Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



Hausse sur les produits de la sonatel : L’Adeetéls tire la sonnette d’alarme

La hausse des tarifs sur les produits de la Sonatel n’agrée pas l’Association de défense des usagers de l’eau, de l’électricité, des télécommunications et des services (Adeetéls). Dans un communiqué, le bureau national de cette structure dénonce les nouveaux prix d’appels appliqués par l’opérateur de téléphonie.



Hausse sur les produits de la sonatel : L’Adeetéls tire la sonnette d’alarme
« La Sonatel a décidé de rejoindre la spirale de hausses vertigineuse de tarifs des produits et services de base », avertit l’Adeetéls. Elle ajoute que ces nouveaux coûts d’appels vers les autres opérateurs, appliqués depuis le 23 novembre 2012, ne sont rien d’autres qu’une augmentation des tarifs vers ses concurrents. La même source relève, à cet effet, que cette hausse concerne « toutes les catégories de clients Orange Mobile ». S’y ajoutent ceux d’Orange s’cool, « qui ont été les plus pénalisés avec un prix salé de 128 francs Cfa la minute ».
Cependant, souligne le communiqué, ces hausses « accentuent davantage le renchérissement continu et généralisé du coût de la vie et la pressurisation des consommateurs ». Dans son « petit sondage » effectué à l’intérieur de la banlieue de Dakar, l’Adeetéls a montré qu’en moyenne, « les ménages défavorisés dépensent environ 15. 000 FCfa par mois pour le téléphone, soit le prix d’un sac de riz brisé non parfumé ». Ces hausses de la Sonatel sur son réseau mobile, indique l’Adeetéls, confirme, si besoin en est, ses deux revendications qui tardent encore à être satisfaites. Il s’agit, d’abord, de ramener le taux initial de la redevance sur l’utilisation du réseau des télécommunications (Rutel) qui était de 2 % au lieu de 5 % appliqué depuis octobre 2010. Ensuite, d’ouvrir une réflexion sur la nécessité de réguler la tarification de l’ensemble des produits et services du réseau mobile des opérateurs.

L’Adeetéls rappelle que ces hausses sont intervenues, en dépit d’un profit net réalisé par la Sonatel et estimé à 154,377 milliards de FCfa en 2011, de l’abrogation du décret instituant un système de contrôle et de taxation des communications téléphoniques internationales entrant au Sénégal. A cela s’ajoute le fractionnement des actions de la Sonatel à la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm). Joint au téléphone, un responsable de la cellule de communication de la Sonatel confirme la hausse de 128 FCfa sur le tarif des appels relevée par l’Adeetéls. La même source précise que cette augmentation ne concerne que 7 % des clients de la Sonatel qui émettent des appels vers les autres opérateurs de téléphonie mobile. L’ « institution de ce nouveau prix vise à équilibrer les revenus et les charges de l’entreprise sur les appels effectués vers les autres opérateurs », fait remarquer notre interlocuteur.

SOLEIL Abdou DIAW

Samedi 22 Décembre 2012



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Septembre 2014 - 20:21 Récits douloureux de Sénégalais du Maroc








Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés