Référence multimedia du sénégal
.
Google

Grossesse et Sexualité: Risque et Craintes... et si on en parlait?

Article Lu 12143 fois

Tout sur les risques et les craintes non fondées de la sexualité pendant et après la grossesse…

La grossesse… Quel moment merveilleux ! Telle une photographie instantanée dans notre vie de femme, cette période excitante nous épanouit. Mais pendant neuf mois, la future mère, qui voit son corps se transformer ne pense pas qu’au bébé ou à la marque de couche qu’elle va adopter. Elle accorde aussi une place à la sexualité qui continue bel et bien pendant les différentes étapes. Alors, quelles sont les attitudes à avoir et les comportements à éviter ?

Pour la future maman et son compagnon, les rapports sexuels sont un moment privilégié pour renforcer la complicité. Ces rapports vous ressourceront. Mais plus les semaines passeront, plus les relations vont demander davantage de confort. Ainsi, la position face à face est de plus en plus contraignante. A vous d’être original.



Grossesse et Sexualité: Risque et Craintes... et si on en parlait?
Tu veux ou tu veux pas ?

La libido peut varier selon les couples et selon les envies. Le désir peut se modifier au cours de la grossesse. Parfois, l’envie est absente chez l’un mais fortement présente chez l’autre. Il arrive aussi que le couple ne soit plus désireux l’un de l’autre. Les massages et les caresses peuvent être importants dans ce cas. Ces petites attentions pourront ainsi vous rapprocher de votre partenaire.

Craintes, peurs et angoisses…

Beaucoup ont peur de blesser le bébé durant l’acte. Celui-ci est pourtant bien protégé à l’intérieur du sac amniotique dans l’utérus.

Pendant le premier trimestre, on parle de fausses couches. Mais les relations sexuelles pratiquées à cette période sont sans danger pour le fœtus. En effet, les fausses couches sont dues à une anomalie chromosomique de l’embryon.
Durant le second trimestre, le bébé commence à bouger. Une augmentation du désir et du plaisir est souvent notée à cette période. Elle est la conséquence d’une réduction de l’orifice vaginal. L’orgasme peut provoquer une légère contraction de l’utérus qui n'a pas de répercussions dans le cadre d’une grossesse.
Enfin, le dernier trimestre est moins supportable. Le volume de l’abdomen ayant grossi, les rapports peuvent être moins confortables. Toutefois, ils sont toujours possibles.


Contre-indications : attention danger !

Les rapports sont à éviter en cas de menace d’accouchement prématuré sévère. Ceux-ci se traduisent par des contractions utérines importantes qui modifient le col.
D'autre part, si le placenta recouvre le col de l’utérus (placenta prævia), le risque serait de provoquer des saignements.
Les rapports sont également interdits en cas de rupture de la poche des eaux. Le risque d’infection est important dans ce cas.

Pour tous renseignements supplémentaires, n’hésitez surtout pas à demander conseils à votre médecin !

Source: Noir Au Feminin

Article Lu 12143 fois

Lundi 29 Octobre 2007


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 12:55 7 bonnes raisons d’abandonner la viande

Jeudi 20 Octobre 2016 - 14:45 Nissa, le premier magazine féminin 100% halal

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State