Référence multimedia du sénégal
.
Google

Huit mois après son élection comme maire de Rufisque : Le début des déboires pour Mamaya Sène ?

Article Lu 1730 fois

Le front des anti-Mamaya recrute davantage d’adeptes. Ces derniers reprochent au maire de tourner le dos aux principes qui ont fondé leur élection.



Huit mois après son élection comme maire de Rufisque : Le début des déboires pour Mamaya Sène ?
La liste des membres de la coalition de rupture qui ont décidé de quitter le groupe dirigé par Mamaya Séne s’élargit. Après les membres fondateurs de la coalition ‘Vision Rufisque’ que sont Dr Omar Cissé et Joe Mbaye, c’est au tour de Mamadou Dièye secrétaire général d’Euleugou Teungueudj, Moctar Keita, secrétaire général adjoint du Parti des écologistes du Sénégal et Ibrahima Thiam, coordonnateur du parti Yoonu Askan wi de Rufisque de rompre avec la coalition de rupture. Malgré les démentis de quelques membres de ‘Vision Rufisque’ qui ont décidé de travailler avec le maire Mamaya Séne, des voix persistent pour confirmer la rupture. D’abord les trois membres de cette coalition dénommée ‘Vision Rufisque’ qui est partie aux élections sous la bannière du parti de Mamour Cissé, le Psd/Jant bi, ont répondu à Abdou Salam Guèye de l’Apr Yaakar. Pour les membres des trois entités de ‘Vision Rufisque’, Salam Guèye qui s’est désolidarisé du groupe en confortant sa place auprès de Mamaya Séne n’est pas membre de leurs entités respectives, encore moins le porte-parole de ‘Vision Rufisque’. ‘C’est parce qu’il a été chassé de son parti naturel d’où il n’a pas été investi, que nous l’avons mis sur notre liste’, lance un d’eux.
En leur qualité de membres, composantes à part entière de la coalition ‘Vision Rufisque’, ces trois entités ont réaffirmé leur attachement aux principes de la rupture incarnés par la coalition avant le vote du maire. ‘Nous avons parlé de l’actualisation du diagnostic organisationnel et financier de l’institution municipale, de la professionnalisation et de la réorganisation de l’administration et des services municipaux, de l’adoption de la gestion concertée avec les élus et participative avec les populations, de l’alignement des dépenses municipales sur les priorités de la ville, de l’instauration d’un cadre transparence et de bonne gouvernance. Il s’agit, également, de l’utilisation des techniques à haute intensité de main d’œuvre’, expliquent ces ex-membres de la ‘Coalition de rupture’.Avant de rappeler au maire Mamaya Sène que ces principes ont été largement repris par la coalition de rupture. ‘Elles sont contenues dans la déclaration des 38, qui est un pacte que nous avons signé avec les populations de Rufisque. Aujourd’hui les lettres du Dr Omar Cissé et celle de Joseph Mbaye datée le 28 septembre 2009 nous engagent aussi. Nous nous opposerons à toute personne qui ne prendra pas en charge les principes de rupture ci-dessus rappelés dans la gestion de notre chère ville’, concluent-ils.

Najib SAGNA
Source Walfadjri

Article Lu 1730 fois

Mardi 20 Octobre 2009





1.Posté par Pat le 20/10/2009 16:17
Moi je me demande pourquoi les politiciens sont méchants envers leurs populations. Un projet de 300 millions qui doit profiter aux fils de Rufisque même s'il est négicié par l'équipe de l'ancien maire, ne devait pas être annulé par Mamaya l'actuel maire.

2.Posté par YEOULENE le 20/10/2009 17:51
africain nou mou nioulè nonou la khol bi nioulè corruption vole menteur dictature mechant c est ca l africain wassalam

3.Posté par loco le 20/10/2009 17:57
Africain en général et Sénégalais en particulier aux temps des vaches maigres, ils sont bons, ils sont gentils mais une fois dans les prairies vertes c'est pugilat, coups bas, traitrise, arrogance, insolence, mépris...
Ah l'Afrique!!!

4.Posté par Mayoro le 20/10/2009 20:25
Oui Landing est PRESIDENTIABLE et Wade le sait PARFAITEMENT Tous les déboires de AJ viennent du fait que c’est le seul parti qui fait peur à WADE. Il n’admet pas que AJ et landing soit hors du pouvoir et dans l’opposition. Il a tout fait pour retenir Landing. Ne pouvant pas le faire il a utilisé Mamadou Diop Decroix pour l’affaiblir pensant baliser le chemin du sommet pour son fils. heureusement Wade a compris que Decroix était un mauvais cheval. Il faut ajouter à cela le fait que le destin de son fils a été scellé depuis le 22 mars dernier par les électeurs. Attendez vous à ce que WADE et Idrissa SECK fassent des pieds et des mains pour faire revenir landing. Si Landing est clairvoyant, il refusera car le peuple se tournera tôt ou tard vers lui. Remarquez que Landing a fait près de dix ans avec WADE et continue à clamer que "SES MAINS SONT PROPRES" sans que WADE et ses sbires puissent le démentir. ALORS N’EST PAS LANDING QUI VEUT. Decroix perd du temps au lieu d’aller se fondre dans le PDS étant donné que la génération du concret n’existe plus.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State