Référence multimedia du sénégal
.
Google

Gala de lutte Gaston Mbengue du 23 mars prochain: Des amis de Karim Wade tentent de saborder l'événement

Article Lu 1807 fois

Depuis hier, des rumeurs persistantes font état de la volonté affichée par des proches de Karim Wade d'occuper le Stade Demba Diop, pour y organiser un grand concert avec un groupe venu du pays de l'oncle Sam. Cependant, une telle initiative risque de pénaliser le promoteur Gaston Mbengue, qui avait déjà pris la date du 23 mars prochain pour y tenir le championnat de lutte avec frappe.



Gala de lutte Gaston Mbengue du 23 mars prochain: Des amis de Karim Wade tentent de saborder l'événement
La date du 23 mars prochain, est-elle compromise pour abriter le championnat de lutte avec frappe de Gaston productions ? La question mérite d'être posée, d'autant que certains proches du fils de Me Wade, veulent s'approprier cette date pour organiser un grand concert avec des musiciens venant du pays de l'oncle Sam. S'y ajoute que Mamadou Lamine Keïta, ministre de la Jeunesse et de l'emploi, est en train de faire un lobbying intense auprès du directeur du stade Demba Diop, et celui de cabinet de son collègue des Sports et des Loisirs pour lui tordre le bras, afin de s'octroyer cette date. Suffisant pour faire sortir Gaston Mbengue de ses gonds. Pour « le promoteur du peuple », il n'est pas question qu'il cède à une quelconque manœuvre des politiciens, d'autant qu'ils sont tous égaux devant la loi. « J'ai payé et retenu le stade depuis novembre pour organiser le championnat de lutte avec frappe que j'avais initié l'année dernière, et que j'avais voulu renouveler pour cette année, avec plus de lutteurs », soutient-il. Mais pour lui, il n'ose pas toujours croire que le fils du président s'aventurerait à une telle manœuvre. « Je ne crois pas que Karim Wade puisse être ce genre de personne. Je crois qu'il est très respectueux des lois et règlements qui régissent le pays, d'autant que ce n'est pas lui qui gère le stade », martèle-t-il. Ajoutant qu'il ne va pas se laisser faire, et qu'il va entamer la lutte jusqu'au bout, pour que personne ne lui retire la date du 23 mars prochain. « Même si j'étais un étranger, personne ne doit bafouer les règles, et m'empêcher de tenir mon combat à date indiquée », révèle Gaston Mbengue. Soulignant par la même occasion que le Sénégal n'est pas dans une dictature, et qu'aucun Sénégalais n'a travaillé mieux que lui dans son domaine d'activité.

Source: L'office

Article Lu 1807 fois

Vendredi 7 Mars 2008





1.Posté par amoctad le 07/03/2008 16:04
cey l'OCI !!!!!!!!!!!!!!
Il ne faut pas que cet evenement cause des problemes aux hommes f'affaires.

2.Posté par toure abdou le 08/03/2008 07:48
chacun son tour gaston rappel toi.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State