Référence multimedia du sénégal
.
Google

Gouvernement libéral : Les revenants assurent leurs arrières

Article Lu 11006 fois

XIBAR.NET (Dakar, 24 Octobre 2009) La particularité du régime libéral est d’avoir limogé, puis rappelé des ministres ou directeurs de sociétés. Ceux qui ont eu cette faveur ont leurs astuces, toujours à portée de main.



Gouvernement libéral : Les revenants assurent leurs arrières
Thierno Lô a été limogé du Gouvernement, il y est revenu. Ce fut le cas de Issa Mbaye Samb, qui a été nommé ministre conseiller, après une longue maladie suite à la débâcle des « Lions » du football, qu’il avait conduits au Ghana. Mme Aminata Tall, après un come-back dans le Gouvernement le requittera. Nommée ministre d’État auprès du président, elle finira par jeter l’éponge. Elle est à nouveau ministre d’État, secrétaire générale de la présidence de la République.

Parmi les revenants dans l’attelage gouvernemental, il y a encore Alioune Sow. Revenu comme ministre délégué, il est maintenant ministre. Dans le passé Mamadou Makalou a été par deux fois ministre dans le régime de Wade. Adama Sall, qui a été limogé suite à la nomination de Me Souleymane Ndéné Ndiaye comme chef de gouvernement a fini par être rappelé. De rares directeurs de société, comme Baïla Wane, ont eu également le privilège d’être réhabilités. Les uns et les autres ont leurs petits secrets. Ils se résument à deux ou trois.

La première stratégie consiste à menacer Abdoulaye Wade de le quitter, pour basculer ou faire bloc avec l’opposition. Ne lui parlez surtout pas de Macky Sall. Mme Aminata Tall a usé de cette corde. Pour ne pas être inquiétée, elle a déclaré qu’elle était revenue, pour voir d’abord si ses engagements étaient si fermes. Autrement, il suffit qu’on l’inquiète pour qu’elle fasse la jonction avec Macky Sall. S’agissant de Adama Sall, il s’est fait rappelé en annonçant que sans lui, le régime libéral sera battu à plate couture dans sa région de Matam, où Macky Sall compte beaucoup de parents et militants. D’autres ministres sont rappelés pour leur prétendus expériences et poids politiques, si ce n’est pour aller à la reconquête de leurs fiefs tombés dans l’escarcelle de l’opposition. C’est le cas de Aliou Sow. D’autres, par contre sont revenus parce qu’ayant utilisé des moyens financiers, qu’ils avaient vite fait de mettre à côté, pour soulever « leurs troupes ».

Est-ce le cas de Thierno Lô ? En tout cas le premier soin des uns et des autres est de prélever de leurs budgets un trésor de guerre, pour l’entretien de leurs clientèles politiques. C’est cela également l’alternance introduite par Abdoulaye Wade.

La Redaction

Article Lu 11006 fois

Samedi 24 Octobre 2009





1.Posté par mousse le 24/10/2009 12:16
il ya pas un gouvernement comme celui de ce voyou de wade en afrique..........on fait et defait comme on veut.............wade a battu le recor de ministrable en afrque avec 150 voyous nomme depuis 2000............malgre ca le pays continu sa descente en enfer........c est parceque le chef de ces voyous est incapable de diriger un etat

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State