Référence multimedia du sénégal
.
Google

HOMMAGE A MARCEL BASSENE: Ses amis souhaitent que l’Université de Ziguinchor porte son nom

Article Lu 11053 fois

Le collectif des amis de feu Marcel Bassène, ancien député libéral et père du premier cessez-le-feu signé dans le cadre du conflit casamançais, on souhaité vendredi à Ziguinchor, que l’Université de ladite région porte le nom de l’homme politique.



HOMMAGE A MARCEL BASSENE: Ses amis souhaitent que l’Université de Ziguinchor porte son nom
La proposition a été faite par le député libéral Abdou Sané, au centre culturel régional, où se tenait une conférence publique entrant dans le cadre de la commémoration du premier anniversaire de la disparition de M Bassène. Elle a été soutenue par l’ensemble des intervenants s’étant succédé au micro pour apporter leur témoignage sur l’œuvre de Mercel Bassène.

’’L’université étant par essence un cadre de rencontres entre des personnes d’horizons différents mais convergents vers la même finalité, c’est-à-dire la quête du savoir, parce qu’animés par une forte soif de sagesse, seule arme qui permet d’engager le dialogue et de développer des vertus comme la tolérance et l’acceptation de l’autre, il n’y a pas meilleure façon d’immortaliser l’œuvre de Marcel Bassène que de donner son nom à l’université de Ziguinchor’’, a dit M. Sané.

’’Marcel Bassène, dans son comportement de tous les jours, a œuvré pour la paix et le consensus’’, a-t-il expliqué, rappelant la qualité de ’’brillant universitaire que fut Marcel Bassène’’.

Abondant dans le même sens, le conférencier du jour, le professeur Mamoussé Diagne qui a estimé que ’’l’Etat du Sénégal doit avoir une attitude modèle en retour vis-à-vis de Marcel Bassène’’, s’est dit convaincu que ‘’seul un temple du savoir, un monument de la dimension d’une université où sont formatés les grands hommes, est digne d’un homme de la trempe de Marcel Bassène’’.

Son avis est partagé par l’ancien ministre des Forces armées, le député Youba Sambou, selon qui ‘’Marcel Bassène mérite plus que l’anonymat dans lequel il s’est éteint’’.

‘’L’Etat ne doit pas oublier Marcel Bassène’’, a-t-il dit, estimant que ce dernier ‘’a évité à la nation la dislocation à travers son engagement sans faille dans la résolution de la crise casamançaise’’.

Le proviseur du lycée Djignabo de Ziguinchor, Nouha Cissé, de même que l’ancien député Coumba Ndiaye, pour qui Marcel était un ’’mythe vivant’’, sont aussi d’accord que ‘’Marcel Bassène mérite bien que l’Université de Ziguinchor et bien d’autres édifices publiques portent son nom’’.

Aps
Source: Sud Quotidien

Article Lu 11053 fois

Samedi 25 Août 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State