Référence multimedia du sénégal
.
Google

Guinée : La vraie chasse à l’homme a commencé

Article Lu 11255 fois

Le Capitaine Moussa Dadis Camara, le chef de la junte militaire, qui règne en maître sur la Guinée, menace d’arrêter tous les dignitaires du régime de feu le président Lansana Conté. Il les accuse de complicité dans la gestion calamiteuse des deniers publics, ayant conduit la Guinée au bord de la banqueroute. Les chefs des partis politiques sont eux aussi dans son collimateur.



Guinée : La vraie chasse à l’homme a commencé
Le capitaine Moussa Dadis Camara, chef de la junte militaire guinéenne, n’est plus du tout tendre avec les dignitaires de l’ancien régime. Il accuse ces derniers de complicité dans la gestion calamiteuse des deniers publics, durant le règne de l’ex-président Lansana Conté, décédé le 21 décembre dernier, à la suite d’une longue maladie. L’actuel homme fort de Conakry a promis ainsi de faire arrêter tous ces dignitaires dans les tout prochains jours, et de les faire traduire devant la justice pour ce crime impardonnable contre la nation. En prenant cette décision qui s’apparente, à bien des égards, à une véritable chasse à l’homme, le président putschiste cherche visiblement à écarter les adversaires politiques susceptibles de lui barrer la route, lors des élections présidentielles du 31 janvier prochain. Selon les sites africaguinee.com et guineenews.com, sont visés par cette mesure les anciens Premiers ministres et ministres, qui ont servi sous le régime du général Conté. La redoutable junte militaire guinéenne cherche ainsi visiblement à les empêcher de se présenter à cette élection, pour donner la chance au capitaine Camara de briguer la magistrature suprême de son pays. ‘Croyez-moi, aucun ancien Premier ministre ne pourra s’en sortir. Pour être un président de la République, il faut avoir un passé propre. C’est pour cela que nous allons faire les audits avant les élections. Je vais très vite interpeller d’abord tous les anciens Premiers ministres, puis les ministres’, a déclaré Moussa Dadis Camara lors d’une conférence de presse mercredi dernier à Conakry. Le président du Conseil national pour la démocratie et le développement (Cndd) a, par ailleurs, déclaré avoir le plein droit, comme tout Guinéen, à se présenter aux prochaines élections présidentielles. Il menace d’ailleurs de poursuivre toute personne qui lui poserait des questions sur sa participation ou non à ce scrutin. ‘J’ai le droit, comme tout Guinéen à prendre part à l’élection présidentielle du 31 janvier prochain. Rien ne m’empêche d’ôter la tenue militaire pour participer à cette élection’, a-t-il déclaré. Le capitaine Camara a, en outre, déclaré que les promesses qu’il avait faites de ne pas se présenter aux élections présidentielles au lendemain de la prise du pouvoir par l’armée le 23 décembre dernier, n’étaient plus d’actualité.
Il s’en est aussi vivement pris aux chefs de partis politiques qu’il menace tout simplement d’exclure des compétitions électorales s’ils continuent de critiquer le report de ces élections. ‘Tout leader politique qui tentera de saper la démocratie en s’en prenant au nouveau chronogramme sera arrêté et traduit en justice. Tout candidat politique qui tentera d’organiser des mouvements contre ce chronogramme de 2010 sera aussi purement et simplement rayé des listes électorales’, a-t-il indiqué. Les opérateurs économiques en ont aussi pris pour leur grade. Le chef de la junte militaire les a mis en garde, contre toute spéculation sur les prix des denrées de première nécessité. ‘Si les prix des denrées augmentent à la veille du mois béni du Ramadan, je retirerais les licences à ces opérateurs économiques. La plupart d’entre eux ont d’énormes dettes envers la Guinée. Ils doivent beaucoup d’argent à l’Etat qu’ils n’ont pas encore remboursé’, a-t-il souligné. Pour démontrer sa bonne foi dans ce difficile combat contre l’enrichissement illicite qu’il mène tambours battants, il demande à Dieu de maudire tout homme d’affaire qui lui proposera de l’argent ou à un membre de sa famille. Une façon de dire que son honneur et sa dignité valent mieux que les strapontins et autres avantages pécuniaires.

SECRETARIAT D’ETAT CHARGE DES GUINEENS DE L’ETRANGER :Un clin d’œil à la diaspora

Le président du Cndd a, par ailleurs, indiqué que des mesures énergiques de sécurité allaient bientôt être prises, pour combattre le banditisme. Le gouvernement est en train de former un bataillon d’élite dont la mission principale sera de traquer et d’abattre, sur le champ, tout individu qui sera reconnu coupable de vol. ‘Quand nous commencerons cela, ne dites pas que nous sommes des criminels ou que nous ne respectons pas les droits de l’homme’, a-t-il encore lancé aux journalistes. Dadis Camara dit ne pas chercher des récompenses encore moins des félicitations, pour ses efforts inlassables en matière de lutte contre l’impunité, la corruption, le trafic de drogue, le banditisme et la dégradation des mœurs, entre autres. La caisse noire de la présidence de la République lui suffit largement, pour mener son combat qu’il estime juste pour le bien de la Guinée. ‘Je ne cherche de récompense qu’auprès de Dieu. Et si je devais perdre le pouvoir, je le perdrais dans l’honneur et la dignité’, a-t-il souligner. Il a, par ailleurs, annoncé la création d’un Secrétariat d’Etat chargé des Guinéens de l’étranger, qui sera par la suite érigé en ministère plein. Une grande nouveauté dans ce pays où la diaspora a toujours été considérée comme des brebis égarées. Ce ministère sera dirigé, selon Dadis Camara, par des personnalités issues de l’émigration.

Mamadou Aliou DIALLO
Source Walfadjri

Article Lu 11255 fois

Mardi 25 Août 2009





1.Posté par EXPERT le 25/08/2009 16:46
Bonjour la dictature en Guinée,cet homme a pour projet de rester durablement au pouvoir et s'il se présente croyez moi il gagnera car en Afrique celui qui orgqnise les election perds difficilement.

2.Posté par z le 25/08/2009 18:11
Bonjour la dictature, non;la dictature n'a jamais quitté la guinée.Ce monsieur est tout juste une autre grande plaie de la Guinée.Mon Dieu ce pays est maudit.Sekou Toure, Lansana conte et puis Dadis Camara...y a pas de chance en guinée. Ce pays ne relevera jamais la tête.

3.Posté par omar le 25/08/2009 18:54
en un clin d'oeuil l'armèe senegalaise peut prendre le pouvoir et toutes les vies guinèennes seront .sauvèes...et dadis sera logè vehiculè protègè dans la petite cote à saly portidal......les politiciens reprennent leur pouvoir....

4.Posté par omar le 25/08/2009 18:55
saly portidal(Mbour).

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 23:56 En Allemagne, la police roule... en Ford Mustang

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State