Référence multimedia du sénégal
.
Google

Grève au district sanitaire de Rufisque : Le médecin-chef accuse des infirmiers chefs de postes d'acheter des médicaments à Keur Serigne bi

Article Lu 11119 fois

Le différend entre le médecin-chef du district de Rufisque et les travailleurs dudit district a pris une nouvelle tournure. Avec notamment la montée hier en première ligne du Dr Oulima Diop qui a porté la réplique aux grévistes avec des accusations.



Grève au district sanitaire de Rufisque : Le médecin-chef accuse des infirmiers chefs de postes d'acheter des médicaments à Keur Serigne bi
Après la sortie des syndicalistes qui l’ont traitée de tous les noms d'oiseau, c'est au tour du Dr Oulima Diop, responsable du district de Rufisque, de porter la réplique. Le Dr Diop est d'avis que les grévistes du district sont animés de mauvaise foi. Pour elle, s'il y a des choses à reprocher, c'est bien l'administration qui doit le faire, elle qui détient des preuves contre ces grévistes. Le médecin-chef qui était assistée du personnel administratif, des membres du comité de santé et des agents de santé communautaire, a accusé les infirmiers chefs de postes d'enrichir ceux qui s’activent dans la vente illicite de médicaments. ‘Nous savons qui fait quoi dans ce district. Il y a parmi ces grévistes des agents qui encouragent la vente illicite des médicaments, des agents qui enrichissent Keur Serigne-bi, en y achetant leurs médicaments’, soutient le Dr Diop. Pour elle, il suffit d'une petite analyse de la situation des postes de santé pour se rendre compte qu'il se passe des choses louches dans la gestion des infirmiers chefs de postes de Rufisque. ‘Beaucoup ne versent pas d'argent dans les comptes du district. Et ceux qui le font, réduisent au maximum les avoirs du poste de santé. Comment pouvez-vous comprendre que le district se retrouve avec 2 millions de recettes à la fin du mois ?’, se demande le Dr Diop qui pointe un index accusateur sur des techniciens qui enrichissent la vente parallèle de médicaments.
Concernant la gestion gabegique dont l’accusent les grévistes, le médecin-chef rappelle qu'en prenant fonction, elle n'a trouvé que 31 millions sur les 217 millions des fonds de dotation de 2008. Pour ce qui est des ruptures de stock en médicaments, elle rappelle que sur chaque commande du district, les 25 % sont pour solder les dettes antérieures. ’Dans la même veine, une partie des dons a été volée par les infirmiers chefs de postes. Les programmes du ministère sont bloqués, car ce sont les Icp qui refusent de livrer les informations sanitaires’.

Dans le différend qui l'oppose aux syndicalistes, le médecin note que la vaccination contre la rougeole est surtout la goutte qui a fait déborder le vase. Selon elle, les travailleurs ont refusé de faire la vaccination pour des raisons syndicales. ‘Mais ils n'ont pas le droit d'empêcher à d'autres désignés par le district qui ont la même qualification qu'eux, de faire des vaccins’. Selon elle et ses camarades, c'est parce que le robinet est fermé pour certains travailleurs qu'ils veulent créer des problèmes.

Najib SAGNA
Source Walfadjri

Article Lu 11119 fois

Vendredi 9 Octobre 2009




Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State