Référence multimedia du sénégal
.
Google

Gueule-Tapée: 3 malfrats profitent du choc Yékini-Baboye pour agresser un marchand ambulant

Article Lu 1450 fois

Suite à l'agression dont il a été victime, le marchand ambulant a permis à la police d'épingler deux des individus du trio qui l'avait attaqué. N'ayant pas retrouvé le troisième complice, les enquêteurs se trouvent face aux deux suspects qui nient l'accusation du plaignant, et persistent sur le fait qu'ils ne se connaissaient pas. Vu la présence de chanvre indien dissimulé dans les parties intimes de l'un des accusés, et des preuves concordantes qui motivent leur inculpation, les deux hommes finissent au bureau du procureur.



Le combat de lutte du dimanche 10 juin dernier avait regroupé un bon nombre d'individus, et de statuts différents. C'est ainsi qu'un pauvre marchand ambulant du nom de Thierno Sow, venu uniquement vendre ses produits, a été victime d'agression. Le pauvre homme avait comme articles des tee-shirts à l'effigie du lutteur Balla Bèye n°2 qu'il proposait aux passants. Arrivé au marché situé sur le pont de la Gueule-Tapée , il rencontre trois individus, auxquels, il propose ses tee-shirts. L'un des trois hommes, faisait semblant de marchander un tee-shirt, finit par l'enfiler. Par la suite, le marchand s'est trouvé brusquement dans un piége que lui avait tendu le trio. Il était en train de se disputer avec l'homme qui refusait de lui rendre son tee-shirt, quand subitement il fut immobilisé par les deux autres complices de ce dernier. Il ne put éviter de se faire vider les poches, et de voir le reste de ses articles disparaître, devant une foule qui ne daigna même pas réagir. Les trois hommes s'étaient volatilisés avec ses revenus d'une valeur de cinquante mille Francs et le reste de ses tee-shirts. Ainsi sans attendre, Thierno Sow s'est rendu à la police de Médina pour en aviser les hommes du commissaire Sèye. Ces derniers ne tardèrent pas à se rendre sur les lieux, et ont finalement pu mettre la main sur deux des complices de l'agression. Il s'agit d'un certain Ousseynou Ndiaye, mécanicien sis à la Gueule-Tapée , et d'un nommé Patrick Mayanga, un pêcheur domicilié aussi à la Gueule-Tapée. Ils nient tous les deux les faits qui leur sont reprochés, et persistent sur le fait qu'ils ne se connaissent pas ; ce qui n'a pas convaincu les enquêteurs. Car lors des fouilles, ils ont trouvé douze cornets de chanvre indien dissimulés dans les parties intimes du nommé Patrick Mayanga. Et en plus, celui-ci avait fait l'objet d'une plainte concernant une autre agression sur la personne de Daouda. A.Samba, un lycéen à qui, il avait refusé de payer du carburant qu'il lui avait vendu. Sur ce cas, et concernant la quantité de chanvre trouvé sur lui, Patrick Mayanga essaie de berner les policiers, affirmant qu'il n'a jamais reçu auparavant de convocation comme le dit le jeune lycéen ; et qu'il n'a jamais été un trafiquant mais un simple fumeur. Malgré leur refus de reconnaître les faits, les deux complices, Ousseynou Ndiaye et Patrick Mayanga, seront conduits au bureau du procureur où ils attendront d'être jugés.

Fatou Diallo
Source: L'office

Article Lu 1450 fois

Jeudi 14 Juin 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State