Référence multimedia du sénégal
.
Google

Guinée - Politique : Dadis prié de ne pas se présenter à la présidentielle

Article Lu 1959 fois

L’ancien Premier ministre guinéen Cellou Dalein Diallo, dirigeant de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a instamment demandé samedi au chef de la junte au pouvoir de ne pas se présenter à l’élection présidentielle prévue en janvier.



Guinée - Politique : Dadis prié de ne pas se présenter à la présidentielle
"Mon parti demande au président Moussa Dadis Camara de surseoir à une éventuelle candidature à la présidentielle" a déclaré M. Diallo devant des centaines de militants rassemblés au siège de l’UFDG à Conakry.

"Il y a des gens qui poussent le président Dadis à se présenter à la prochaine élection. Or, la transparence et la fiabilité des élections exigent la neutralité et l’impartialité de l’administration" a-t-il dit.

Le 17 août, le capitaine Moussa Dadis Camara avait "accepté" l’organisation d’une présidentielle le 31 janvier et de législatives le 26 mars. Deux jours plus tard, il avait déclaré que sa candidature à la présidentielle était "entre les mains de Dieu", en maintenant le flou sur ses intentions.

Ces derniers mois, le capitaine avait pourtant promis que ni lui ni aucun membre de la junte ne serait candidat aux prochaines élections.

"Nous encourageons le président Dadis à maintenir ses engagements, à observer une attitude de neutralité pour le bonheur du peuple qui a tant soif de démocratie" a insisté M. Diallo.

L’homme politique a rappelé qu’après la mort du président Lansana Conté, le 22 décembre 2008 après 24 ans de règne, les officiers avaient pris le pouvoir "sans effusion de sang". Mais "ce n’est pas seulement le mérite des militaires, c’est aussi celui du peuple de Guinée qui a soutenu les putschistes" a souligné M. Diallo.

"Mon parti a soutenu les militaires parce qu’ils avaient fait des propositions de sortie de crise que tout un chacun enviait, en assurant qu’ils n’étaient pas venus pour s’éterniser au pouvoir (. . . ) qu’ils remettraient le pouvoir à un civil élu, etc. " a-t-il relevé.

Trés applaudi, Diallo a dénoncé les "dérives militaires" qui risquent de "mécontenter" une bonne partie de la population.

Source: AFP/ Sen24heures.com

Article Lu 1959 fois

Lundi 24 Août 2009





1.Posté par bbbb le 24/08/2009 05:37
la guinnéé c triste

2.Posté par wadji le 24/08/2009 13:42
Hahahah. Waddjiiii c'est le plus rigolo de la planete!!!

3.Posté par rger le 24/08/2009 17:22
le gard il menace les gards en disant: bou léne dofe dofe lo légui ma présenté wou

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 18:11 Trump se risque à un bras-de-fer contre la Chine

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State