Référence multimedia du sénégal
.
Google

Hôpital général de Grand Yoff : Cinq milliards de perte d’exploitation cumulée entre 2004 et 2007

Article Lu 11303 fois

Cinq milliard de francs Cfa ! C’est le montant de la perte d’exploitation cumulée enregistrée par l’Hôpital général de Grand Yoff (Hoggy) entre les années 2004 et 2007. A cela s’ajoute une dette qui s’élève à près de quatre milliards. La révélation est du Directeur de l’hôpital, le Colonel Babacar Ngom dont l’établissement de santé publique recevait hier un don de moustiquaires imprégnées de la part de l’Ambassadeur de Thaïlande à Dakar.



Présentant l’établissement sanitaire à ses hôtes, le Directeur de l’ex Cto n’a pas passé sous silence les difficultés financières que traverse présentement l’établissement sanitaire, invitant même tous les acteurs de l’hôpital à faire face à ces réalités. ‘Il ne faut pas se voiler la face, ces difficultés existent encore et il faudrait prendre notre courage à deux mains’, explique le Colonel Babacar Ngom. Ainsi, à l’en croire, c’est une perte d’exploitation cumulée de 5 milliards qu’a connue l’établissement public hospitalier.
A l’image des autres hôpitaux du pays, la situation à Hoggy n’est pas reluisante. Des difficultés de fonctionnement viennent se greffer à des charges salariales largement supérieures aux recettes de l’hôpital. A cela s’ajoute un climat social tendu avec un personnel pas toujours en phase avec la direction. Cependant des efforts considérables ont été faits en vue de rehausser l’hôpital général de Grand Yoff. D’ailleurs son directeur a annoncé la construction d’un bâtiment R+3 en vue d’une meilleure prise en charge du couple mère-enfant. Il sera spécialisé en soins pédiatrie et gynécologie.

A sa suite, le Professeur Serigne Maguéye Guèye, président de la Comission médicale d’établissement (Cme) de ladite structure a souligné la nécessité de renforcer certains services, notamment la cardiologie qui se situe au deuxième étage et dont l’ascenseur ne marche pas souvent. Toutefois, l’ex Cto reste un établissement qui dispose d’une salle de médecine nucléaire.

‘Un lit, une moustiquaire’, c’est le concept développé par Hoggy en recevant un lot de 300 moustiquaires de la part de l’Ambassade de Thaïlande. Ces moustiquaires constituent un levier dans la prévention contre le paludisme, surtout pour les enfants et les femmes enceintes. Magnifiant ce don, les autorités sanitaires de Hoggy ont décerné une motion de remerciement au Royaume thaïlandais pour sa contribution dans le cadre de la lutte contre le paludisme.

Pour sa part, l’ambassadeur thaïlandais a réaffirmé la volonté du son Royaume d’appuyer les établissements publics de santé à faire face aux différentes pandémies et épidémies comme le paludisme et les autres maladies, objet de nombreuses consultations dans notre pays. Le Directeur de cabinet du ministère de la Santé, de la prévention et de l’hygiène publique s’est également réjoui de ce geste de la part du gouvernement thaïlandais et a exprimé, au nom de Thérèze Coumba Diop, ministre de la Santé empêchée, toute la gratitude des autorités sanitaires du pays, ainsi que du gouvernement.

Pour sa part, le maire de Grand-Yoff a souligné la nécessité de prendre en charge les deux bassins qui se trouvent dans sa localité dont l’un longe le mur de l’hôpital. En effet, ces bassins constituent des réservoirs d’anophèles qui transmettent le paludisme.

Issa NIANG
Source Walfadjri

Article Lu 11303 fois

Samedi 17 Octobre 2009





1.Posté par Nioks le 17/10/2009 23:49
BRAVO MON COLONEL
ILNE FAUT PAS SE VOILER LA FACE.DIRE EN PUBLIC CE QUI SE PASSE DANS CET HOPITAL PARTCIPERA A L'AVENIR D'UNE MEILLEURE PRISE EN COMPTE DES PROBLEMES.ON VOUS CONNAIT GRAND BATISSEUR MALGRE LES NOMBREUSES ATTAQUES A VOTRE ENDROIT.
VOUS AVEZ TROUVE ST LOUIS DANS UN ETAT SECOND ET VOUS EN AVEZ FAIT UN HOPITAL MODELE.CTO EST UN AUTRE DEFI A RELEVER.BATTEZ VOUS COMME VOUS L'AVEZ TOUJOURS FAIT ET VOUS RECOLTEREZ LE FRUIT DE VOTRE LABEUR.
QUI OSE GAGNE.

NIOKS QUI VOUS CONNAIY BIEN.

2.Posté par bdap le 18/10/2009 02:49
certains directeurs sont les fossoyeurs des hopitaux ua senegal. il faut des presonnes credibles a la tete de ces structures.generalement ils ne font que ruiner les hopitaux avec une gestion gabegique sans audit.il faut reformer la reforme hostaliere.gerer les ressources au profit des malades .plus vigilance sur les BCI .

3.Posté par Wakh deug le 18/10/2009 20:49
Nikos tu doit etre un griot de babacar ngom. Ce type a ruine l'hopital de saintlouis. Il a organise la promotion canape, a vide les caisses et a ete copieusement hue a son depart. il a meme fallu qu'il emprunte une porte derobee pour quitter la structure. Verite n'est pas compatible avec babacar ngom. La deniere decouverte qui date de quelques mois est qu'il avait fraude avec sa belle soeur qui a use d'un faux Cv pendant 3 ans a saintlouis avant de se faire prendre par la nouvelle direction. Notre hopital etait rempli de filles qui ne faisait que trainer dans la cours de l'hopital. Depuis son depart, les aslaires sont payes entre le 25 et le 1er, lhopital n'a recrute du personnel qualifie, et les ruptures de medicaments appartienne au passe et des equipements neufs ont ete acquis.
Le depart de babacar ngom est un cadeau divin pour nous travailleurs du CHR de Saintlouis. Je crois sincerement que si lhopital est audite il risque la prison.

4.Posté par modou le 18/10/2009 22:45
Le malaise est plus profond,l'hopital est malade de par sa gestion globale.
Déja à l'accueil le patient est désorienté,un personnel administratif et paramedical pas du tout qualifié et sans éthique professionnelle.Des gens qui arrivent en retard,qui se balladent dans et en dehors de l'hopital,comme s'ils étaient au marché.Une caissiére des soins externes qui joue tranqillement au sollitaire et qui demande toujours aux patients d'aller chercher de la monnaie de maniére discourtoise.Des medecins qui font souffir davatange des malades par des interventions chirurgicales multiples,sans explications convainquantes,des anesthésies locales qui font souffir des malades(convulsions fortes et répétées) et finalement corrigées par une anesthésie générale.Un hopital qui coute cher,et qui fait courir le malade quand il s'agit de rembourser de l'argent.Des gens qui se font sudoyer par de l'argent.Trop de choses à dire.....

5.Posté par Douco le 21/02/2010 14:45
vos médecins ont tué mon frère. Dans cet hopital ils ont tellement l'habitude de voir les gens mourir qu'ils se foutent de sauver la vie des gens.
Des médecins qui mentent qui ne disent pas la vérité aux familles.
Ce sont des tueurs.
Ils ont mis mon frère sous coma artificiel, qu'est ce qui s'est passé ensuite?
Pourquoi doit on diriger les accidentés de la rue dans ce mouroir?

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State