Référence multimedia du sénégal
.
Google

Guerre mystique d'avant match : Noix de cola du Mali contre bonbons des ‘Lionnes’

Article Lu 1495 fois


Le sélectionneur national du Mali, José Ruis, n'avait qu'à croiser les bras derrière son dos en signe d'impuissance et regarder les Sénégalaises s'échauffer, en attendant que son équipe qui avait rejoint les vestiaires, daigne bien en ressortir. C'est que ses joueuses, qui avaient fait une entrée saluée par le public debout et piaffant d'impatience de voir ses idoles, ont vite fait de regagner les vestiaires après avoir démarré leur échauffement qui a déjà duré dix bonnes minutes. A l'origine de cette ‘fuite’ des Maliennes, une tentative bien sénégalaise de jeter le voile sur la concentration malienne en procédant à un rite pour conjurer le mauvais sort par la distribution de bonbons au public désireux de toucher tout ce qui vient de sa bande à douze.
José Ruis, le coach malien, n'a pas attendu longtemps. Ses haussements d'épaules pour sans doute marquer son incompréhension n'ont pas duré. Le temps de voir son équipe faire aussi étalage de son programme mystique. Sous la direction de leur capitaine Hamchétou Maïga, les douze ‘Aigles’ à la queue leu-leu, refont une entrée dans l'enceinte de Marisu Ndiaye, armés de noix de colas dont elles abreuvent les rares spectateurs qui, dans les gradins, ont eu le courage de recevoir ce cadeau.

Pendant dix bonnes minutes, le nouveau parquet de Marius Ndiaye a souffert le martyre des ‘déchets’ d'un genre bien particulier. Les noix de cola jetées par les Maliennes succédant sur l'aire de jeu aux bonbons des ‘Lionnes’ qui ont été les premières à déclencher la ‘guerre mystique’.

25 ans après : L'Angola retrouve la médaille de bronze à Dakar

L'équipe d'Angola qui a décroché dimanche pour la quatrième fois une place sur le podium d'un championnat d'Afrique en disposant du Mozambique (73-58) a retrouvé une place qu'elle avait occupée pour la première fois à Dakar il y a 25 ans. La première médaille de bronze des ‘Palancas Negras’ a eu lieu en 1981 lors de la 8e édition organisée à Dakar. Alors qu'elle était admise pour la première fois en finale, l'Angola avait disposé du Mali pour monter pour sur le podium d'un championnat d'Afrique. Après cette première percée parmi le tiercé gagnant d'un tournoi africain, l'Angola a attendu trois autres éditions pour reprendre ‘sa’ place. En 1986 à Maputo lors du 11e Can, l'Angola avait terminé une nouvelle fois troisième.

L'Angola, le pays qui compte le plus de titres chez les garçons, n'a eu une nouvelle médaille de bronze que lors de l'édition de Johanesbourg en 1994 (14e édition) en disposant du Mozambique en match de classement. C'est le même scénario qui s'est déroulé dimanche à Marius Ndiaye lors du match de classement. L'Angola a surpris une nouvelle fois le Mozambique, en prenant une option victorieuse dès la mi-temps (34-21).

(Aps)
Source: Walfadjri

Article Lu 1495 fois

Lundi 1 Octobre 2007

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State