Référence multimedia du sénégal
.
Google

IBRAHIMA LOUCARD ALIAS CARLOU D « Etre baye Fall n’exclut pas la prière et le jeûne… » (Entretien)

Article Lu 111125 fois

Alors qu'on était à quelques jours de la célébration du grand Magal de Touba, Walf Grand-Place a eu l'idée de s'intéresser aux nombreux artistes qui se réclament du Mouridisme et qui, le plus souvent, pensent devoir leur succès à leur appartenance à la confrérie de Cheikh Ahmadou Bamba. Et pour parler du fait d'être en même temps Baye Fall et artiste, il n'y a certainement pas mieux qu'Ibrahima Loucard alias Carlou D. jeune, mais mature, Carlou ne se prend pas la tête, il n'est pas dans la peau d'une star. Aussi préfère-t-il consacrer ses journées à ses fans. Ce, grâce à la compréhension de son épouse et l'attention de sa fille. Dans sa chambre où il nous a reçues à la cité Mariste à trois jours du Magal de Touba, Carlou D prête oreille attentive et répond à nos questions dans un wolof assez profond, qu'il attribue à son statut de Baye Fall. Ainsi, il parle de ses expériences artistiques, de sa relation avec le Mouridisme, des filles...



IBRAHIMA LOUCARD ALIAS CARLOU D « Etre baye Fall n’exclut pas la prière et le jeûne… » (Entretien)
Walf Grand-Place: Nous avons trouvé beaucoup de filles chez vous. Comment vivez-vous le fait que des gens surtout des filles ­soient toujours chez vous, surtout quand on sait que votre épouse vit ici ?



Carlou D : Elle s'est habituée à ça. Au début, ça lui posait parfois problème, mais elle a fini par comprendre que je suis aimé par les gens. On fait avec. Elle est très compréhensive.



Est-ce que ces gens ne vous empêchent pas de vivre votre intimité ?



Non. Habituellement, rares sont ceux qui viennent me voir la nuit-la. Et là, je me consacre entièrement à ma famille. On a besoin d'échanger avec les gens. J'ai choisi un métier qui me met tout le temps en relation avec les gens. Il faut donc assumer.





En tant que Baye Fall, pourquoi n'êtes-vous pas allé à Touba alors que le magal, c'est dans trois jours ?



On se prépare à y aller, demain Inch’Allah (l'entretien a été réalisé le mardi 10 février, à trois jours du Magal). D'ailleurs, il faut qu'on y aille tôt, pour accueillir les hôtes.



Vous avez une maison à Touba ?



Oui, la maison de mon Jëwrin.



Qui est votre Jëwrin?



Serigne Khabane Mbacké, fils de Serigne Modou Bousso Dieng ibn Serigne Fallou Mbacké. Je me rends bien avant le Magal chez lui pour m'occuper des invités. Parce qu'il y a parfois des gens qui viennent à Touba pour moi.



Qui, vos fans ?



Tout le monde. Pas seulement des fans, mais des amis et des parents aussi.



Donc, vous donnez votre participation au Magal ?



Oui ! Mais, c'est notre Jëwrin qui a tout en main. Chez les mourides, il n'y a pas les histoires de grands patrons, ni de chômeurs. C'est une affaire de talibé, chacun fait le nécessaire pour rendre le jour agréable et réussi. Aller au Magal, c'est un devoir. C'est le mieux que l'on puisse faire, et on le fait volontairement, avec motivation et beaucoup d'amour.



Pourquoi dites-vous que c'est le mieux que vous puissiez faire ?



Parce que c'est un jour consacré à Serigne Bamba qui a beaucoup fait pour le mériter. Et, ce que Serigne Bamba a fait, ce n'est pas juste pour lui, mais pour tous les musulmans. Serigne Bamba, quand on lui disait qu'il ne plaisait pas a telle ou telle personne, il disait que ce n'est pas qu'il déplaise a cette personne, mais juste que la personne dont il s'agit ne le connaît pas. Serigne Bamba est exemplaire et tout le monde doit être en mesure de se rendre au Magal. Il n'y a rien de mieux.



Vous parlez de Serigne Bamba avec beaucoup de passion. Avez-­vous toujours été mouride depuis votre enfance ?



On ne devient pas mouride, mais on l'est. On naît mouride. Certains naissent dans des familles qui ne sont pas mourides mais sont quand même mourides. C'est une voie qui mène vers le bon Dieu. Et quand on parle de voie menant au bon Dieu, il faut savoir qu'il n'y en a qu'une seule. Que ce soit les tidjanes, les layènes, les thiénaba thiénaba… tout est pareil. Le Mouridisme, c’est le chemin qui mène vers Dieu.



Donc, vous êtes issu d'une famille mouride ?



Oui, moi-même, mon homonyme est mouride. Quand Serigne Bamba bâtissait la mosquée de Touba, mon homonyme faisait partie de ceux qui y ont travaillé.



Et pourquoi êtes-vous Baye Fall ?



VOUS savez, tout dans la vie se fait par étape. Il y en a qui sont musulmans et mourides. D'autres sont musulmans, mais ils ne prient pas, ils ne jeûnent pas et ne font rien de ce que nous recommande notre religion. Cependant, dès qu'ils se lèvent pour aller sur cette voie, laisser tomber tout ce qui est interdit par la religion, ils sont dans le mouridisme. Et dans le mouri­disme, il y a ceux qu'on appelle des Baye Fall. Les Baye Fall sont ceux qui ont créé le mouridisme. Si Serigne Bamba est connu aujourd'hui, c'est grâce à Mame Cheikh Ibra Fall. Il s'est battu pour lui. Dans l'un des morceaux de mon nouvel album, j'ai dit que s'il ne s'agissait que de batine (spiritualité), Mame Cheikh Ibra Fall ne serait pas derrière Mame Bamba. C'est pour vous dire que ce sont les Baye Fall qui font aussi la force du mouridisme, qui s'occupent de la sécurité. Nous veillons à ce que toutes les personnes qui se rendent au Magal soient bien traitées. Nous y veillons personnellement.



Qu'est-ce qui vous a poussé à être Baye Fall ?



Ce sont des degrés. Que ce soit le simple mouride ou même le Baye Fall, c'est toujours des degrés. Dans tout ce qu'on fait, on aspire à évoluer. Dans le mouridisme, c'est pareil. On en arrive a un moment ou l'on dépasse largement le cadre du mouride même, et où l'on devient de surcroît un Baye Fall ou autre. Il y a des gens qui, dès qu'ils dorment, ils sont au ciel. C'est le bon Dieu qui fait ça l’'individu. Personnellement, je suis devenu Baye Fall naturellement, en arrivant à un état d'esprit, par rapport à moi même, a ma religion et au mouridisme qui a fait de moi un Baye Fall. Au début, j'étais simplement quelqu'un qui portait un amour incroyable pour Serigne Touba, sans savoir pourquoi. Je prenais tout mon temps pour communiquer avec lui, rien qu'avec sa photo qui se trouvait dans ma chambre.



Comment communiquiez-­vous avec sa photo?



Non, je lui exprimais l'amour et l'admiration que j'ai pour lui. Au fur et à mesure que j’essayais d’éclaircir si c’était possible ou pas, les choses devenaient plus concrètes. Et là, je me suis aperçu qu'il n'avait pas d'égal. J'ai cherché à le connaître auprès de ceux qui pouvaient m'en donner l'occasion et je me suis rendu compte que j'avais pour devoir d'être derrière cet homme, d'en faire une référence.



Est ce a dire que devenir Baye Fall, c'est être au top du mouri­disme ?



Non, même pas au top. Il me reste beaucoup à faire. Baye Fall, C'est juste une voie, un niveau parmi beaucoup d'autres. Chacun avec sa position, son évolution. Il arrive qu'un marabout ne soit plus à la hauteur de son talibé, bien qu'il soit adoré par ce dernier. À ce moment, le talibé est obligé de le quitter pour trouver un autre qui dépasse son niveau de spiritualité. Mame Cheikh Ibra Fall, derrière qui l'on est aujourd'hui, il était derrière un autre marabout, avant qu'il ne trouve Mame Bamba. Il l'a cherché partout. Et à chaque fois qu'il voyait un homme qui connaît Dieu, il se rangeait derrière lui. C’est avec Serigne Bamba qu'il a trouvé ce qu'il voulait. Donc, ce sont des étapes, des échelons à gravir.



Mais ne pensez-vous pas que les Sénégalais ont une perception autre sur les Baye Fall, d'autant plus que c'est l'image que laissent voir certains qui se disent Baye Fall ?



Dans toutes les maisons, il y a du bon et du mauvais. Les Baye Fall dont vous parlez, moi j'en connais qui se consacrent une année entière à préparer le Magal. On met à leur charge des chameaux, des moutons pour le magal. Il y en a aussi qui décident volontairement de ce qu'ils veulent faire comme participation au Magal.



Pour votre cas, on décide pour vous ou bien vous vous imposez une participation au Magal ?



Moi, je n’attends pas qu’on me le demande. Je le fais moi-même.



Qu’aviez-vous fait l’année dernière ?



Non, je ne peux pas vous le dire. C'est personnel. Je ne le fais pas pour que les gens le sachent. C'est entre le bon Dieu, Serigne Bamba et moi. Je ne vous dirai jamais combien j'ai dépensé pour le Magal.



Pourquoi ?

Parce que c'est ainsi. Chacun veut faire le plus possible pour ce grand jour. Mame Cheikh Ibra Fall était très riche, mais il a tout donné jusqu'à ce qu'il ne lui restât plus aucun sou. Aujourd'hui, Serigne Bamba lui a donné quelque chose qui vaut mille fois mieux que la richesse financière. Tout cet argent investi ne lui aurait pas permis d'acheter l'affection et l'amour que les gens lui portent. Les Baye Fall ont appris à connaître le Saint Coran, travaillent pour donner le hadiya à leurs Jëwrin pour qu'ils se chargent de leur présent et de leur futur ci batine (spirituellement). En revanche, il y a des Baye Fall dont on n'apprécie pas les faits et gestes, parce qu'ils ne font pas ce que doit faire le Baye Fall. Mais, ils se disent Baye Fall. Ces genres de personnes qui sont dans la rue, on ne les salue même pas.



Comment faites-vous pour les reconnaître ?



Entre Baye Fall, on se reconnaît. En tout cas, nous qui y sommes, nous les reconnaissons facilement. C'est vrai qu'on ne peut pas tous les reconnaître, on ne peu pas aussi dire que tous ceux qui sont dans la rue ne sont pas des Baye Fall. En fait, le négatif porte toujours atteinte au positif. Parmi les bons, il y a des mauvais et parmi les mauvais, il y a des bons. En discutant avec la personne, on peut savoir si c’est un Baye Fall waya waya, qui ne croit pas en Cheikh Ibra Fall et qui ne cherche qu’à utiliser son nom pour se faire de l’argent.



Et le fait qu'ils ne soient pas très propres parfois?



C'est un état d'esprit.



Voulez-vous dire qu'ils arrivent à un niveau où ils se privent de bain ?

Comme je vous ai dit, c'est un état d'esprit, à des niveaux de spiritualité variables. Le Baye Fall peu aller jusqu'à s'oublier. Mame Cheikh Ibra Fall était très élégant, élancé, d'une très belle noirceur. Quand il avait le temps, il prenait soin de lui. Et quand il s'agissait de se consacrer au travail, il se donnait à fond. C'était un homme déterminé.



Est-ce ces niveaux de spiritualité qui expliquent les rastas des Baye Fall?



Oui, c'est cela. On n'a pas le temps de se consacrer à ça. Mame Cheikh Ibra Fall était toujours occupé à chercher du bois, porter les bols, faire comme ce que faisaient nos grands parents. C’est le propre du Baye Fall.



Est-ce que VOUS en faites autant ?



Arrivés à Touba, nous faisons tout.



Mais vous personnellement...



Moi, avant d'être Baye Fall, j’allais chercher du bois à l'âge de 12 ans. Je ne suis pas un «boy town», je viens des villages. J’ai été forgé dans les villages. Quand je faisais mon entrée en sixième, j’étais en Ndioum Ngenth. C'est village, qui se trouve à l5 km de Ndiobène, qui est mon village d'origine. J'ai vécu là-bas, j'ai fait les champs, j'ai fait le linge. Bref, j'ai fait tout ce qu'on peut faire comme travail dans les villages. Donc, la propreté du Baye Fall ne me pose pas tellement problème, je m'y connais déjà.



N'est-ce pas parce que chacun cherche à faire sa participation au Magal qu'il y a autant de Baye Fall dans la rue avec leurs calebasses, quémandant de l'argent ?



Vous savez, nous sommes à une époque, très dangereuse. Parce qu'il y a beaucoup de kilifas qui n'ont rien fait pour Serigne Touba pour pouvoir se permettre de demander quoi que ce soit à des gens. Serigne Touba n'a pas de fils, il n'y a pas d'héritage à Touba. Tout ce que Serigne Bamba a laissé derrière lui va de l'avant. Le mouridisme ne fait jamais de marche arrière. Touba n'est le Touba de personne, mais de tous les mourides. Serigne Bamba a travaillé pour le bon Dieu, mais il ne s'intéresse pas à la richesse financière. Donc, si je vois des Jëwrin qui cherchent à fatiguer leurs talibés, ils agissent dans un sens autre que celui du mouri­disme. Certains me font rire quand je les entends agir d'une certaine manière avec les lalibés mourides. Ils sont très proches de Serigne Touba ci zaïr Mais ce que l'on sait de Serigne Touba nous les simples talibés, eux ne savent même pas la moitié.



Que voulez-vous dire par là ?



Je veux juste dire que certains abusent parfois de leur situation. On n'adressera jamais des paroles déplacées à l'endroit de certains, bien que nous sachions qu'ils abusent. Mais, nous voulons simplement leur dire que nous ne sommes pas nés de la dernière pluie, nous sommes loin d'être des naïfs. On les comprend très bien. Nous aimons Serigne Touba, nous croyons en lui d'une manière sincère. Et c'est ce qui nous permet de faire la part des choses entre le faux et le vrai. Nous savons très bien reconnaître les choses.



Beaucoup de Baye Fall disent qu'ils ne prient pas et ne jeûnent pas. Est-ce que cela fait partit de la Philosophie du Baye Fall ?



Je vous répète que le Baye Fall, c'est un état d'esprit. Il y a des choses que moi-même, je ne peux pas vous expliquer par rapport au Baye Fall.



Est-ce que vous priez ?

Je prie et je jeûne. (Il se répète). Etre Baye Fall n'exclut pas la prière et le jeûne. Je n'ai pas assisté à la vie, ni à l'époque de Mame Cheikh Ibra Fall. Le Ndigël ne m'a pas trouvé ici. II y en a qui ont la capacité de garantir à leurs disciples le fait de ne pas prier ni jeûner. Parce que ce qu'ils demandent à leurs disciples, ils sont en mesure de le gérer spirituellement, d'être satisfait d'eux jusqu'à leur garantir cela ci barké Mame Cheikh Ibra Fall. Eux, ce sont des petits-fils directs de Mame Cheikh Ibra Fall. Ce qui avait permis à Cheikh Ibra de se passer du jeûne et de la prière, si cela arrivait a n'importe qui d'entre nous, on préférerait prier et jeûner au lieu de s'y plier.



Pouvez-vous revenir sur cela ?



C’est le fait d'éclairer la voie du mouridisme. Si c'est Mame Cheikh Ibra Fall qui était le marabout de Mame Bamba, certains auraient pu dire que c'est en raison de ses richesses. Mais, puisque c'est le contraire qui s'est opéré, les gens se sont rendu compte que c'était du sérieux. Les 32 grands parents de Mame Cheikh Ibra Fall sont tous des damels, des rois. Et lui a préféré tout laisser pour suivre la voie du mouridisme, aux côtés de Serigne Bamba. Les richesses lui importaient peu. En plus, c'était un intellectuel. Parce qu'il a fini d'apprendre le Coran et cela bien avant qu'il ne fasse la connaissance de Serigne Bamba. Serigne Touba lui a montré quelque chose qui lui a largement suffi. Des mourides, à un certain niveau d'élévation par rapport au mouridisme, voient Serigne Touba ci batine.



Voulez-vous dire que certains de ces disciples ont la capacité de voir Serigne Touba en songe?



Jusque là, je le jure sur Serigne Bamba, lui et Mame Cheikh Ibra Fall apparaissent à certains tali­bés. Vous savez, ce n'est pas intéressant que je parle de certaines choses comme ça à la radio ou ailleurs, et que ce ne soit que des paroles. Parce que la religion est sensible, elle fait partie de la vie de tout individu. Je ne suis pas en train de dire ces choses pour amener certains à rejoindre le chemin du mouridisme. Je parle à ceux qui y sont déjà, parce que ceux qui ne sont pas mourides, ce n'est pas a nous d'en faire des mourides. Je dis que ce qui autorisait Mame Cheikh Ibra Fall à ne pas prier ni jeûner, c'est lui qui en a eu l'opportunité. Nous, ce qu'on peut faire, c'est d'en faire une référence, un guide spirituel par rapport à ses comportements, ses démarches. En tout état de cause, nous ne pouvons pas être mauvais. Parce que Serigne Bamba n'a pas mobilisé pour le football, ni pour le show ni pour autre chose. Il a dressé un chemin qui mène vers Dieu, on ne peut que le suivre. Il ne nous demande de faire que ce qui se trouve dans le Coran. Si on avait vu quelque chose qui vaut mieux que cela, on serait vers ça. Il n’y a que le Tout-Puissant qui nous importe.



Avez-vous déjà vécu une situation difficile où vous avez eu l'impression que c'est le fait que vous soyez Baye Fall qui vous a aidé à vous en sortir ?



Chaque jour, le fait que je sois Baye Fall m'aide à me sortir de situations difficiles. Hier nuit seulement, j'en ai vécu l'expérience. Je pensais à une personne que j'avais carrément rayée de mon esprit pour des raisons diverses. Et quand je l'ai appelée, il s'est trouvé qu'une autre personne très proche de moi se trouvait en ce moment précis avec cet individu, à mon insu. Cela m'a fait un effet de surprise incroyable et je ne sais pas ce qui m'a poussé à l'appeler.

Pourquoi ils étaient ensemble ? Cela n'engage qu'eux. Mais, le fait que j'aie appelé et que j'aie su qu'ils étaient ensemble m'a aidé à éclaircir beaucoup de choses. Un être humain ne peut plus me faire peur, encore moins me faire trembler.



Votre épouse est une Yaye Fall ?



Oui, elle est Yaye Fall.



Vous l'avez trouvée Yaye Fall ou bien c'est vous qui l'avez influencée ?



Sachez déjà que c'est une femme très proche de Mame Cheikh Ibra Fall. Au Sénégal, tout le monde est parent.



Où l'avez-vous rencontrée?



C'est mon marabout qui m'a donné une épouse.



Mais vous la connaissiez quand même ?



Oui, on s'est rencontré au Magal. Je l'ai plu. C'était réciproque, d'ailleurs. Elle est allée voir ­notre marabout et on s'est marié.



Donc, vous avez sûrement dû trahir une ou des filles ?



Non, je n'ai trahi personne. Moi, je n'ai pas de copines, je ne suis pas dans ces trucs là.



Mais, à votre âge, vous sortiez sûrement avec une fille, avec qui vous aviez des projets de mariage...



Celle avec qui j'étais, c'était mon épouse, c'est celle que j'ai épousée. on s'est aimé depuis longtemps. Elles était à Paris et Moi ici. Quand elle s’est débrouillée pour venir au Sénégal, on a fait d'un pierre deux coups.



Mais vous avez fait pleurer des filles ?



Oui, il y en a qui m'ont carrément laissé tomber, elles ne me parlent même plus. Mais, je les comprends. Cela m'a permis de savoir la position qu'occupait chacune de ces filles à mon égard.



Revenons à la philosophie du Baye Fall. Qu'est-ce qu'un Baye Fall ?



C'est une personne simple. Qui a un grand esprit de dépassement. C'est le Baye Fall qui voit ce que personne ne voit, et qui donne l'impression de tout ignorer. Baye Fall, c'est celui qui endure tout. Celui qui ne se fâche pas. C’est quelqu'un dont on a l'impression qu'on lui a lavé le cœur de tout sentiment de mécontentement. C'est quelqu'un de généreux, qui ne ment pas. Il lui arrive de faire des erreurs, car c’est un être humain. En résumé, le Baye Fall, c’est celui qui est droit et ça peut être n’importe qui. Pourvu seulement que ces vertus se retrouvent chez lui.



Mais tous les Baye Fall ne sont pas comme ça ?



Satan est très puissant et il peut atteindre toute le monde. Je suis allé jusqu'à dire que si Serigne Bamba et Mame Cheikh Ibra Fall me demandaient aujourd'hui de quitter cette voie que j'ai emprunté qui est d'abord la leur, je leur dirai niet. C’est trop bien de l'être.



Quels sont vos rapports avec Serigne Modou Kara?



Serigne Modou Kara c'est quelqu’un d'exceptionnel que les Sénégalais ne connaissent pas très bien. C'est Dieu qui a fait de lui un homme exceptionnel, c'est un vrai talibé. Il faut accepter ce qu'il est. Je l'adore pour l’amour qu'il porte en Serigne Touba. Et, tout ce qu'il fait, il remercie Serigne Touba. Tout ce qu'il a, il le donne pour l'amour de Serigne Touba. Il est vertueux et très humain. J'ai eu la chance de le rencontrer et il a eu à me remettre des noms d'Allah, me faisant savoir que c'est Serigne Bamba qui les a écrits et qui les a prononcés lui-­même. Ce sont les huit anges qui tiennent Aras. La terre où nous sommes n'est qu'une très petite partie dans Aras. Serigne Bamba dit que celui qui connaît les noms de ces huit anges qui tiennent Aras, sa yakar du tass (ton espoir ne sera jamais déçu). Serigne Modou Kara me les a donnés, pour que je les chante afin que les gens en prennent connaissance. On ne peut pas être plus humble et plus généreux que ça. Il n'a rien demandé en échange. Je ne peux que le remercier.



Où en êtes-Vous avec votre carrière ?



Je viens de sortir mon album, qui est fait dans un style musical qui s'appelle musikr. C’est la jonction entre la musique et la philosophie Baye Fall le zikr. Cette philosophie dépasse la spiritualité, C'est le comportement de la personne, son bien être, que ce soit le Chrétien ou le Juif. C'est une musique que tout le monde peut écouter. Nous sommes en train de défendre cet album et ça se passe très bien, Dieu merci. On se produit presque chaque week-end dans certains endroits, avec mon groupe. Nous sommes dans ces milieux non pas pour faire la noce, mais, ce sont des kilifas, bien habillés, accompagnés de leurs épouses qui viennent nous voir et nous écouter attentivement.



Que sont devenues vos relations avec votre père?



Nos relations sont bonnes. Ce qui n'allait pas entre nous deux est désormais derrière nous. C'était un cri du cœur, je l'ai sorti et c'est tout.



Est-ce à cause des problèmes que vous avez eus avec votre père que vous êtes présentement proche de votre fille ?



Si, je sais l'importance qu'un père peut avoir pour son enfant. J'avais envie parfois qu'il me serre dans ses bras, que je sente son parfum, que je sois proche de lui, mais je ne pouvais pas l'avoir. Et cette relation-là, j'essaie de la nourrir avec ma fille. Nous sommes très proches, très complices. J'adore les enfants, au-delà de Ndèye Dior, ma fille. Elle porte aussi le nom de ma mère. Et c’est aussi le nom de ma cassette qui sous entend la terre mère et qui comporte tous les styles qui versent à l'extérieur et dont les origines se trouvent ici.



Si vous n'étiez pas artiste, qu'auriez-vous fait comme profession ?



Psychiatre, parce que je connais l'être humain.

Source: Walf Gran Place

Article Lu 111125 fois

Lundi 23 Février 2009





1.Posté par bouba le 23/02/2009 14:29
yes j'approuve vraiment les paroles de carlou
un vrai croyant est celui ki fai primer d'abor les ecritures saintes et les recommandations du tout puissant
un vrai baye fall doit jeùner et prier.................... carlou du courage
MAIS la grande kestion: est ce ke c'est po à cause de la conjoncture internationale et la chereté de la life ke certains jeuwrigne profitent des sois disant baye fall pour recolter de la tune
BAMBA FOREVER

2.Posté par babs le 23/02/2009 15:40
imposteur!!!!!!!!!!!!!

il se fait passer pour un talentueux musicien.

pourquoi????????

3.Posté par d d le 23/02/2009 16:04
oh le mysterieur pour etre interesan ouf c ratte

4.Posté par princesse le 23/02/2009 16:26
carlou non seulement vous etes baye fall mais vous etes en meme temps sincère et direct,vous etes aussi un vrai talibè.tu sais garder les secrets il ne faut jamais dire ce que tu as fait de bon si non sa signifi rien ,sa ne vous apporterez pas ce que vous voulez avoir.bonne continuation

5.Posté par LEMS le 23/02/2009 17:41
je t'estime bien mais je testime encore plus car comme tu l'a si bien dit etrebaye fall ne sginifie pas qu'on doit s'abstenr de prier cela devrait servir de leçons à d'autres que je connais l'islam est universelle.

6.Posté par sar le 23/02/2009 19:01
je me demande quand est ce que les senegalais arretent de jouer les bays fal...ils sont tous faux ces gens...comment peut tu croire à bamba comme il le montre et le dire et passer tout son temps à non seulement chanter mais danser comme je ne sais quoi..."kou gueum bamba bayi poh" disait serigne mbaye diakhate....mais il y a une chose dangereuse meler bamba ak poh.....

7.Posté par gueye le 23/02/2009 21:07
Diadieuf Carlou D!!!!!!!! boul titt boul raggal

8.Posté par Ahmad le 23/02/2009 21:17
Diadieuf Carlou D , bagn bagn beug, Baye FAll ci kaw ci kaname.
Boudoul Cheikh Ibrahima Fall dougnou diarignou ci Serigne Touba


9.Posté par samba lamba le 23/02/2009 23:38
djadjieuf carloudi mbokou nga deeeeeee.dila gnanal djam ,weerrrrrrrrrrrr,goud fann,khel mi di guena gnawww,ak sakh si talibeeeeeee,j'ai entendu que tu parler de ndioben samba lamba .c normal que tu es telle que tu es.modeste,polie et tu as le savoir vivre.je suis tres content de toi.tu as un bon coeur et c'est ce ki te fait avancer.car tu es un avion toujour en avant j'amais en arriere car l'avion ne fait pas marche arriere.pourkoi?parcque il n'est pas d'autre viseur.sa kaw sa kanam.

10.Posté par Cheikh le 23/02/2009 23:50
Assalamoualeykoum sama mbokk yi ziarnalene,chacun est libre de suivre qui il veut,que tu soit Niassene,Layenne.Khadre,mouride ou tidiane.Tous les chemins se menent vers le tout puissant,il ne faut jamais critiquer un frere ou une soeur musulmane parce que nous sommes tous issus dans la religion musulmane et que tous les guides spirituels avaient comme mission de liberer la personne dans l'obscurite pour pouvoir vivre dans la vie spirituelle.Apres avoir remercie Allah le tout puissant,le prophete Mouhamed S.A.W,mes deux parents,mon guide spirituel Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niasse et son ambassadeur Baye Cheikh Mamour Insa Diop.Je respecte toutes les confreries qui se trouvent au Senegal avec qui je partage les memes richesses venant de nos guides religieux.Salam Salam Salam yalna jam yague ci barke Yonente Yalla Mouhamed S.A.W

11.Posté par da musulman le 24/02/2009 00:46
Assalamoualeykoum CHEIKH je ne vous connait pas mais je vous estime .tu ne peut pas savoir combien ce que vous venez de dire me soulage .si tout les senegalais pensais comme vous le senegal et l islam irez de lavant

12.Posté par Awa ATHIE SAINT LOUIS le 24/02/2009 11:53
Bonjour;

Bonne continuation. Si tu es le fils de Jules Loucard donc je suis ta tante parce que je suis soeur à Néné, sa femme.
Du courage, il faut toujours continuer à prier et à jeûner si tu veux reussir dans la vie;
Bien des choses à toute ta famille.

13.Posté par seck ndanane le 24/02/2009 13:01
Je m'attendais à des baringuouinages de la part de Carlou D comme j'ai l'habitude d'en entendre, but fortunatly for him. En tout cas en matière de prière et de jeûn, il doit être le quatorzième parmi les "N" Baye FALL qui pensent le contraire de ce qu'il dit là dessus. Même les animaux et tout ce qui existe et qui n'est pas animal,prient. Donc si l'animal supposé, doué d'intelligence et de raisonnement ne le fait pas,il est encore pire!! Cependant je note une petite maladie croyancionnelle quand il défend que certains peuvent garantir à leur talibés de ne pas prier ni de jeûner de prétexte que c'est du baatine. Négatif! "Dioullit daal dafay dioulli". "Amoul lénén".
En plus ce qu'il dit du Baye FALL n'est pas celui q'on voit quotidiénement. Celui là;c'est le fumeur de "yamba" qui est trop salle,qui a choisi de vivre comme parasite,qui n'est pas instruit ni en "alqour aan ni en nassaraan" ou alors n'applique pas ce qu'il a appris. Celui là a substitué son amour pour ceux sans qui il ne serait même pas (ses parents) à celui pour ses marabouts . Le vulgaire homme qui ne vit presque pas. Victor HUGO le disait: "ce qui vivent ce sont ceux qui luttent,qui ont un dessein". Ce qu'il a dit du Baye FALL daal, c'est le musulman rek. "Geupeuci am place".

14.Posté par khady le 06/03/2009 13:57
carlo je t aime fort tu c je ve creer 1 association vivi carlo

15.Posté par fatou bintou alias carla le 08/03/2009 20:26
carlou je veux seulement te voir fa to face.tu es mon idol je t'aime bocou j'adore tout ce ke tu fais .aidez-moi a le voir.

16.Posté par limacarlou le 10/03/2009 16:42
Carlou c le méyeur é il le restera pr ceu ki le cmprenn c bien é pr lé otr mom resté la a parlé rék com la di kelkun carlou avion la il fai pa march arrièr é com ceu ki parl seron tjrs derrièe ils non pa de chanc kil lé rencontr sur son chemin.
CARLOU 4 LIFE
ceu ki te connaiss saven ke u é BAYE FALL é o vrai sens du term
la MIFA-D sera tjrs la pr tw

17.Posté par kine le 31/03/2009 20:35
siisi carlou tkt pa t le meilleur ya rien a dire big up pour tous c kii taimmm je les adores mm si je lé connné paaaa je vs ai dans mn coeur
bizu

18.Posté par limacarlou le 02/04/2009 01:30
Carlou rek amoul seral

19.Posté par nabci le 19/04/2009 16:56
j'aime bien ce gars,
baye fall c'est un état d'esprit, sa je sui a 100% dacor avec lui. la liberté, tout est un probléme de choix dans la vie, il fo juste choisir mais aprés le choix il ne faut surtout pas regretter quand les conséqences de ton choix surviendront.
Carlou je t'aime bien, au moins c'est un interview sensé, je suis sur que l'interviewer a été aux anges, cher journalistes choisissez des personnes qui ont quelque chose dans le tête quand vous décidez de faire un entretien.
Carlou tu m'as beucoup appris sur le mouridisme. Je sui yay falll et je ne vis que pour SERIGN FALLOU MBACKE, car il m'a montré ma démontré sa présence par maintes fois, il a toujours été a mes c$otés quand j'avai besoin d'une aide et puisk dama gorée jamais je ne me détournerai du mouridisme même avec tt ce quon dit sur ce tariha. je me dis juste que ce son des jaloux; INCHA ALLAH j'aurai un époux mouride, car le mouridisme c'est avant tou respect de l'autre et rien que pour cela, je mourrai dans ce tariha

merci carlou et courage

20.Posté par radiacarlou le 01/05/2009 01:01
cé imbécil ki son la pour insulté son b1 tro enculés jls emmerds tous
vs nou fét chier wayy!!!!!!!!!!!!!!!!!!
bayilen ko.carlou amoule morom.vs avés tro de tem!!!-----------)insultes
MERDE WAY.CARLOU THI KAW THI KANAM.

TKT PO MIFA-D SSRA TJR LA PR TW.

21.Posté par dada le 26/06/2009 05:02
sar ya doooofffffffff dééééé purée u ne voi po plus loins ke le bout de ton nez bayi léne carlou ki tale bou yalla tale shuttt uppppp

22.Posté par carlou D le 26/06/2009 15:07
Sama deudieuw ndaye manak samay fan's. Musique, je sais que c'est une oeuvre satanique, mais j'ai réussi malgré tout à ëtre aimé par beaucoup de monde. En général, je suis aimé par ignorance. Car nombreux sont ceux qui pensent que la musique est un métier tout comme les autres métiers. En tout cas, si on se refère dans le Coran, on saura qu'il nya jamais de changements dans les injonctions de Dieu. Musique baaxoul, surtout les soirées qu'on organise, difa katanté rek.
Yalnama Yalla diéggal té dindima ci lii.
Fan's yii sééén tuuunou mame.

23.Posté par limacarlou le 26/06/2009 23:57
hihihihihihi laissé mw rigoler way wala ngene diape ci ndakh lii rek moo diara réé mane méconten yi dina gnou ma dadji.
mai sou ngéne déé wé ndakh tang khol douko diar dé.
mai " carlou" sa blagu bi nekh na trope

24.Posté par radiacarlou le 29/06/2009 02:13
hé lima ji kompren plu riiien mw!!!!

25.Posté par barra le 01/07/2009 13:16
carlou est un menteur il n est pas un baye fall seul ceux ki sont dans la maison de mame cheikh le sont il n est k 1 sopey wayé comme il jeune et pri dou darra dey doule rekk

26.Posté par djafire le 01/07/2009 15:28
bon 1ére ma u di k té issu d1 fami mouride alor k1 foi avec awadi ds 1emiss ta di k tn pére été tidjan dnc ya qql soz d pa clér 2éma ta interé a prié boy nakh amoul serign amoul bay fall amoul kéne personn g di bo djouliwoul dé molaye téré dém safara bilahi b musicalma ta peu dégal sur la scene pck té creatif jém mé sa gnoodi baye fall gui ca m plé beugu dou lougnouy crié sur ts lé toit wayé loy yeugu sa khol la mou deugu si saw djadjeuf é big up a tt l mnde

27.Posté par Aboridjaal le 28/07/2009 02:01
Carlou d ,je comprends bien l'amour que tu as sur Mame Cheikh Ibra Fall et Serigne Touba et tu as raison car chacun est libre de suivre un chemin qui lui plait .
Tu admires vraiment le Bayfallism mais tu n'es pas Baye Fall.
Ton Jewrin est le peptit fils de Serigne Fallou (RTA), ce qui te fait un mouride mais pas Bayefall.
Pour etre bayfall il faut "Jeballu thi waa keur Cheikh Ibra wala ay Cheikham".
Je suis content de savoir que tu pries et jeunes parce que c'est obligatoire si tu n'es pas bayfall.
No hard feelings

28.Posté par dada le 29/07/2009 19:26
léssé le trankil vous ne savé r1 sur l8 si ilé baye fall ou pa khana vs navé pa dé choz plus importante a dire ke de vnir craché votre venin ici vs nous faites chier waye.fi mom moye sene régal ila parfaitemerézon a coz dé spéces de votre genre, rester la a parlé do léne ame gate plu vous parlez plus il progress !!!!!!!! HATERS!!!!!!!!!!!!!!

29.Posté par khady le 02/08/2009 16:57
les jaloux vont maigrir mai carlou mom ça kaw ça kanam si lou bakh.j laimmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm é j ladorrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.bonne continuation

30.Posté par issa le 02/08/2009 18:31
ziarnalen bou were, bayfall dou djouli ,dou wor ,soufeke kham li mame ch,ibra fall khamone thi borom touba, moye lane ,kham lerrou ,la ilaha ilah, . bala maye sorri ,louye ,islam. beuss bou djiote guen wakhko si radio yi,len la ,dou yakou .dou sopekou, foumou tollou di mengo ak diamono.leegui loufi nek ,di saria ,am louye yako di sopeko .khalat bou bakh.man talibe niambe darou la .koye niambe,kholen terre ch, moussa ka ,djiasawoul sakour.miguinane ngi khamone bamba ,kham foumou teguone yalla ak rassoulilah gueup fadounegne bamou desse koumelni niambe darou ,kon mouride bou wakhne khamoul niambe ,nakhol terrebi,fatelekou wakhou borom touba ,aye yefeume louye moudier ngawe eup laye maye thi mbothie .carlou demal sakou djie yalla sa sangue.ni baboul l,ahhi defone thi borom touba. kou wedi li , ak kou yakar nee dou degue wotelene keur niambe

31.Posté par nate le 06/08/2009 02:33
carlou for ever hey certain respec carlou est un homme bien et il é sincer a ce kil di c k dieu interdi en first c d jugé lé gen
é ta certin ki son entrin d l fer

bone chance carlou blessssssssssssssssss upppppppppppppppppp
thanks for alls soumaley deglou j rest crispé
ndakh sama bii khol ley dougou
jai été a via roma pour técouté mé juska la fin jai pa bougé d ma chaise j técouté atentivmen é lé parol méllé droi o coeur
merci pour cet bell muzic

32.Posté par toxxxic le 31/08/2009 08:12
[toxxxicflow.skyrock.com
diadieuf waay mbooku ridial dui

33.Posté par dia kaka le 09/02/2010 12:47
thia kanama kanam baye fall

34.Posté par arame.carlou le 18/03/2010 15:33
slt carlou c arame ouakam. tu c ibrahima ne fait attention au gens ki dit du mal sur toi dit toi ke ya dé gens ki tadore et c sa limportance kar meme notre prophé avé dé innemi mais sache ke lé gens ki dise du mal sur toi veu etre actuelement a ta place ,detre un baye fall fran et juste ,ne fai attention dé insulte kar ils ne respecte pa les gens kils vive o senegal kar le respect doi se partagé .mais carou boule ragale ns sommes tjrs deriere toi et on tadore merci

35.Posté par arame.carlou le 18/03/2010 15:49
mé c juste pour dire a celui ki se prend pour carlou ns voulons lui dire ke carlou respecte beaucoup les gens et sa doi etre reciproke carlou franchemant parlé je ne c plus koi dire kar jai telment mal o coeur de lire les insulte mais c pa la fin du monde ,chante seulement pr té fans et pour ce ki taime car mm moi mon pere est un grand baye fall et il vit actuélement a touba mbaké et ns on vi avec ma mere ici a dakar ,tu c carlou mm moi jai vecu la mm histoire ke toi , mais c pa imprtan kar la vie kontinu c pr sa ke je tadore et tu est mon idole on tadore carlou

36.Posté par zeus le 15/09/2010 22:27
GUIISS YALLA MBA DE TABI SAFARA
JA JEUF CHEICK MOUSSA DIANGNE NIAMBE BOROM DAROU

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State