Référence multimedia du sénégal
.
Google

GREVE: L’université Cheikh Anta Diop a renoué avec la violence ce lundi

Article Lu 1782 fois

Fidèle à son habitude, l’Ucad renoue avec le cycle des grèves. Après avoir déposé auprés des autorités une plate forme revendicative qui porte sur plusieurs points, les amicales des différentes facultés sont passées à l’action ce lundi pour faire entendre leur voix.



GREVE: L’université Cheikh Anta Diop a renoué avec la violence ce lundi
Après un mouvement de grève de plus de deux semaines les étudiants de la faculté de droit et des sciences juridiques, ont franchi un nouveau palier dans leur mouvement de grève. Appuyé par leurs camarades des facultés de Lettres et des sciences humaines (FLSH) et la Faculté des sciences économiques et de gestion, les étudiants ont ouvert le « front ». Ce lundi, vers 10 heures, ils ont à nouveau bloqué l’avenue Cheikh Anta Diop, perturbant ainsi la circulation sur cet axe très fréquenté qui mène au centre ville.

Après quatre tours d’horloge d’intifada, les forces de l’ordre ne sont pas parvenues à rétablir la circulation. Dans une atmosphère de véritable "guerrilla", les étudiants, armés de pierres, ont bravé les services d’ordre qui ont usé à volonté de gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Certains, en rupture de munitions, ont fait recours à des pierres pour répliquer à l’harcèlement des étudiants.

Cet affrontement, d’une rare violence, a engendré des dégâts matériels, des arrestations et des blessés légers. En effet, les lacrymogènes projetés dans le campus social ont provoqué un incendie à la chambre 38 du pavillon N.

Les étudiants déplorent l’arrestation de certains de leurs camarades, même s’ils se réjouissent de la confiscation de deux boucliers de policiers qu’ils ont brandis comme un trophée de guerre.

Pour rappel, la faculté de droit et des sciences juridiques est en mouvement de grève depuis 15 jours pour protester contre des conditions d’étude déplorables marquée par la caducité de l’enseignement. Les responsables de cette amicale ont, par ailleurs, montré leur désaccord contre les différentes mesures prises par les autorités, relatives à l’occupation de certains espaces par les étudiants. Devant toutes ces difficultés, les étudiants demandent l’ouverture de négociations pour trouver une issue heureuse à cette situation.

Source: African Global News

Article Lu 1782 fois

Lundi 18 Février 2008





1.Posté par amoctad le 18/02/2008 22:16
c triste que les futures dirigents de ce pays n'ont aucune culture de non violence.

2.Posté par étudiante au maroc le 18/02/2008 22:35
SVP POURQUOI TANT DE HAINE MAINTENANT AU SENEGAL? POURQUOI TANT DE VIOLENCE ON A L'IMPRESSION QUE LE PAYS EST SUR LE POINT DE S'EMBRASER. CHERS ETUDIANTS DE L'UCAD SACHEZ QUE SI LE PAYS TARDE A AVANCER VOUS AVEZ VOTRE PART DE RESPONSABLILITE. A CHAQUE MANIFESTATION VOUS SACCAGEZ TOUT SUR VOTRE PASSAGE, VOUS BRULEZ AUSSI DES BUS POUR APRES DIRE QUE LE TRANSPORT N'EST PAS DEVELOPPE A DAKAR. ET DIRE QUE VOUS ETES AMENES A ETRE LES FUTURS DIRIGEANTS DU PAYS. MON OEIL OUI!!! DE GRACE ARRETEZ CETTE VIOLENCE.

COMBIEN DE PERSONNES PREFERENT ACHETER LES JOURNAUX A SENSATION PLUTOT QUE D'ACHETER LES JOURNAUX QUI TRAITENT DES CHOSES SERIEUSES?

3.Posté par étudiante au maroc le 18/02/2008 22:36
SVP POURQUOI TANT DE HAINE MAINTENANT AU SENEGAL? POURQUOI TANT DE VIOLENCE ON A L'IMPRESSION QUE LE PAYS EST SUR LE POINT DE S'EMBRASER. CHERS ETUDIANTS DE L'UCAD SACHEZ QUE SI LE PAYS TARDE A AVANCER VOUS AVEZ VOTRE PART DE RESPONSABLILITE. A CHAQUE MANIFESTATION VOUS SACCAGEZ TOUT SUR VOTRE PASSAGE, VOUS BRULEZ AUSSI DES BUS POUR APRES DIRE QUE LE TRANSPORT N'EST PAS DEVELOPPE A DAKAR. ET DIRE QUE VOUS ETES AMENES A ETRE LES FUTURS DIRIGEANTS DU PAYS. MON OEIL OUI!!! DE GRACE ARRETEZ CETTE VIOLENCE.

4.Posté par lune'zo le 18/02/2008 23:50
il n'ya plus de repere pour la jeunesse , dans un pays ou les voleures sont les heros et osent meme se manifester publiquement avoire leur propre parti politique et meme font partis des membres du gouvernement , dans un pays ou les sois disant " killifeux " sont les vagabons de la nation assoifes de pouvoires et d'argents et qui ne pronent meme pas pour la dignite la fierte le jomme le foulla le faide , que va deviendra l'avenir de cette jeunesse ? . Je dirais perdue et frustree . Dans une maison sans killifeu c'est le bordele , voila le SENEGAL de Djibo Ka ,d' Idrissa Seck et de Macky Sall .

5.Posté par ja le 19/02/2008 01:24
Mes chers fréres , pourquoi un tel comportement? Vous avez beau été en grêve, rien ne s`est réglé. Pensez vous à la perte quand vous reprenez encore et encore l`année. Rien est facile dans cette vie, donc essayez de vous concentrer sur vos études et chercher à avancer. Ce n`est pas dans la violence que vous allez évoluer . En tant que des êtres humains , en tant que des gens qui se disent avoir fait au moins 13 ans d`études, en tant que des qui se disent être les futurs dirigeants du pays, vous n`avez trouvé autre solution que la violence.

C`est l`avenir du pays , nous avons l`habitude de dire mais c`est d`abord votre avenir.


6.Posté par zebabs le 19/02/2008 12:03
nul ne peut rejetter cette these pronant que la reussite sucsite l 'effort la perseverance le courage ...developpent les graines de la reussites .mais de nos jours tous le monde sait qu' a defaut les moyens logistiques valables et adequats la reussite est utopique .c est le moment de comprendre comprendre jadis la necessité d une meilleure enseignement et etude universitaire merite de fortes moyens mieux l'etat doit particulariser ce domaine et regler le probleme des etudiants a juste mesure .environs 55.000 etudiants sur une population de 11millions d'habitants c est comme une goutte d'eau dans la mer .il suffit que l
etat soit realiste et evite la division qu'il monte au seins des campus universitaire ,prenne au serieux les etudiants .au moment ou ils acceptent d etre une quizaine dans de petits cabines ;d'attendre des heures sur des files pour manger ;de se mettre par terre pour prendre des cours ,lautorité prefere s ' affairer a des organisations futiles et steriles et surtout de preparer leurs enfants pour demain d'ou l egoisme parfaite .etudiants affaire bi metina mais na nou mougne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State