Référence multimedia du sénégal
.
Google

Gouvernance hospitalière : L’Hôpital général de Grand Yoff fait sa thérapie de choc

Article Lu 11798 fois

En organisant un Forum du vendredi dont le thème portait sur ‘De la gouvernance dans la réforme hospitalière’, l’Hôpital général de Grand Yoff effectuait sa thérapie de choc. Une rencontre qui a réuni tous les acteurs de l’hôpital en vue de l’amélioration de la qualité de la prise en charge.



Gouvernance hospitalière : L’Hôpital général de Grand Yoff fait sa thérapie de choc
Loin des piques et répliques entre la direction et le personnel de santé, plaçant l’établissement sanitaire dans une situation chronique de crise, l’Hôpital général de Grand Yoff peint sa façade pour faire son ‘ndeup’ interne. C’est ainsi que société civile, élus locaux, syndicats du secteur de la santé, administration de l’hôpital, personnel de santé, journalistes, usagers, financiers, gestionnaires et autorités ont convergé au ‘bloc’ pour réfléchir sur les maux qui gangrènent le système de santé. Une démarche participative dont l’objectif principal est de ‘fonder un réseau de partenaires et une documentation apte à renforcer nos capacités d’autorégulation grâce à une meilleure synergie’, selon le colonel Babacar Ngom, directeur de l’hôpital. Il s’agit, après diagnostic, d’avoir la possibilité d’étendre les bonnes pratiques identifiées à un maximum d’acteurs et d’hôpitaux. Selon le colonel Ngom, la thématique de la gouvernance semble être un instrument pertinent de préparation à l’action. Parce que, poursuit-il, le thème prend en charge la quintessence des documents normatifs propres aux acteurs de la santé et fait l’objet d’une large appropriation institutionnelle de principe.
L’hôpital général de Grand Yoff a voulu profiter de la visite de Yvon Le Telly, directeur adjoint des hôpitaux de Chartes en France. Ce dernier bénéficie d’une grande expérience dans la médiation entre les usagers de l’hôpital et les prestataires. Dans le cadre de la coopération inter-hospitalière, Chartes a noué un accord de partenariat avec l’Hôpital général de Grand Yoff. Au cours de cette rencontre, Mamadou Koumé de l’Agence de presse sénégalaise fera une présentation portant sur : Communication sociale et gouvernance hospitalière ; les moyens et méthodes d’information des usagers, responsabilités des organes de presse et des partenaires à la gouvernance, traitement de l’information sensible.

Pour Farba Lamine Sall, directeur de cabinet du ministère de la Santé, de la Prévention et de l’Hygiène publique, on ne peut pas parler d’amélioration de la qualité de la prise en charge sans créer un espace de dialogue et de partage des différents acteurs de l’hôpital. En présidant ce forum, M Sall a invité les différents acteurs à créer des conditions pour permettre aux usagers et aux prestataires d’améliorer la qualité des services. ‘Nous avons certes des problèmes liés au management, mais il ne faut pas perdre de vue la mission première de l’hôpital qui est de fournir des soins de qualité. Quand les ressources manquent, il faut les exécuter au mieux. Dans ce contexte, on ne peut pas se permettre de ne pas bien gérer. Il faut travailler à faire de bons choix, à gérer les équilibres. Il ne faut pas gérer les structures en dépensant plus qu’on ne gagne’, a noté le directeur de cabinet du ministère de la Santé.

Issa NIANG
Source Walf Grand Place

Article Lu 11798 fois

Dimanche 13 Décembre 2009





1.Posté par Fadiagne le 13/12/2009 13:10
Merci Issa NIANG, permettez moi une question: Avez-vous réellement assisté à cette journée. Pardon, mais nous sommes tellement intéressés par cette question que nous attendons les actes de ce "Colloque". Faites les mettre en ligne. Un colonel directeur d'Hôpital publique, ça doit être drôle. C'est peut être pour faire sérieux et juste.... dans un pays d'injustice. Il fallait inviter les responsables de l'association des usagers de l'hôpital Pompidou de Paris sur cette thèmatique. Mais ce sujet est un luxe au Sénégal, de qui se moque-t-on en faisant croire que "quand les ressources manquent, il faut les exécuter au mieux". En matière de santé, dans un pays pauvre où les privilègiés s'expatrient pour se faire soigner, où le président prend l'avion à la première migraine..... vous nous faites rire..... I.NIANG la prochaine fois, faites-nous un article critique et ne jouez plus au reporter (excuses, ce n'est pas à la personne mais à cette façon courante au pays de parler pour ne rien dire) NIANG BAALO

2.Posté par marieme le 14/12/2009 11:26
Merci Niang Baalo mabégue si yaw, les tonnaux vides ne font que du bruit, y'a pas de bonne gouvernance au CTO, le directeur dilapide les fonds publics. il bouffe l'argent avec la complicité de deux personnes tom guéye et kébé qu'on nomme ousseynou et assane. ils ont donné tout l'argent que nous gagnons à la sueur de notre front aux fournisseurs pour avoir leur ristoune.''ribat'' wa salam.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State