Référence multimedia du sénégal
.
Google

GRIS BORDEAUX : En route vers .... le sommet

Article Lu 1488 fois


Ibrahima Ndione dit Gris Bordeaux trouvera, décidément, toujours un Pikinois sur son chemin pour lui barrer la route qui mène vers ... le sommet. Il en a été ainsi contre Eumeu Sène qui lui a servi d’escalier pour accéder au palier supérieur. Il en sera également de même ce dimanche à L.S. Senghor, face à Balla Bèye 2. Mais ce challenge-ci est autrement plus important car il s’agit, pour l’étoile montante de l’écurie Fass, de convaincre son camp et ses supporters qu’il a l’étoffe du vrai champion que lui conteste (bien entendu) Balla Bèye 2. L’autre gros défi que doit relever Gris Bordeaux est de prouver au monde de la lutte qu’il mérite bien le titre prestigieux de 3e "Tigre" de Fass qu’on lui a attribué. Aura-t-il assez de cran pour gérer cette pression qui lui pèsera sur les épaules avec la retraite annoncée de son maître et idole, Moustapha Guèye ? Quelle responsabilité ! Et que dire du titre de "Roi" des arènes qu’il convoite ? Il ne s’en cache d’ailleurs pas et le clame haut et fort : "Je suis venu pour régner dans l’arène". Voilà au moins qui a le don d’être clair et nul doute que le (ou les) destinataire(s) du message saura le décrypter. On n’en est cependant pas encore là car Gris Bordeaux a assez à faire face à Balla Bèye. Il est vrai que plus qu’un test grandeur nature, ce combat est celui de la confirmation pour le Fassoi. Sa troisième confrontation avec un fils de Pikine. En somme, il doit prouver pour convaincre, comme l’a si bien souligné un membre de l’encadrement de l’écurie Fass.

Le premier lutteur de la banlieue à se dresser devant lui a été Eumeu Sène (juin 2004). Ce combat qui sonnait comme un passage de grade pour Gris Bordeaux, avait soulevé beaucoup de salive et certains amateurs l’avaient qualifié de "suicidaire" pour le sociétaire de Fass tant son adversaire, technicien hors, pair avait dompté toute sa génération. La clé du combat fut purement physique et Gris Bordeaux imposa sa puissance au Pikinois. Cela n’avait point surpris les connaisseurs, venant de ce jeune champion qui avait dicté sa loi à Antoine Bakhoum, alors intouchable. Puis survint la douloureuse parenthèse « Kadd Gui » qui mit à nu l’immaturité du jeune Fassois que son vis-à-vis avait poussé à la faute au point de le faire disjoncter. Le coup de poing asséné à son adversaire après que l’arbitre les eut séparés, coûta à Gris Bordeaux une disqualification et une suspension de 6 mois qu’il purgea pleinement.

A son retour dans l’arène, Tyson Jr, un autre Pikinois, vit sa tentative de redorer le blason de son quartier échouer, balayé qu’il a été (un peu trop facilement, pour d’aucuns) par le protégé de Moustapha Guèye (mars 2006). Après Eumeu Sène et Tyson Jr, un autre Pikinois (il est vrai d’un calibre supérieur et dont le capital expérience est assez considérable) se dressera devant lui dimanche prochain, au stade Léopold Sédar Senghor, dans un "troisième tableau" qui s’annonce épique et palpitant. Et l’on peut prendre Gris Bordeaux au mot qui, lors de la conférence d’avant-combat, avait déclaré que "Balla Bèye 2 est le lutteur le plus dangereux de l’arène". Parole de scout ou cherche-t-il simplement à endormir son adversaire pour mieux le surprendre ?

On ne va pas tarder à le savoir.

Source: Le Soleil

Article Lu 1488 fois

Vendredi 7 Mars 2008


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 14:08 Ronaldo-Messi, des échanges surprenants

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State