Référence multimedia du sénégal
.
Google

Gestion controversée de l’Anoci : Youssoufa Sakho enfonce Karim

Article Lu 11934 fois

Le rapport d’audit de l’Armp pour la gestion 2008 présenté cet après midi au cours d’une conférence de presse a épinglé l’Anoci dans le cadre des procédures de la passation de marché. Et les marchés épinglés par l’audit sont : le marché relatif aux travaux d’élargissement et d’aménagement de la route Mamelles, le marché portant travaux d’élargissement et d’aménagement de la route de Ouakam ect.



Gestion controversée de l’Anoci : Youssoufa Sakho enfonce Karim
Après « Contes et Mécomptes de l’Anoci », du journaliste Abdou Latif Coulibaly, l’audit 2008 de l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) vient d’épingler l’Agence Nationale pour l'Organisation de la Conférence Islamqie (Anoci) sur 2 marchés. A à en croire les services de Youssou Sakho directeur de l’Armp, « certaines dispositions des contrats complémentaires et de l’avenant conclus et notifiés en 2008 ne sont pas conformes au Nouveau Code des Marchès Publics (NCMP). Ces marchés sont :

- le marché relatif aux travaux d’élargissement et d’aménagement de la route Mamelles –

Aéroport attribué, au terme de la procédure d’évaluation, au groupement EIFFAGE /MAK pour 34 075 760 402 F CFA TTC a fait l’objet de négociations qui ont eu pour

effet de réduire le coût des travaux à 13 867 162 273 F CFA TTC. Au-delà de l’interdiction des négociations pour les marchés de travaux et de fournitures, indique le rapport, « celles – ci ont eu pour effet d’inclure dans le marché, un prix qui ne figurait pas dans le bordereau des prix unitaires (Prix N° 706), de réduire un prix figurant dans le bordereau des prix unitaires (Prix 510), de modifier la masse des travaux dans des proportions dépassant les limites prévues par l’article 17 du CCAG du DAO. « Ce cumul de non conformités constitue autant de violations du Code des Marchés Publics », précise le document. Qui ajoute, « cet appel d’offres, à défaut de financements complémentaires, doit être déclaré sans suite pour insuffisance de crédit et faire l’objet d’une relance après redimensionnement du projet au regard des ressources disponibles ;

-Les mêmes constats que ceux mentionnés ci – avant (insuffisance des crédits disponibles », dépassement de la marge de fluctuation de la masse des travaux,) ont été observés, selon le rapport, « sur le marché portant travaux d’élargissement et d’aménagement de la route de Ouakam attribué provisoirement au groupement CSE / SINCO pour un montant total de

29 066 786 699 F CFA TTC (Tranche ferme 26 489 242 259 F CFA, Tranche conditionnelle 3 577 544 440 F CFA) alors que le budget disponible se chiffre à 14 600 000 000 F CFA. Dans ce cas également, souligne toujours Mansour Diop président de l’Armp, « des modifications substantielles sont envisagées qui comprennent une réduction de la masse des travaux dans des proportions supérieures aux limites prévues dans le CCAG… en violation des dispositions des articles 9 et 59 du NCMP ».

- un marché complémentaire relatif aux travaux de construction de la route Place

Bienvenue – Mamelles a été conclu avec EIFFAGE par entente directe autorisée par la

CNCA pour un montant de 7 218 293 588 F CFA TTC. « Les motifs invoqués à l’appui de la demande d’autorisation de contracter par entente directe sont articulés autour des raisons liées «aux modifications importantes et améliorations techniques pour préserver l’environnement, améliorer le cadre de vie et pérenniser l’investissement.. ». Il s’agit de motifs parfaitement prévisibles puisque les études d’impact environnementales et sociales et le souci de la pérennisation des investissements doivent être une préoccupation de tous les instants pour ce type de projet et ne sauraient être invoqués ex - post pour justifier des travaux complémentaires. Par ailleurs, ce marché a été approuvé le 22 février 2008 pour des travaux à terminer avant le 31 mars 2008 ce qui montre, à en croire, Birahim Seck représentant de la société civile à l’Armp que lesdits travaux ont démarré bien avant l’approbation du marché ou que le délai est irréaliste ;

- les clauses du marché complémentaire relatives à l’exécution du contrat de travaux d’aménagement et d’embellissement du tronçon Stèle Mermoz - Carrefour des Madeleines tout comme des travaux d’élargissement et d’aménagement de la VDN ne sont pas conformes au décret 2007 – 545 du 25 avril 2007 portant code des marchés publics qui, dans son article 151, précise que les marchés notifiés après la mise en vigueur du nouveau code des marchés publics sont régis, pour leur exécution, par les dispositions dudit code. Ce faisant, les taux retenus pour la garantie de bonne exécution tout comme pour la retenue de garantie auraient dû être fixés conformément aux dispositions des articles 113 et 115 du NCMP ».

Il faut rappeler que ces marchés font partis des tendances lourdes du rapport 2008 de l’Armp

Biram NDIAYE
Source Sununews.com

Article Lu 11934 fois

Jeudi 28 Janvier 2010





1.Posté par mbidou le 28/01/2010 20:35
Mais boy bi mome sathia la. Latif il a dit la verite.

2.Posté par Armp le 28/01/2010 22:33
Un très grand sathie

3.Posté par oumar le 29/01/2010 00:10
ablaye wade disait "diokhlén ma rewmi ma defarko "on l'a donné voila le resoulat !il a tout gaché.en 2000 il n'avait rien ! meme pas une voitur pour faire la campagne.il l'a fait avec celle de Idrissa seck.et aujourd'hui il donne 150 maisons au salaut calot bleu,un maison de parti lux avec l'argent des sénégalais ! c triste pour notre pays.il a tout changé les institutions avec l'aident des voyous du peuple (ibader thime,faut mara counta la honte de ndiassane,farba con senghor avec sa maitresse Viviet son beau fils rimka )mais dina diekh 1jr inchallah,sen bis dina gnéw tot ou tard !

4.Posté par laba ndaw le 29/01/2010 01:18
mane dama rousse VOILA LA PREUVE que wade et son fils sont des assassins et que BARA TALL les gener et ils ont chercher a le detruire mais lavenir va leur reserver une tres mauvaise SURPRISE

5.Posté par mogo le 29/01/2010 09:59
ça c'est un rapport téléguidé. L'article ne nous dit pas si l'ARMP s'est prononcé sur les cas de surfacturation de l'ANOCI. Il donne les argument à Wade et fils pour faire campagne. Ils ont baissé les coûts des travaux en ne respectant pas la procédure.

6.Posté par hamedin le 29/01/2010 10:04
Incriminé dans le rapport d’audit de l’Armp : Les réponses de la défunte Anoci...
Ferloo.com - Aussitôt le rapport de l’Armp tombé et traité par la presse, les animateurs de la défunte Anoci se sont fendu d’un communiqué, pour, disent-ils, « apporter des réponses… » Ferloo vous propose ces réponses.

"Suite au dépôt du rapport provisoire relatif à l’audit des procédures de passations des marchés pour la gestion 2008 de l’ANOCI, nous avons l’honneur de porter à votre attention les réponses ci-après :
Elargissement et d’aménagement de la route Mamelles-Aéroport
Constatations de l’auditeur
Le marché relatif aux travaux d’élargissement et d’aménagement de la route Mamelles-Aéroport attribué, au terme de la procédure d’évaluation, au groupement Eiffage/Mak pour 34 075 760 402 FCFA TTC a fait l’objet de négociations qui ont eu pour effet de réduire le coût des travaux à 13 867 162 273 FCFA . Au-delà de l’interdiction des négociations pour les marchés de travaux et de fournitures, celles-ci ont pour effet d’inclure dans le marché, un prix figurant dans le bordereau des prix unitaires (Prix 510), de modifier la masse des travaux dans des proportions dépassant les limites prévues par l’article 17 du CCAG du DAO. Ce cumul de non conformités constitue autant de violations du Code des Marchés Publics. Cet appel d’offres, à défaut de financements complémentaires, doit être déclaré sans suite pour insuffisance de crédits et faire l’objet d’une relance après redimensionnement du projet au regard des ressources disponibles.
Réponse ANOCI
Le projet de la route de l’Aéroport est constitué de trois (3) axes routiers indépendants : 1. Mamelles – Aéroport 2. Corniche des Almadies et, 3. Le Virage – Hôtel – Océan
II y a lieu de préciser que la difficulté principale à laquelle l’ANOCI était confrontée, était que toutes les offres reçues dépassaient largement les financements disponibles malgré les études préalables qui étaient réalisées sur ce tronçon en collaboration avec le bailleur de fonds. Pour lever cette exception, l’ANOCI a demandé l’autorisation à la DCMP de procéder à des réajustements de quantités des axes routiers initialement ciblés afin de les conformer au financement disponible et de se concentrer sur uniquement le tronçon principal. A cet effet, les lots 2 et 3 du projet de la route de l’Aéroport ont été différés et le Maître d’ouvrage a décidé de concentrer le budget disponible au lot 1 (axe principal Mamelles-Aéroport LSS) en supprimant également l’ouvrage dénivelé prévu au niveau du croisement dit « le Virage ».
La DCMP a donné son accord par lettre sous réserve que les prix unitaires de soumission ne soient pas modifiés. Ce qui a été respecté, aucun prix unitaire de soumission de l’entreprise n’a été modifié, seuls des réaménagements techniques du projet initial ont été opérés ; ce qui naturellement a entraîné des réajustements de quantités.
La diminution de la masse des travaux a été soumise aux groupements d’entreprises adjudicataires qui ont donné leur accord et se sont engagés, par écrit, à ne réclamer aucun dommage et intérêt liés à cette diminution. Les modifications apportées aux projets ont été présentées et justifiées auprès des bailleurs de fonds et de la DCMP, qui ont donné leur autorisation avant l’établissement des Contrats. Nous comprenons que vous avez été induit en erreur par le courrier de l’ANOCI envoyé à la DCMP où le terme « négociations » était utilisé à tort. Cependant, au-delà de cette apparence, le code des marchés pour ce projet n’a subi aucune violation. En effet, les réajustements opérés n’ont porté que sur des quantités (conformément à l’article 69 du NCMP) et non sur les prix unitaires. S’agissant de prix : Le poste 706 « équipements d’éclairage Public » est un prix forfaitaire (et non unitaire) fixé par le Maître d’Ouvrage (et non par l’attributaire). Il en est de même du prix n° 510 « Déplacement et remise en place de réseaux SDE, SENELEC, SONATEL et des conduites et canalisations diverses », qui a subi une baisse suite au gel des lots 2 et 3.
Elargissement et aménagement de la route de Ouakam
Constatations de l’auditeur
Les mêmes constats que ceux mentionnés ci-avant (insuffisance des crédits disponibles, dépassement de la marge de fluctuation de la masse des travaux, introduction de prix non prévus dans le DAO) ont été observés sur le marché portant élargissement et aménagement de la route de Ouakam, attribué provisoirement au groupement CSE/SINCO pour un montant total de 29 066 786 699 TTC (Tranche ferme 26 489 242 259 FCFA, Tranche conditionnelle 3 577 544 440 FCFA) alors que le budget disponible se chiffre à 14 600 000 000 FCFA. Dans ce cas également, des modifications substantielles sont envisagées qui comprennent le remplacement d’une trémie par un pont avec un nouveau prix non prévu dans le DAO, la masse des travaux sera réduite dans des proportions supérieures aux limites prévues dans le CCAG… en violation des dispositions des articles 9 et 59 du NCMP.
Réponse ANOCI
Concernant les travaux d’élargissement et d’aménagement de la route de Ouakam, il y’a lieu de préciser qu’il n’y a pas eu de remplacement d’une trémie par un pont, la modification apportée a concerné la suppression justifiée de la trémie projetée au niveau de « l’ex Régal ». La construction du pont que vous invoquez étant déjà prévue dans le poste 104 : Plan de Déviation Alternatif.
La diminution de la masse des travaux a été soumise aux groupements d’entreprises adjudicataires qui ont donné leur accord et se sont engagés, par écrit, à ne réclamer aucun dommage et intérêt liés à cette diminution qui n’a porté que sur les quantités conformément à l’article 69 du NCMP.
Seuls des réaménagements techniques du projet initial ont été opérés ; ce qui naturellement a entraîné des réajustements de quantités.
Les modifications apportées aux projets ont été présentées et justifiées auprès des bailleurs de fonds et de la DCMP, qui ont donné leur autorisation avant l’établissement des Contrats".
Ferloo.com

7.Posté par bigolo le 29/01/2010 12:12
Sathiééééééééééé!!!!!! boy bi diarr na palais baa!!!!

8.Posté par Niang fils le 29/01/2010 14:17
Mr NIANG LE GRAND VOLEUR SE TROUVE A FACE MBAW SON NUMERO EST LE 776463690 IL DIT QU' IL A DES MAGAZIN A ZAC MBAO PAR MENSONGE. ARRETEZ LE STP WA SENEGAL.

9.Posté par Chiken Jahlé Fokolé le 29/01/2010 17:58
Sénégalariennes, Sénégalériens,
Préparez-vous à subir le contraire de ce que raconte ce trou du cul de 1er ministre quand il dit qu' il n'y aura pas de hausse du prix de l'électricité. Ces gens là nous ont habitué à faire le contraire de ce qu'ils disent.
- Quand ils disent que demain il fera chaud = prévoyez votre manteau, pull, jacket, et autres habits pour le froid.
- Quand ils vous disent que demain il fera froid, alors sortez en slip, caleçon, string... ou nu parce qu'il fera très très chaud, very hot, mucho calor

Concernant la ponction de 3 jours de salaire qu'ils veulent imposer aux Sénégalériens, pas que nous ne soyons solidaires des Haïtiens mais nous n'avons plus confiance en eux surtout quant à la destination des sommes qui seront récoltées.
Nous préférons remettre nos dons a des organismes, ONG plus crédibles mais pas a ce gouvernement de voleurs, rapaces, prévaricateurs....
Sénégalérien échaudé craint...........
L'impunité leur étant garantie par le 1er des voleurs (Wade), ils se partageront sans honte les milliards récoltés et n'achemineront que des miettes aux Haïtiens. Guemou niou Yalla dé ! (Ils ne croient en rien sinon qu'à leurs ventres)
REFUSONS, DISONS NIET.
C'est d'ailleurs ce qui fait que n'ayant réussi en enfariner personne suite à leurs "appels pathétiques" à contributions maintenant, ils veulent faire du forcing (adoukalpé), du racket d'état.
SOYONS VIGILENTS, RESTONS VIGILENTS.
Vous rappelez-vous de l'histoire de Bouki l'hyène qui armé d'un coupe-coupe derrière le dos et lui montrant une face "très sérieuse et sincère" ?
- Bouki : "Gnamala Kay Wouyou sa yaye !
et Girafe de répondre : "sama yaye dou ma wowé paka"
Hé bien voilà !!!! Eux c'est Bouki, Gnamala c'est nous.
Leur face (ce qu'ils veulent montrer à l'opinion national et international), c'est toujours nickel. C'est la face de personnes intègres, démocrates, honnêtes, travailleuses.... mais leur derrière (la réalité), c'est des criminelles, des voleurs (scandales financiers quotidiens), des corrupteurs, des prostitutés, des homosexuels, des fraudeurs..., une bande de voyous, de grands bandits sans foi ni loi.
Les récentes conclusions des audits de l'ARMP en sont une parfaite illustration !
Ne leur laissons pas nous endormir avec leurs histoires de solidarité avec les Haïtiens qui voudrait qu'on pensent qu'ils sont sensibles aux souffrances des peuples et populations. Que nenni !!!! La banlieue est là depuis des années, qu'ont-ils fait ?
S'ils coient en ce qu'ils disent, ils n'ont qu'à ponctionner sur leurs comptes bancaires logés dans les paradis fiscaux. N'est-ce pas Mr le 1er ministre qui disait il n'y a pas longtemps que 100 millions Fcfa ce n'est rien; même pas le prix d'un studio à Paris !!!
Wade qui vient de se taper la villa de SENGHOR sur la corniche ouest "Les dents de la mer" à 750 millions après ses châteaux en France, Suisse, USA....
Donc, ils ont assez de sous pour épargner nos misérables salaires.
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE
TOUCHE PAS A MON SALAIRE !!!!!! WHOOOOY SATHIEEEEEEEEEEEEEEEEE

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 11:44 Pénurie d’eau à Dakar : la véritable raison…

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State