Référence multimedia du sénégal
.
Google


hh



GUEDIAWAYE : Les Imams et délégués de quartier à nouveau en ordre de bataille

Après s'être démarqués de leurs pairs enturbannés qui ont été récemment reçus au Palais par le président de la République, l'Imam Youssou Sarr, ses collègues et les délégués de quartier de Guédiawaye ont battu le rappel des troupes, hier, pour plancher sur les difficultés de cette localité, à l'approche de l'hivernage.



GUEDIAWAYE : Les Imams et délégués de quartier à nouveau en ordre de bataille
Les cinquante millions offerts par Me Wade à des Imams venus le rencontrer au Palais avaient fini par envenimer l'air à Guédiawaye. Des soupçons avaient commencé à germer dans l'esprit des populations. Pour lever tout équivoque, l'Imam Sarr et ses collègues entourés des délégués de quartier et des responsables de Saaba (Synergie des acteurs pour l'assainissement de la banlieue) ont soutenu n'avoir rien reçu du président de la République. Poursuivant par la voix de Babacar Mbaye Ngaraaf, qui portait la parole du jour, ils ont déclaré ne pas être preneurs, si l'idée de les associer avait été évoquée par le président de la République. En lieu et place des autres Imams qui ont reçu cet argent, Youssoupha Sarr pense que cela aurait été plus rationnel d'utiliser cet argent pour soulager les populations des quartiers inondés. «C'est du bluff», ont-ils estimé.

Toujours sur le chapitre des inondations, Youssoupha Sarr et Cie, qui n'excluent pas un plan d'action dans les prochains jours pour maintenir la pression sur le gouvernement, rappellent à Souleymane Ndéné Ndiaye et à son équipe qu'aucune des mesures annoncées pour prévenir les inondations n'est encore effective. «Rien n’a bougé et l’inquiétude gagne les populations au moment où la météo annonce un hivernage pluvieux cette année», ont-ils relevé. Sur un ton menaçant, le porte-parole du jour invite les autorités à accélérer le processus de mise en œuvre de ces mesures. Sinon un plan d'action n'est pas à exclure. L'insécurité, malgré les efforts louables de la police de Guédiawaye, et l'absence de cimetières à Guédiawaye ont été également évoquées par les Imams, les résidents et les délégués de quartier. Tous proposent que des postes de police soient érigés en nombre suffisant à Guédiawaye.

Alassane HANNE
Source L'Observateur

Mardi 29 Juin 2010




1.Posté par ANCIEN SOLDA le 29/06/2010 15:08
VOILA LE ROLE D'1 IMAM TOUT NOS ENCOURAGEMENT.

2.Posté par bass le 30/06/2010 14:47
youssou sarr merite le soutient de tout le peuple senegalais.de toute facon nous les senegalais de la diaspora sommes en train de nous organiser pour lui apporter notre soutien.je le connais tres bien pour avoir frequenter le lycee limamoulaye lorsqu il etait l intendan

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >







Plateforme d’information et d’intéraction a temps réel
Optimisé pour être vu en 1024x768 I.E. 6.0 ou plus récent

Info sur Xibar.net | Conditions d'utilisation | Données personnelles | Publicité | Aide / Contacts |
Copyright © 2007 Xibar multimedia Tous droits réservés