Référence multimedia du sénégal
.
Google

Grève générale : Pourquoi Sidiya Ndiaye et la Fgts sont non partants

Article Lu 1718 fois

L’Intersyndicale des centrales syndicales menaçant d’aller en grève le 22 mai prochain ne verra pas à ses côtés la Fédération générale des travailleurs du Sénégal (Fgts) dont le secrétaire général accuse les grévistes de faire dans la diversion.



Grève générale : Pourquoi Sidiya Ndiaye et la Fgts sont non partants
La décision de l’Intersyndicale des centrales (Cnts, Csa, Udts, Uts) d’aller en grève « générale » amuse le secrétaire général de la Fgts, Sidya Ndiaye. Qui qualifie d’ailleurs cette manifestation de « diversion ». Et pour cause, soutient-il, « on ne peut pas comprendre qu’à la suite de l’échec de négociation avec le gouvernement et le patronat du 8 janvier dernier, que tout ait été préparé pour déclencher une grève générale. « A la grande surprise de tout le monde, déclare Sidiya Ndiaye, Mody Guiro, secrétaire général de la Cnts, lève le mot d’ordre à 3 heures du matin ».

Le leader de la Fgts dit en outre que « ces gens de l’intersyndicale des centrales font du dilatoire« . Parce que, explique-t-il, »tout en semblant de défendre les intérêts des travailleurs, ils négocient pour des centrales d’achat« . Ce qui pour lui est une violation des principes syndicaux. »Nous ne sommes pas investis par les travailleurs pour être des commerçants« . Une attitude qui semble réconforter Sidiya Ndiaye dans sa thèse selon laquelle »la corruption est en train de gangrener les milieux syndicaux« . Et c’est pour la fustiger. »C’est dommage, c’est lâche quand des dirigeants syndicaux deviennent des hommes d’affaires« , crache-t-il. De toute façon, avertit-il, »nous allons continuer à les dénoncer« . Dans ce sillage, il invite Mody Guiro à un débat télévisé pour, dit-il, »éclairer la lanterne des travailleurs sur les micmacs que certains dirigeants syndicaux sont en train de faire sur leur dos".

Le secrétaire général de la Fgts ne décolère pas pour autant de l’attitude de l’intersyndicale des centrales sur la crise scolaire. Car, fulmine-t-il, « au moment où le gouvernement continue de bafouer le droit de l’intersyndicale enseignante, en refusant de la recevoir pour discuter de sa plate forme revendicative, l’Intersyndicale des centrales garde un silence coupable ». Ce qui le pousse à dire que « cette composante syndicale roule pour le gouvernement et le patronat ».

Selon M. Ndiaye, « le gouvernement a eu gain de cause en réussissant à casser le mouvement syndical et en payant même, le luxe de le ridiculiser ». Déjà, le secrétaire de la Fgts a prédit un échec total à cette manifestation.

Source: Ferloo.com

Article Lu 1718 fois

Vendredi 9 Mai 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State