Référence multimedia du sénégal
.
Google

HÔTEL INDÉPENDANCE : Les travailleurs arrêtent la grève de la faim

Article Lu 1489 fois

Les travailleurs de l’hôtel Indépendance de Dakar ont mis fin, hier, à leur grève de la faim. L’Etat va payer tous les arriérés de salaires. Cependant, les travailleurs vont continuer les négociations sur l’exécution du plan social.



HÔTEL INDÉPENDANCE : Les travailleurs arrêtent la grève de la faim
Des fauteuils vides, un petit groupe de gens dans le hall de l’hôtel Indépendance, quelques membres de l’administration. Telle est le décor des lieux après la levée du mot d’ordre de grève de la faim des travailleurs qui a duré quatorze jours. Le Premier ministre, en rendant visite aux grévistes de la faim, avait promis d’aider à recouvrer les dettes dues par l’Etat à l’hôtel. Ce qui a été fait. D’où la levée du mot de grève, a déclaré Mme Ndoumbé Niang Mbacké, responsable de service de contrôle. « Ce sont ces dettes qui ont permis de payer tous les arriérés de salaire », a ajouté Mme Mbacké.

Cependant, les travailleurs de l’hôtel vont continuer les négociations avec le ministère de tutelle sur l’exécution du plan social, notamment les droits des travailleurs, le dédommagement, entre autres. Ndoumbé Niang Mbacké a affirmé que les travailleurs n’ont pas demandé une rupture de contrat avec l’hôtel, car n’étant pas responsables de l’arrêt de travail. « Si les autorités décident de fermer l’hôtel, elles doivent payer tous les droits et dédommager le personnel ». Avec sa voix cassée, Mme Mbacké a signifié que ces droits ont été à l’origine de la grève, mais pas des salaires. « Les salaires devraient être payés par la direction de l’hôtel et ils ne peuvent pas être à l’origine d’un tel mouvement », a expliqué Mme Mbacké, visiblement épuisée par la grève. Elle a rappelé que ce plan social a été arrêté en décembre 2008 et déposé en janvier 2009 et que l’Etat avait promis de l’exécuter avant le 31 janvier. « Ce qui n’a pas été fait », a-t-elle fait savoir. Aussi, les travailleurs ont été obligés de mener une grève de la faim pour obtenir gain de cause. « Notre satisfaction totale dépendra de l’exécution du plan social », a fait remarquer Mme Mbacké.

Angélique THIANDOUM (Stagiaire)
Source Le Soleil

Article Lu 1489 fois

Jeudi 16 Juillet 2009





1.Posté par Sally le 16/07/2009 08:05
nous vous soutenons

2.Posté par sambou le 16/07/2009 10:03
enfin le bout du tunnel
je suis contre le systeme du greve de la faim mais dommage au senegal c la seule arme valable pour se faire attendre c triste
attention attention a la contamination

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State