Référence multimedia du sénégal
.
Google

IL PROFITAIT DU VOYAGE DE LA MERE DE LA VICTIME : Le maître coranique écope 5 ans ferme pour le viol d’une mineure

Article Lu 12157 fois

L’absence de la mère d’une fille de dix ans a été mise à profit par un maître coranique. A la place d’enseignements, il violait la petite contre des pièces de monnaie. Le pot aux roses éclata grâce à la vigilance de la mère. Le violeur a écopé cinq ans ferme de prison.



El Hadji Sow alias Pa Sow n’a pas réussi à convaincre le tribunal dans cette histoire de viol sur une fille mineure de dix ans en plein mois de ramadan de surcroît. La petite A.Nd. n’a jamais cessé de désigner le bonhomme du doigt comme étant son violeur. Chargé d’inculquer aux tout-petits une éducation religieuse, Pa Sow, un prétendu faiseur de miracles, est agriculteur à ses heures perdues. D’ailleurs, il vit seul dans son verger de Nguékokh (région de Thiès), à quelques mètres de son domicile et de celui de la fillette. Le maître coranique a profité d’un voyage de deux mois à Kolda de la mère de la jeune A. Nd. pour passer à l’acte.

Selon la fillette, dès le voyage de sa maman, elle faisait des escapades aussi bien diurnes que nocturnes pour répondre à l’invitation du maître coranique qui a eu à entretenir plusieurs rapports sexuels avec elle. Au début, dit-elle, le marabout a introduit son doigt dans ses parties intimes. « J’ai saigné ce jour-là », se rappelle la fillette. « Il m’a menacé de mort si toutefois j’ébruitais l’affaire auprès de mes parents. Avant de repartir, il m’a demandé de prendre un bain après avoir mis de la poudre dans un récipient », poursuit A.Nd. à la barre du tribunal de Thiès. Avait-elle été envoûtée à la suite de ce bain ? Tout porterait à le croire puisque A.Nd. se rendait régulièrement au verger du maître coranique et en revenait avec des pièces de monnaie, à l’insu de sa grande sœur et de son père. Le manège dura jusqu’au retour de voyage de la mère de la fillette. La dame constata un changement de sa fille qui sortait souvent pour revenir avec des pièces de monnaie. A chaque remarque qu’on lui faisait, la petite balançait le nom du maître coranique. Sa mère lui tendit un piège consistant à la prendre en filature. A.Nd. ne tarda pas à s’introduire dans la demeure de Pa Sow. La mère de la fillette surprit le bonhomme dans une position sans équivoque : il avait déjà enlevé son « thiaya » (pantalon bouffant) et devant lui, la petite était déjà étendue sur une natte. « Je me suis agrippée à son « thiaya » que j’ai même déchiré avant d’ameuter le voisinage », explique la mère. Le maître coranique, nu comme un ver, a été tabassé et conduit au commissariat de police de Mbour. Lors de l’enquête préliminaire, le mis en cause était pourtant passé à table et avait même proposé un arrangement à l’amiable. A la barre, Pa Sow a fait un revirement spectaculaire en voulant faire croire qu’il avait été torturé à la police et par l’oncle de la dame. Il a même osé incriminer un officier de police judiciaire d’avoir tout manigancé sous prétexte qu’il serait le demi-frère du père de la jeune fille. Ce qui est faux, à en croire la mère de la petite. Le maître coranique revient à la charge dans ses dénégations en soutenant, cette fois-ci, que la dame lui en veut depuis qu’il a refusé de lui prêter de l’argent. Loin d’être convaincu par ces dénégations, le procureur de la République s’est fondé sur la clarté du certificat médical faisant état d’une défloration de l’hymen, une infection de la vulve et une conjonction sexuelle récente. Suffisant pour que le parquet requière une peine ferme de cinq ans de prison.

L’avocat du prévenu a douté de la sincérité de la jeune fille et prié le tribunal de ne pas aller vite en besogne. Me Sène a invité le tribunal à fonder sa conviction sur des éléments recueillis à la barre. El Hadji Sow a été finalement déclaré coupable de viol sur une mineure et condamné à une peine de cinq ans de prison ferme.

Source: Le Soleil

Article Lu 12157 fois

Jeudi 13 Novembre 2008





1.Posté par uma le 13/11/2008 10:08
Dama Khamoul lou takh avocat di défendre un tel cas? Ce gars qui mérite d'être tuer pourquoi le défendre.

2.Posté par jun le 13/11/2008 12:42
on doit tuer tous les violeurs

3.Posté par Reussguine le 13/11/2008 13:11

c'est vraiment dégoutant

4.Posté par alima le 13/11/2008 13:56
écouerant, mais où sont passés les femmes au Sénégal??? khana elles ont toutes immigrés???
il faudrait lui mettre ses parties intimes dans de l'eau bouillante à ce sale pervers qu'il aille en enfer!!!! o bi harame.

5.Posté par Koutur le 05/01/2009 22:52
La version musulmane du prêtre pédophile!!

Les religieux ont trop de pouvoir

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State