Référence multimedia du sénégal
.
Google

GUINEE BISSAU: Gomes prône la dissolution des Forces armées

Article Lu 1787 fois

Le Parti républicain de l’indépendance pour le développement (Prid, opposition) de l’ex-Premier ministre Aristides Gomes a exigé la dissolution des Forces armées actuelles de la Guinée-Bissau dans le cadre des mesures à prendre pour mettre un terme aux crises cycliques dans le pays.



GUINEE BISSAU: Gomes prône la dissolution des Forces armées
Estimant que les Forces armées représentent le principal facteur d’instabilité en Guinée-Bissau du fait qu’elles ont un caractère non- républicain et sont dépourvues de base juridique, M. Aristides Gomes a indiqué qu’elles sont « l’élément constant dans toutes les crises connues par le pays, même si les facteurs de ces crises sont nombreux et variés. Premier ministre de la Guinée-Bissau de 2005 à 2007 lors du dernier mandat de feu le président Joao Bernardo »Nino« Vieira assassiné le 2 mars dernier, M. Gomes a expliqué que les Forces armées du pays ont besoin d’être organisées sur la base d’une législation et des critères de carrière et de promotion clairs. »En définissant nos Forces armées, nous constatons que nous sommes hors des normes établies universellement. Nous avons une série de couches de personnes qui ont été sédimentées en leur propre sein à travers les différents processus qui n’ont jamais obéi au principe républicain de recrutement universel", a-t-il déclaré.

D’après le leader de l’actuel deuxième plus grand parti de l’opposition parlementaire, les seules personnes présentes dans la corporation qui ont été recrutées sur une base juridique sont celles qui sont venues de la lutte pour l’indépendance nationale, mais qui aussi ont fini par s’éterniser.

D’autres personnes, a-t-il expliqué, ont été recrutées illégalement, soit durant la guerre civile soit après les conflits armés. « Pour cela, nous pensons qu’il faut, d’une manière ou d’une autre, que nous arrivions à constituer de nouvelles forces armées sur des bases légales et universellement reconnues. Ce que voudrait dire, qu’il faut dissoudre les forces armées actuelles », a insisté Aristides Gomes dans un entretien accordé à la Pana.

Selon lui, la nouvelle armée qui doit être créée dans le cadre d’un grand projet de reformes du système national de Défense et de sécurité, doit dans sa constitution, sa composition, sa dynamique et son fonctionnement, correspondre aux critères universellement reconnus. « A partir du moment où il n’y a pas de recrutement universel et légal », a-t-il dit, il y a toujours la possibilité d’un recrutement de connivence politique des chefs militaires présents.

Cela commence par un recrutement de proximité, d’ethnie, du même village et ainsi de suite. Comme résultat, a-t-il conclu, il y a dans les forces armées actuelles, la prédominance d’une seule ethnie dans la hiérarchie et à la base.

Source SudQuotidien/ PANA

Article Lu 1787 fois

Vendredi 10 Avril 2009





1.Posté par aminata tall sera bien comme vice-présidente le 10/04/2009 09:39
toi aristides gomes tu dois la fermer tu es trés irresponsable à tous les niveaux pour parler d'une république.
vas y à bissau pour parler au lieu de gueuler ici

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State