qui avait suscité une polémique grandiose chez ceux qui se réclamaient défenseurs de la nature. Quelques années après , la forêt de Khelcom est magistralement transformée par le Cheikh qui y récolte des milliers de tonnes d’arachide chaque année. Sans compter les arbres fruitiers. Khelcom est l’exemple réussi de l’agriculture moderne et fait un chiffre d’affaires qui avoisine le milliard de Fcfa. Son penchant pour les institutions religieuses n’est plus à démontrer . À khelcom, la petite enfance est prise en charge avec les multiples daaras initiés par le Khalife où les apprenants sont dans d’excellentes conditions. Dans cette même veine, le khalife général des mourides a achevé la construction de l’ Université Islamique dont les jalons ont été posés par Serigne Abdoul Ahad Mbacké. Ce temple du savoir peut contenir 800 étudiants. Le démarrage de cette entité est pour bientôt. Le fils de Bamba veut faire de sa ville un espace qui répond aux récentes innovations urbanistes. Ainsi, il a fait appel à des experts qui, après études ont mis en place un système performant du périmètre de Touba qui fait l’objet de multiples spéculations foncières.

Gestion du patrimoine foncier

Ainsi, la décision du khalife général Serigne Saliou Mbacké de mettre sur pied un système d’information et de gestion du patrimoine foncier qui a coûté la bagatelle de 800 millions Fcfa va largement contribuer à réduire les problèmes sus-mentionnés. D’autres projets ou programmes allant tous dans le sens de favoriser une meilleure corrélation entre la croissance et le développement endogènes de la ville sont encore en phase. Entre autres, le plan directeur de la ville dont le lancement sera effectif sous peu. Un projet qui devrait permettre sur 25 ans d’avoir un document de référence sur la destination du sol et sur la mise en place des infrastructures qui vont diviser la ville.

Le plan directeur d’urbanisme (Pdu) permettra également de régler ce problème crucial de l’assainissement et des autres plans d’adduction d’eau mais aussi d’électrification. Dans le même cadre, une zone d’aménagement concertée (Zac) sur un espace de 2000 hectares est annoncée. Les lieux de culte n'étaient pas en reste dans les préoccupations de Serigne Saliou Mbacké. Il reprit de nombreux travaux de rénovations aussi bien internes qu'externes de la mosquée et la construction de l'Université islamique qu'avait entamée son frère et aîné Serigne Abdoul Ahad Mbacké. Il a mis en place un réseau d'électrification de la ville. De même une canalisation a été effectuée pour une meilleure évacuation des eaux de pluie.

Serigne aimait d'ailleurs rappeler ces paroles de Cheikh Ahmadou Bamba : « Faites de la réalisation de cette mosquée votre préoccupation majeure, car c’est un ordre divin aussi impératif qu’absolu. Et si par malheur, vous vous en laissez détourner, Dieu enverra sur terre des créatures qui la construiraient ». N’est-ce pas là un mobile suffisant pour faire de ce lieu de culte une maison de Dieu radieuse ? Après Serigne Abdoul Ahad surnommé le « bâtisseur », Serigne s’est lancé dans la réalisation d’infrastructures routières. Comme apport initial, le successeur de Serigne Abdou Khadre Mbacké a débloqué 10 milliards Fcfa. À cette somme, viendront se greffer les dons en nature des talibés.

Les portes de Touba ouvertes à l’État

Durant l'année 2007, la ville était devenue un haut lieu de banditisme. Les malfrats profitaient du statut de zone franche pour opérer leurs forfaits. Face à cette situation regrettable, le khalife autorisa à l’État d’installer trois brigades de gendarmerie et un hôtel de police. Ces deux structures de sécurité ont réussi à faire changer la peur de camp au grand bonheur des résidents et des fidèles qui y séjournent pour des pèlerinages ou des rassemblements religieux. De plus en plus, les populations de ladite localité s’adaptent aux forces de sécurité. Aux rythmes où vont les choses, il y a fort à parier que l’introduction des services de la douane à Touba n’est plus qu’une question de jours. En tout cas, Serigne Saliou a donné un signal fort dans son message d’avant–Magal. Ainsi, dira-t-il : « Touba par son développement économique et démographique fulgurant a besoin d’être gérée autrement ».
Le 7 décembre 2008 , il avait lancé les grands chantiers de Touba axés sur l’assainissement. Le chef de l’ État, Me Wade était présent. L’ État du Sénégal devrait injecter 20 milliards Fcfa par an pendant 5 ans. Et Me Wade s’était exclamé : « Je rendrai Touba plus belle que Dakar ». Le flambeau est aujourd'hui entre les mains de Serigne Bara Mbacké. Ce dernier a juré la main sur le coeur qu' il gardera intact l'héritage légué par son prédecesseur au prix même de sa vie. Depuis son accession au magistère, il s'adonne à cette noble mission.

Source: le Matin

Article Lu 12233 fois

Samedi 27 Décembre 2008





1.Posté par taf le 27/12/2008 08:18
yalla na yalla yoogg leer tè taaf gni si barkè .MILLE KHOULOU WA

2.Posté par Nite_Ndiaye le 27/12/2008 10:02
Serigne Saliou Mbacke un Homme de bien, un Homme religieux , un Homme de DIEU tout court qui laisse derriere lui une qualite essentielle chez l`etre humain ,une retenue et une mesure devant les forces destructrices de l`argent et du pouvoir,et beaucoup de biens precieux parmi lesquels 25 daaras dont 15 a Khelcom et les 10 autres a Ngotte,Diapandal,Djouloul,Khabane etc...

La retenue et la mesure devant les forces destructrices de l`argent:pendant son khalifat,il faisait compter rigoureusement l`argent remis au titre des "adiyah" par quatre personnes au dessus de tout soupcon.Ensuite il gardait cet argent meticuleusement apres l`avoir reparti en trois fonds:pour le fonctionnement de toutes les structures liees au Mouridisme dans le Monde,pour l`action sociale en faveur de toute personne sans distinction de confrerie et enfin des des depenses d`investissement(daaras,infrastuctures etc...).
Vers la fin de son khalifat,18 milliards de francs cfa etaient disponibles dont deux ont ete avances au titre des infrastructures et 16 milliards mis a la disposition du nouveau Khalifa qui en a fait cas publiquement.

Dans chaque daara vivent en moyenne 300 talibes soit une population permanente de 6500 a 7500 talibes ages de 7 a 15 ans apprenant le coran sous la supervision constante de 3 maitres coraniques.Apres la memorisation du saint livre au bout de 6 a 8 ans les plus brillants continuaient sous sa supervision indirecte des etudes d`interpretation du coran; les autres retournaient dans leur foyer respectif le coeur leger, la tete bien faite .

Ces 25 daaras consomment 1200 tonnes de riz par an et plusieurs millions de francs pour le fonctionnent ;avec des depenses d`investissement evaluees a plusieurs milliards.

Quand sa sante le lui permettait encore (jusqu`en 2005) il faisait le tour de ces 25 daara pendant 3 mois du lundi au jeudi pour ne revenir a Touba que le jeudi.
Dans chaque "daara",apres la priere du matin il recevait chaque talibe qui le souhaitait ; c`etait un spectacle sublime dans la la lumiere brumeuse de l`aube d`apercevoir l`Auguste Saint Homme en face d`une frele tete crepue entrain de dialoguer sans temoin des conditions d`existence et d`apprentissage loin des oreilles et des yeux indicrets des maitres coraniques.Ces seances d`audience etaient tres redoutees des maitres coraniques.
Ces legs de Serigne Saliou sont si importants qu`un americain( wasp ), probablement curieux de decouvrir ce Saint Homme responsable d`immenses etendues de terre objet de quelques controverses, certainement interesse par les resultats de ses formes d`education, a personnellement parcouru les 15 daaraas de Khelcom; apres la visite le YANKEE a crie "MY GOD ALLAHOU AKBAR" voila un bienfaiteur du Senegal; les autorites ont elles conscience des valeurs d`instruction et d`education fournies par ce Saint Homme.Le nord americain a ete surtout frappe par le comportement exemplaire des talibes de Khelcom; aucun talibe n`a eu un geste deplace ; pas un d`entre eux ne lui a demande de l`argent; c`est pourquoi d`un geste de generosite profonde il a vide ses poches pour les talibes du dernier daara visite.
Au moins ce leg de Serigne Saliou devra etre fructifie afin que ces petites tetes crepues, espoirs de la nation, soient preserves des chemins sinueux, escarpes et parfois dangereux de l`emigation dite clandestine.
Nite_Ndiaye
Riyad


Serigne Saliou Mbacke un Homme de bien, un Homme religieux , un Homme de DIEU tout court qui laisse derriere lui une qualite essentielle chez l`etre humain ,une retenue et une mesure devant les forces destructrices de l`argent et du pouvoir,et beaucoup de biens precieux parmi lesquels 25 daaras dont 15 a Khelcom et les 10 autres a Ngotte,Diapandal,Djouloul,Khabane etc...

La retenue et la mesure devant les forces destructrices de l`argent:pendant son khalifat,il faisait compter rigoureusement l`argent remis au titre des "adiyah" par quatre personnes au dessus de tout soupcon.Ensuite il gardait cet argent meticuleusement apres l`avoir reparti en trois fonds:pour le fonctionnement de toutes les structures liees au Mouridisme dans le Monde,pour l`action sociale en faveur de toute personne sans distinction de confrerie et enfin des des depenses d`investissement(daaras,infrastuctures etc...).
Vers la fin de son khalifat,18 milliards de francs cfa etaient disponibles dont deux ont ete avances au titre des infrastructures et 16 milliards mis a la disposition du nouveau Khalifa qui en a fait cas publiquement.

Dans chaque daara vivent en moyenne 300 talibes soit une population permanente de 6500 a 7500 talibes ages de 7 a 15 ans apprenant le coran sous la supervision constante de 3 maitres coraniques.Apres la memorisation du saint livre au bout de 6 a 8 ans les plus brillants continuaient sous sa supervision indirecte des etudes d`interpretation du coran; les autres retournaient dans leur foyer respectif le coeur leger, la tete bien faite .

Ces 25 daaras consomment 1200 tonnes de riz par an et plusieurs millions de francs pour le fonctionnent ;avec des depenses d`investissement evaluees a plusieurs milliards.

Quand sa sante le lui permettait encore (jusqu`en 2005) il faisait le tour de ces 25 daara pendant 3 mois du lundi au jeudi pour ne revenir a Touba que le jeudi.
Dans chaque "daara",apres la priere du matin il recevait chaque talibe qui le souhaitait ; c`etait un spectacle sublime dans la la lumiere brumeuse de l`aube d`apercevoir l`Auguste Saint Homme en face d`une frele tete crepue entrain de dialoguer sans temoin des conditions d`existence et d`apprentissage loin des oreilles et des yeux indicrets des maitres coraniques.Ces seances d`audience etaient tres redoutees des maitres coraniques.
Ces legs de Serigne Saliou sont si importants qu`un americain( wasp ), probablement curieux de decouvrir ce Saint Homme responsable d`immenses etendues de terre objet de quelques controverses, certainement interesse par les resultats de ses formes d`education, a personnellement parcouru les 15 daaraas de Khelcom; apres la visite le YANKEE a crie "MY GOD ALLAHOU AKBAR" voila un bienfaiteur du Senegal; les autorites ont elles conscience des valeurs d`instruction et d`education fournies par ce Saint Homme.Le nord americain a ete surtout frappe par le comportement exemplaire des talibes de Khelcom; aucun talibe n`a eu un geste deplace ; pas un d`entre eux ne lui a demande de l`argent; c`est pourquoi d`un geste de generosite profonde il a vide ses poches pour les talibes du dernier daara visite.
Au moins ce leg de Serigne Saliou devra etre fructifie afin que ces petites tetes crepues, espoirs de la nation, soient preserves des chemins sinueux, escarpes et parfois dangereux de l`emigation dite clandestine.
Nite_Ndiaye
Riyad













3.Posté par khouthes le 27/12/2008 11:04
diereudief fati serigne saliou yalla na yalla yoogg leer tè taaf gni si barkèm ak molém jdiolite

4.Posté par BEUGUE SERIGNE SALIOU le 27/12/2008 11:54
DIEUREDIEUF SERIGNE SALIOU BOROM DIAPANDAL YALLA NA NIOU LA SOUNIOU BOROM FAYAL BOPAM CI SAK MBAKH

5.Posté par talibe serigne saliou le 27/12/2008 12:41
xana dole ti sant bagnou feque sa diamono dieureuifeuti serigne saliou ya deff si nignoun li gnou don taye taye xol toye na rogogn tourouna sougnou leup di fepp serigne saliou dia dieuf mbacke yako yeyo dia dieuf

6.Posté par absolute mutulay le 27/12/2008 14:47
mame yallah , nanga fii yag téyé and ak wéér ...

7.Posté par wade hater le 27/12/2008 16:40
dieureudieuf serigne saliou mbacké
"et sa tranquilité,et mbacké sa dignité,yalla la mom ndékété,billahi serigne saliou"
dieureudieuf l'homme de tous les temps
al aakhiratou khayroun minal oulah,yalla moo ko wakh thi arqouran

8.Posté par BEUGUE SERIGNE SALIOU le 27/12/2008 18:55
serigne saliou microcosme reflet du macrocosme

9.Posté par SAMA KHALAT le 27/12/2008 23:06
SERINGE SALIOU MBACKE YALLA NALLA YALLA FAY YOKO SA LER AMIN

10.Posté par sope Serigne Saliou le 28/12/2008 00:21
Assalamelekoum muslum brothers and sisters and talibes every day I's possible wake up and khoning then Serigne Saliou is still a life oh God I love him like I never love no one, never hve and never will I give hin my soul, life and everything I do hve or will hve and all my heart PLEASE EVERYONE PRAY FOR HIM BECAUSE MORE WE PRAY FOR HIM HE WILL PRAY FOR US
Yalla na Yalla yoke leer be amine and tass ndiou thi barke be amine barke S erigne Saliou

ALLA HOU YA RABI YA KHAIROU SSAMATE

11.Posté par balla.diop le 23/07/2009 23:10


SERINGE SALIOU MBACKE YALLA NALLA YALLA FAY YOKO SA LER AMIN ya ra bal alamine

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State