Référence multimedia du sénégal
.
Google

GREVE GENERALE - BILAN ET PERSPECTIVES: Les grévistes attendent une réponse à leur signal

Article Lu 1523 fois

L’Intersyndicale des centrales syndicales que sont la Cnts, la Csa, Uts et Udts, a mené hier, 22 mai 2008, une grève générale dont la réussite est sujette à caution. Mais l’heure n’est pas à la polémique mais à l’évaluation, afin de tracer de nouvelles perspectives. L’Intersyndicale attend une réponse à son signal, le patronat estime nécessaire la poursuite du dialogue, rapporte Sud Fm.



GREVE GENERALE - BILAN ET PERSPECTIVES: Les grévistes attendent une réponse à leur signal
« Nous sommes en train d’évaluer. Dans l’évaluation, il y a la mesure d’impact de la grève dans le secteur privé et dans le secteur public. Et ensuite, il y a maintenant la réaction du gouvernement et du patronat. Donc nous allons attendre la réaction du gouvernement et du patronat pour savoir quelle lecture ils font de notre démarche. Ensuite, nous déterminerons la nouvelle étape à prendre », campe Mamadou Diouf, Coordonnateur de l’Intersyndicale des centrales. « Nous avons envoyé un signal et nous attendons la réaction par rapport à ce signal que nous avons envoyé », précise le patron de l’Uden, qui garde à l’esprit une possibilité de relance positive des négociations entre les syndicats, le patronat et le gouvernement : « les questions soumises à nos employeurs, publics et privés, concernent le gouvernement et le patronat. Le gouvernement ne peut pas se dérober et nous laisser seuls en face du patronat ».

Du côté du secteur privé, les responsables soutiennent avoir peu souffert de cette journée de grève. En dehors du secteur de l’industrie, les autres services ont fonctionné normalement. « Comme vous le constatez, tout le patronat le regrette, parce que nous étions déjà dans une dynamique de concertation et malgré peut-être le désaccord qui est constaté, la volonté de poursuivre le dialogue et d’aboutir à un accord reste toujours de mise », avance Abdel Kader Ndiaye, vice-président de la Confédération nationale des employeurs du Sénégal (Cnes).

M. Ndiaye de poursuivre : « Il faut aussi retenir que dans une économie, une grève générale n’est jamais la bienvenue parce que ça perturbe l’économie. En ce qui concerne l’évaluation de la grève générale, je pense que ce qu’il faut retenir aujourd’hui, qu’il s’agisse du secteur du service, de l’industrie, du Btp, ce sont des services du secteur économique qui ont fonctionné, peut-être pas à plein régime, mais vous pouvez le constater, malgré la grève générale, on a pu enregistrer une activité acceptable, en tout cas pour faire tourner les structures ».

Selon le responsable de la Cnes « le débat est ailleurs. Aujourd’hui, il s’agit de voir comment poursuivre le dialogue, comment trouver des points de convergence entre le patronat et les travailleurs, pour qu’on puisse en tout cas se tourner vers l’essentiel. Je pense que le combat du développement est ailleurs ».

Le gouvernement, les syndicats et le patronat se retrouvent autour de la table dès ce vendredi. Les négociations vont continuer après la grève générale d’hier. Les plénières auront lieu au Building administratif à 15 heures.

Source: Nettali

Article Lu 1523 fois

Vendredi 23 Mai 2008


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:10 L’adultère est-il devenu une banalité ?

Mercredi 7 Décembre 2016 - 12:16 NDIGUEUL DU KHALIFE DES MOURIDES: 500F par personne

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State