Référence multimedia du sénégal
.
Google

HÔPITAL DE FANN: Vers l’audit de la masse salariale et des primes

Article Lu 11080 fois

Le directeur du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Fann, M. Saliou Diallo, a annoncé un audit de la masse salariale et des primes comme solution pour assainir les finances. Il a présenté une communication sur le contrôle de gestion et le suivi des effectifs et de la masse salariale, au cours des 9èmes Rencontres hospitalières organisées par le Réseau des hôpitaux d’Afrique, de l’Océan indien et des Caraïbes.



Le directeur du Centre hospitalier universitaire de Fann, M. Saliou Diallo, a déclaré au cours d’une communication que la massification des Etablissements de santé a pris naissance avec l’augmentation des activités après la réforme hospitalière. « Au lendemain de la réforme hospitalière, le besoin en personnel qualifié s’est fait de plus en plus sentir. On a donc souvent fait recours à des stagiaires diplômés qui, après leur perfectionnement, ont continué à travailler afin de combler le déficit en personnel qualifié. Et, en contrepartie, ils ont bénéficié d’une prime de motivation forfaitaire », explique M. Diallo. Il révèle que certains agents ont aussi continué de travailler au sein des services après leur retraite. « Et recevaient en contrepartie une prime », précise-t-il.

Toute cette massification a eu des répercussions sur la masse salariale. C’est ainsi que la direction a pris des mesures comme l’arrêt systématique des stages après la période autorisée, le maintien du niveau des primes octroyées aux agents et surtout la restructuration du personnel.

« Nous avons instauré un comité de gestion sociale qui a permis d’allier les équilibres financiers et sociaux de l’hôpital », renseigne Saliou Diallo.

Ces mesures sont traduites par la non sélection de 105 sur un total de 299 agents dont 229 vacataires, 47 agents communautaires et 15 agents de garde. « Pour les 149 personnels de garde rémunérés, plusieurs solutions ont été proposées par le comité pour être en phase avec la législation. Il s’agit soit de recourir à des prestataires de services d’intérim, soit de faire un redéploiement de tout ou d’une partie du personnel concerné », préconise le directeur général.

Ces mesures, à l’en croire, ont également permis de stabiliser la masse salariale. Le comité de restructuration envisage de passer à la loupe les salaires et les primes. « Le comité de restructuration a comme perspective de faire un audit de la masse salariale, afin de mieux assainir les finances », annonce le directeur général du Centre hospitalier universitaire de Fann.

Idrissa SANE et Eugène KALY
Source Le Soleil

Article Lu 11080 fois

Samedi 27 Juin 2009





1.Posté par Marietou le 28/06/2009 00:08
pourquoi avoir attendu aussi longtps?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State