Référence multimedia du sénégal
.
Google

HOPITAL YOUSSOU MBARGANE DIOP DE RUFISQUE Deux caissiers arrêtés pour trafic de faux tickets d’entrée

Article Lu 11643 fois


Un trafic de faux tickets d’entrée a été démantelé à l’hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque grâce au directeur du comité de santé. Deux caissiers ont été arrêtés et déférés au parquet. Le système de tickets d’entrée avait été pourtant instauré pour mieux gérer les finances de l’hôpital qui était en phase de redressement.
C’est le 07 juillet dernier que le président du comité de santé de l’hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque a été informé par le médecin-chef d’un intense trafic de faux tickets d’entrée au sein de la structure. Le pot aux roses a été découvert sur la base de certains tickets que des malades avaient présentés aux services compétents. Les tickets en question étaient différents de ceux vendus habituellement aux guichets. Ibrahima Guèye, le président du comité de santé, commençait d’ailleurs à s’inquiéter de la faiblesse de la recette qu’il encaissait chaque jour. Venu s’enquérir de la situation auprès de Madame Samb qui s’occupe de la gestion des carnets, celle-ci lui apprend que deux caissiers étaient dans le coup. Le premier, Mouhamed Gassama, a aussitôt avoué. Le deuxième, Abdou Ndiaye, a refusé de se prononcer. M. Guéye a aussitôt déposé une plainte au commissariat de Rufisque et s’est constitué partie civile. Interrogé par les limiers, Abdou Ndiaye, qui travaille comme caissier à l’hôpital depuis le mois de mars, a finalement reconnu les faits qui lui sont reprochés. «C’est Mouhamed Gassama qui a eu cette idée, a-t-il ajouté. Je suis ensuite allé voir un ami d’enfance qui a accepté de nous livrer dix carnets en échange de 15.000 Fcfa. J’avais gardé les sept et remis à Mouhamed les trois». Abdou Ndiaye a été, toutefois, incapable de dire combien il a gagné dans cette affaire. Certains tickets ont été vendus à 500 Fcfa, d’autres à 1000 ou 3000 Fcfa . L’ami qui leur a confectionné les carnets a pris le chemin de l’Espagne via une pirogue. Quant à son complice caissier, il a expliqué cette fraude par le fait que leur salaire est misérable et ils arrivent rarement à joindre les deux bouts. «Avant qu’on ne crée cette forme de gestion, on rentrait à la maison avec l’argent encaissé pour le ramener le lendemain. Ce qui fait qu’on avait la possibilité de régler quelques problèmes avec. On avait le temps de combler le trou avant qu’on ne fasse les décomptes». Chaque jour, en venant au travail, les faussaires prélevaient quelques tickets des faux carnets délivrés qu’ils avaient pris le soin de laisser chez eux. Et à les utiliser de temps en temps au cours des opérations de vente. Une perquisition au domicile des mis en cause a permis de découvrir, chez Abdou Ndiaye, six carnets dont cinq utilisés et un non encore entamé. Chez Mouhammed Gassama, les policiers ont découvert un carnet non encore entamé. Les deux caissiers ont été déférés au parquet au terme de leur garde-à-vue qui a été prolongée de 48 h pour les besoins de l’enquête.

Salimata Gassama Dia,
Source: L'observateur

Article Lu 11643 fois

Jeudi 19 Juillet 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State