Référence multimedia du sénégal
.
Google

HAUSSE DES PRIX DES DENRÉES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ: Me Wade annonce des mesures salvatrices

Article Lu 1622 fois


HAUSSE DES PRIX DES DENRÉES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ: Me Wade annonce des mesures salvatrices
A l’occasion du séminaire gouvernemental tenu vendredi à Saly, le Président de la République, Me Abdoulaye Wade, a réaffirmé son invite au Ministre du Budget de «voir comment atténuer la répercussion de la hausse des prix sur le budget des populations ». Par ailleurs, il a indiqué que l’augmentation du prix du pétrole est une « mesure exogène et injuste qui nous est imposée », d’où la nécessité pour l’Afrique de mettre sur pied un fonds pétrolier.

La hausse des prix des denrées de première nécessité, un coup de massue sur la tête des populations qui arrivent difficilement à joindre les deux bouts ou n’y arrivent pas du tout. C’est pourquoi, Me Wade a réaffirmé son invite au Ministre du Budget de « voir comment atténuer la répercussion de la hausse des prix sur le budget des populations ». Pour le Chef de l'État, cette hausse des prix ne s’explique que par l’augmentation du prix du baril du pétrole. « Le pétrole est une catastrophe qui vient de l’extérieur. Mon gouvernement n’y peut rien.
Ce qu’on peut reprocher à un gouvernement, c’est de n’avoir pas pris des mesures pour atténuer les effets ou les éradiquer. Il faut prendre des mesures financières d’abord économiques, ensuite qui vont nous permettre, à moyen terme, de faire face à la hausse du prix du pétrole et, par la même occasion, d’atténuer leurs effets sur les prix intérieurs », a déclaré Abdoulaye Wade au cours de ce séminaire qui a vu la participation de l’ensemble du gouvernement. Pour le Chef de l'État Sénégalais, l’augmentation du prix du pétrole est une « mesure exogène et injuste qui nous est imposée », d’où la nécessité pour l’Afrique de mettre sur pied un fonds pétrolier. «J’ai écrit à un certain nombre de Chefs d'États Africains, John Kufuor, le Président de l’Union Africaine, Alpha Oumar Konare, le Président de la Commission de l’Union Africaine.
Je leur ai demandé si nous allons continuer indéfiniment à nous croiser les bras sans jamais parler de cette question. J’ai proposé la convocation d’une réunion pour demander que la communauté internationale prenne en charge ces augmentations des prix du pétrole », a ajouté le Président de la République. Dans le même ordre d’idées, le Chef de l'État a annoncé la nomination d’un « Monsieur Pétrole » dont le rôle sera exclusivement d’être en contact avec ceux qui exploitent les gisements off-shore. Car, pour le Président de la République, notre pays a du pétrole qu’il pourrait exploiter « dans 4 ou 5 mois ». «Si les délais de 18 mois fixés par nos promoteurs de Dubai sont respectés, il ne nous restera que 4 à 5 mois pour exploiter le pétrole dans notre pays », a annoncé le Président de la République.

Source: Le Matin

Article Lu 1622 fois

Lundi 29 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State