Référence multimedia du sénégal
.
Google

Grand bal de Bercy 2008 : Plus de 20 000 spectateurs au rythme du Mbalax

Article Lu 11508 fois


Grand bal de Bercy 2008 : Plus de 20 000 spectateurs au rythme du Mbalax
Le Grand bal de Bercy 2008 a vécu. Mais pas comme les autres. Si au dernier Bercy, en 2005, Youssou Ndour était arrivé en pirogue, cette fois-ci, c’est du plafond de Bercy que l’enfant de la Médina a atterri sur la scène, devant plus de 20 000 spectateurs si l’on compte ceux qui étaient debout. L’autre surprise a été la présence de Diamel Debouze et de Diam’s. Mais le point focal du spectacle a été le duo Youssou Ndour-Thione Seck. Un duo qui va marquer les esprits jusqu’au prochain Grand bal. En matière d’affluence, le Grand bal de Bercy 2008 a battu tous les records, mise à part la première édition.

(Correspondant permanent à Paris) - Youssou Ndour est reparti de Bercy, avant-hier, comme il y est venu. Par le plafond. Pendant le long entracte mal digéré par le public, après les prestations d’Aby Ndour, qui a présenté sa ligne de linge, et de Thione Balago Seck, l’on a aperçu la silhouette de l’enfant de Médina suspendue sur la ferraille du plafond de la salle Bercy. Lentement, mais sûrement, Youssou Ndour, attaché à deux cordes ferrées, est descendu du plafond de Bercy en chantant ‘Sama yaye’ sous les hurlements d’un public stupéfait. C’est la grosse surprise de la soirée, après que la presse eut éventré celle de la présence de Thione Balago Seck. Ce fut un moment fort du Grand bal de Bercy 2008.
L’autre temps fort, c’est le duo tant attendu de Youssou Ndour et Thione Seck, sous un rythme slow qui sied bien au registre de Balago. La présentation de Thione Seck faite par Youssou Ndour au public a été un moment plein d’émotions. Ce qui va balayer, peut-être, à jamais, des malentendus ou des rivalités, c’est selon, entre deux grandes stars de la musique sénégalaise. Youssou Ndour dira : ‘Je suis très content d’avoir ici un cadre de la musique sénégalaise, l’un des plus grands chanteurs d’Afrique’. Et les louanges de l’enfant de la Médina à l’endroit de son invité spécial feront le reste.

Espérant faire disparaître à jamais les nuages qui s’étaient amoncelés entre Thione Seck et lui. Assis sur une chaise et Youssou Ndour sur la deuxième, Thione Seck rendit la monnaie au roi du Mbalax dans un slow qui bourdonnera longtemps dans les oreilles des mélomanes de Bercy. Le tout dans une phrase qu’ils entonnent successivement : ‘Yow la done sééne, guiss na la (j’ai vu celui que je recherchais, Ndlr)’. Auparavant, Thione Seck avait joué, en avant-première, après le passage de son amie Aby Ndour qui en a profité pour faire un défilé de mode en montrant sa lingerie.

L’autre moment de surprise fut la présence de la rappeuse française Diam’s. Après elle, c’est l’apparition sur scène de Jamel Debouze qui va constituer la troisième surprise. Le comédien français a été à la hauteur de son talent. Il n’a pas manqué de titiller les 20 000 spectateurs dont la majorité est africaine, venus qu’ils sont de France, de Belgique, d’Angleterre, d’Espagne, d’Italie, de Suisse, d’Allemagne, des Etats-Unis, principalement. Dialoguant avec Youssou Ndour, Diamel Debouze a annoncé à la salle qu’il y aura un contrôle d’identité à la fin du spectacle. Le hourra de protestations amicales du public a permis à Youssou Ndour de glisser : ‘On ne l’acceptera pas !’. Debouze acquiesce et lance : ‘C’est ça la France ! C’est ça l’Afrique !’, en montrant du doigt le public.

Un public qui a vibré à une vingtaine de tubes du Super Etoile. Comme à son habitude, le lead vocal du groupe a chauffé la salle de 55 000 m2 avec une forme pyramidale. De ‘Yaye boy’ à ‘Birima’, à en passant par ‘4 4 44’ et par une partie de son répertoire d’’Alsamaday’, de ‘Rokki mi rooka’ et de ses autres albums, Youssou Ndour a étalé toute sa classe, malgré quelques couacs techniques notés au début de la prestation de Viviane Chidid. Cette dernière a aussi fait un duo avec Youssou Ndour qui l’a appelée Viviane Chidid, sans le ‘Ndour’.

Par ailleurs, l’ambiance était tellement surchauffée qu’une centaine de personnes a été évacuée évanouie par les secouristes. Le médecin de service de Bercy qui assurait la garde, a confié que, malgré tout, c’est moins alarmant par rapport à ce qu’il a l’habitude de recevoir durant les spectacles de Bercy. La plupart suffoquaient de chaleur, sauf deux qui avaient trop bu..., pas simplement de l’eau. Le médecin en faction indique que ces deux alcooliques ont été interdits de retrouver la chaleur de l’ambiance tandis que ceux qui ont eu à suffoquer à la chaleur, ont pu retrouver leur place, après avoir été traités.

Pourtant, au dehors, il y avait une foule énorme qui n’avait pas pu obtenir de billets. A la Fnac et à Lamp Fall où l’on en vendait, les tickets d’entrée étaient épuisés deux jours avant le Grand Bal. Des spéculateurs avaient tout raflé pour les écouler dans le marché noir. Il fallait débourser au moins 60 euros alors que le billet coûtait 35 euros dans les billetteries traditionnelles. Malgré tout, ils se sont vendus comme de petits pains à cause de la forte demande. Chacun voulant être témoin de ce qui va se passer dans la mythique salle de Paris, après deux ans de pause observée par le Super Etoile.

Source: Walfadjri

Article Lu 11508 fois

Lundi 7 Avril 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State