Référence multimedia du sénégal
.
Google

IL VIOLE ET VAQUE SANS CRAINTE A SES OCCUPATIONS : Qui protège le toubab violeur de sa domestique ?

Article Lu 15837 fois

N. D. est mieux protégé que certains Sénégalais de souche. Sinon, comment comprendre qu'un étran­ger arrêté pour viol par le commissariat de la Sûreté urbaine retrouve la liberté moins de deux heures après son arrestation. D'ailleurs, il ne s'en cache même pas, lui qui est friqué et est capable de faire manger qui il veut dans sa main.



IL VIOLE ET VAQUE SANS CRAINTE A SES OCCUPATIONS : Qui protège le toubab violeur de sa domestique ?
Qui est le grand protecteur de N. D, un Français accusé de viol par sa femme de ménage. La ques­tion mérite d'être posée, si on se réfère aux propos de la tutrice de la victime D.S.S qui nous a rendu visite hier, dans notre rédaction. En effet victime des assauts de son bourreau à trois reprises, D.S.S et sa famille ne comprennent tou­jours pas par où est passé N. D. pour s'en sortir après deux arresta­tions à la police.

Et pire, dimanche arrêté sur ordre du procureur par les poli­ciers du commissariat central de la sûreté urbaine aux environs de 20h 18 mn, N. D., retrouve la liberté moins de deux heures après avoir joint de gros bonnets au télé­phone. «C'est ce matin qu'on nous l'a signifié», soutient H. NG, la tutrice très en colère. D'ailleurs, poursuit celle-ci, «depuis le début de cette histoire, il nous a claire­ment dit qu'il est friqué et qu'il obtient tout ce qu'il veut.»

Les faits remontent au 26 novembre 2009, quand D.S.S a subi les assauts de son employé N. D. chez qui, elle travaillait depuis 3 ans et 8 mois. Mais auparavant, lit-on dans la plainte, adressée au commissaire de la Sureté urbaine, en plus de la lorgner dans les toi­lettes quand elle prenait son bain, le Français va la violer pour une, première fois, le 2 novembre 2009 alors qu'elle sortait de la douche.

«Il s'est jeté sur moi, a arraché ma serviette et m'a sauvagement violé avant de me menacer de mort», nous explique D.S.S. Une semaine plus tard, N. D. sans crainte d'être dénoncé, la viole encore dans la cuisine alors que sa femme est partie chercher les enfants à l'école. Elle prend un troisième coup de son bourreau le 26 du même mois pendant que la femme du Français est partie à la banque. Des cas de viol confirmés par l'expertise médicale qui conclut l'existence de lésions hyménales anciennes avec des leucorrhées blanchâtres.

Si, elle a tenu à garder le silence, c'est parce que souligne-t­elle, «N. D. non seulement a menacé de me licencier, mais il disait qu'il se droguait au chanvre indien. Et quand il est sous l'em­prise de la drogue, il est capable de tout, surtout qu'il m'a clairement signifié qu'il n'hésiterait nullement à me faire tuer.»

Aujourd'hui, la famille de la victime dit ne pas comprendre comment un étranger peut violer une fille et rester sans crainte parce qu'il a un gros bonnet tapis dans l'ombre qui lui assure sa liberté. Et c'est pour que justice soit faite que des organisations des droits de l'homme comme la Raddho et le réseau Siggil Jiguen, ont été saisies.

Lalla CISSOKHO
Source Walf Grand Place

Article Lu 15837 fois

Mercredi 17 Février 2010





1.Posté par senegalais le 17/02/2010 08:34
bounou rey way, kan il te l'avait fait pour la premiere fois pourkoi tu ne l'as pas dénoncé et attendre pour subir les deux autres assauts pour nous timpaniser. certainement tu lorgnais son calpin en guise de ndampay.

2.Posté par demba le 17/02/2010 10:22
Elle est vrai cette histoire lala cissokho? parcque les mensonges par presse interposé tu connais...
Pis si elle est vrai je trouve que tu mets beaucoup l'accent sur le fait que c'est un toubab, si elle est vrai ce qui est dommage c'est qu'il ne soit pas punis, la loi est pour tout le monde. Des viols il yen a toutes les semaines mais a walf grd place ce qui vous plait c'est de vendre avant tout, les articles avec les toubabs vous etes pas sans savoir que ça a un certain succes, n'est ce pas puisque pour ecrire sur certains il ne vous faut nis viol ni mineur pour balancer des faitsque vous faites tous chez vous, sans blaguer change de metier ou de journal pour faire du vrai journalisme par exemple, tu pourrais apprendre la deantologie journalistique que ton redacteur en chef semble ignorer....

3.Posté par TTH le 17/02/2010 10:26
Bien dit senegalais pourquoi elle ne l'a pas dénoncée la premiere fois, vraiment il ya des sénégalaises très faible, il faut battre le fer quand il est chaud ce salaud de français mérite une punition draconienne. En plus la quetion que je me pose c'est pour quoi attentre que ceci se répète pour qu'elle ose porter plainte. c'est très bizare.

4.Posté par bari xam xam le 17/02/2010 10:38
Cette domestique s'est laissée baiser par le toubab, il n'y a pas de viol, il faut dire la verité. Signé bari xam xam

5.Posté par shive le 17/02/2010 10:42
el na pa voulu denoncé le toubab parsk kate yi mo nekh il a fallu k ce monsieur te baise 3 fois de suite

6.Posté par Adoration le 17/02/2010 11:25
Ma question est la suivante: pourquoi elle est retourné là-bas aprés le premier viol?


7.Posté par Aslana le 17/02/2010 11:30
Moi je ne crois pas non plus à la these du viol meme si je suis une femme je ne comprends pas comment elle a pu rester travailler chez ce toubab malgré les viols qu'elle a subi et cela meme si on te paye des millons quand on se fait reellement violer on ne revient pas dans le lieu ou cela s'est passé *
moi je pense plutot qu'elle en a voulu plus sinon je ne comprends pas pk la justice resterait muette à ce sujet à mon avis y a anguille sous roche

8.Posté par v le 17/02/2010 13:41
elle c une pétasse

9.Posté par le citoyen le 17/02/2010 15:45
J'ai tenté une analyse après lecture de cet article et en faisant un recoupement avec l'actualité qui traite de la culture et du trafic du chanvre indien dans notre pays mais également avec le roman de abbas ndione"la vie en spirale"qui révèle avec beaucoup de talent l'implication de gros bonnets-magistrats,hommes de tenue,hauts fonctionnaires,expatriés-dans un énorme trafic de chanvre indien!ce roman que j'ai eu à dénoncer tellement il fait l'apologie de la drogue et fait de ses acteurs des superstars pourrait aujourd'hui donner le parfait éclairage sur l'impunité de cet "étranger"violent et violeur qui est assuré de son impunité!
sacré Sénégal où tout est permis car les vrais crapules sont à col blanc ou mao!!!

10.Posté par fallou le 17/02/2010 16:14
Je tiens d´abord á dire un violeur et violeur,qu´il soit étranger oú pas.
Pourqoui ne pas avoir prévenu sa famille á la premiere tantative??
Pourqoui maintenant??

11.Posté par wakhatou deug le 17/02/2010 21:13
sa ligey mola geunal sa bope nakh bamou lo defe bene yone dagua warone gene keur guo

12.Posté par professeur le 17/02/2010 21:16
Deux choses:
D'abord s'il est friqué il a raison au Sénégal quand on a de l'argent on obtient ce qu'on veut c'est la stricte vérité.
Ensuite ce journaliste est trés leger, car il sufffit de lui rendre visite pour qu'il ponde un article, et si cette affaire était fausse?
Ensuite Toubab ne veut pas dire coupable, votre article fait preuve d'un véritable racisme, c'est presque honteux de le lire.
Nga balma dé, wayé tu ne doit pas connaitre ton boulot, peut être que tu fais partie des journalistes de l'alternance.

13.Posté par pape le 17/02/2010 21:20
Vous voulez mon avis: cette femme n'a jamais été violée. Elle devrait d'ailleurs etre condamnée pour dénonciation calomnieuse, elle ment.
Pour les autres faites attention au racisme.
Toubab ne signifie pas voyou.
Des milliers de sénégalais vivent en France sans etre stigmatisés alors que leur comportement est proprement scaldaleux, pas tous bien sur, mais beaucoup, alors la racisme et les journalistes à la plume légére, je m'en méfie.

14.Posté par modou diouf le 17/02/2010 23:25
elle avait lhabitude de baiser avec le toubab peut etre on la surpris elle se sent frustréé et cri au viol c tout point final

15.Posté par yayaye le 18/02/2010 12:45
Déolée mais cette histoire est cousue de fil blanc
elle s'est faite niquée et y a pris gout si par la suite les choses se sont gatées pour elle "pour quelles raisons je ne saurai le dire " c'est son problème
elle n'avait qu' à resterr chaste faire son boulot et rentres chez elle
Mais vous autres jlurnalistes de mes fesses soyez serieux way !
faites un tou tpeti peu d'investigation et arretez de tomber dans cette facilité qui frise la nullité

16.Posté par coplan le 22/02/2010 18:09
moi je ne crois pas au viole car si c'étais vrai elle n'allait pas se laisser baiser par le TOUBAB trois fois de suite AFFAIRE BI DA KO NEKH

17.Posté par brahime le 09/03/2010 10:56
sa c pa du viol la baise lui plait superrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr apre 3 baises de suite tu crois k tes monsaonge vont te rendre riche lollllllllllllllllll

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State