Référence multimedia du sénégal
.
Google

Guéguerre entre conseillers rewmistes : Idrissa Seck cité à comparaître

Article Lu 11061 fois

Ça bouge dans le mauvais sens au niveau de Rewmi à Thiès. Déféré devant le procureur de la République avant de bénéficier d’une liberté provisoire du juge d’instruction, le conseiller municipal Ibrahima Bâ a cité à comparaître son mentor lors de son jugement fixé au vendredi prochain.



Guéguerre entre conseillers rewmistes : Idrissa Seck cité à comparaître
(Correspondance) - Les choses sont allées très vite. Déféré lundi devant le procureur de la République pour avoir défoncé le bureau de Yankhoba Diattara, le conseiller municipal, Ibrahima Bâ, a été entendu par le juge d’instruction. Ce dernier lui a octroyé la liberté provisoire en attendant sa traduction devant le tribunal des flagrants délits, fixée au vendredi 4 septembre prochain. Secrétaire général de Rewmi dont les conseillers municipaux sont, depuis quelque temps, à couteaux tirés, Idrissa Seck a été cité à comparaître comme témoin dans l’affaire. Selon Me Moussa Thiam, avocat de Ibrahima Bâ, le maire de Thiès va comparaître.
La formation politique de l’édile de la ville de Thiès traverse depuis quelques jours de zones de turbulence dans la cité du rail. Laquelle traversée est consécutive à une guéguerre entretenue au sein de l’équipe municipale et qui a fini par déteindre sur la gestion de l’institution communale. Il aura suffi, vendredi dernier, un malencontreux évènement, un fait à première vue anodin pour que le feu éclate au grand jour. Tout serait parti d’une subite montée d’adrénaline du 11e adjoint au maire, Ibrahima Bâ, qui n’a pas pu comprendre le fait qu’il ne puisse pas disposer de bureau au niveau de la mairie. Ainsi ne parvenant pas à contenir sa colère, ledit conseiller s’en est pris à la porte du bureau du premier adjoint au maire, Yankhoba Diatara, qu’il a défoncé à coups de pied avant d’abreuver d’injures certains de ses collègues présents sur les lieux et qui tentaient de le maîtriser. Mis au courant, Idrissa Seck rappliquera séance tenante dans la ville pour convoquer au Cyber Campus tous les protagonistes afin d’arrondir les angles. Aussi saisira-t-il l’occasion pour tancer tout le groupe. Et selon Ibrahima Bâ, Idrissa Seck aurait profité de la rencontre pour le traiter de délinquant et de taupe.

Pire, devant certaines informations faisant état d’injures et de menaces en plus de l’effraction sur la porte du bureau de Diattara, le maire de Thiès aurait simplement demandé, selon certaines sources, que la loi soit appliquée dans toute sa rigueur. Une situation qui le faire sortir, une fois de plus, de ses gonds et de déverser toute sa bile sur son mentor. Ainsi en réponse à Idrissa Seck, il dira toute sa peine de s’être entendu traiter de délinquant, de taupe et de moins que rien par le maire de Thiès. Surtout, dit-il, que s’il est un délinquant, c’est sous son compagnonnage qu’il l’est devenu. Et l’adjoint au maire de soutenir que c’était sous l’aval d’Idrissa Seck qu’ils ont eu à s’attaquer à Mbaye Diouf, ancien directeur de la Sncfs, au président de la République mais aussi à Christian Valentin sous le régime socialiste entre autres. S’agissant de l’accusation de ‘taupe’, Ibrahima Bâ se posera la question de savoir qui d’Idrissa ou de lui est une taupe. ‘Moi je suis là dans la ville en tant que conseiller. Je ne bouge pas. Par contre, c’est lui Idrissa qui va voir le président Wade et qui revient sans rendre compte à ses militants de la teneur de leur entretien. Par conséquent s’il y a une taupe, cela ne peut être que lui’, dit-il. Aussi se disant déçu par les propos de son mentor, il dira que celui-ci a intérêt à changer de comportement s’il aspire à diriger ce pays. ‘Je reste au parti mais je fais une alerte aux militants et aux sympathisants. Parce que ce qui se passe ne m’inspire pas confiance’.

Cette passe d’armes verbale ne sera pas la seule conséquence du malencontreux acte que le conseiller avait posé le vendredi dernier sous le coup de la colère. En effet, lundi, aux environs de 12 heures, les services de l’ordre se sont invités dans l’affaire en interpellant Ibrahima Bâ le conseiller. Conduit au poste de police du commissariat central, il sera entendu jusqu’aux environs de 16 heures, heure à laquelle une source nous apprit que le mis en cause a été déféré devant le procureur de la République. Il a, hier, été présenté au juge d’instruction qui a ordonné sa mise en liberté provisoire avant son jugement vendredi prochain.

Le conseiller rewmiste ne serait pas, selon ses frères de parti à son premier coup d’essai. Pour Lamine Diallo, deuxième adjoint au maire de la commune d’arrondissement Nord, Ibrahima Bâ est un coutumier des faits. Aussi rappelle-t-il, qu’il y a deux ou trois ans, le même Ibrahima Bâ avait mis à sac le bureau du chef des services techniques municipaux de la cité du rail.

Sidy DIENG
Source Walfadjri

Article Lu 11061 fois

Jeudi 3 Septembre 2009





1.Posté par Ndao le 03/09/2009 14:04
Merci de tous ces éclaircissements que personne n'ignorait au Sénégal. Mais venant d'un collaborateur cela donne du poids à toutes ces allégations. Idrissa Seck ne trompera personne dans ce pays. Son langage ordurier atteste de ses difficultés à s'imposer ne serait-ce que dans son propre parti. IDRISSA SECK est un délinquant éprouvé, un falsificateur doublé d'un voleur, alors...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:54 Macky Sall à Versailles chez Abdoulaye Wade

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State