Référence multimedia du sénégal
.
Google

GRATUITE DES SOINS POUR LES PERSONNES AGEES : Les hôpitaux invités à poursuivre le plan « Sésame »

Article Lu 11927 fois

Le ministre de la Santé, Modou Diagne Fada, a invité les directeurs d’hôpitaux à poursuivre la prise en charge des personnes concernées par le plan « Sésame ». Lancé le 1er septembre 2006, le plan « Sésame », une initiative du président de la République qui permet aux personnes âgées d’accéder gratuitement aux soins médicaux sur toute l’étendue du territoire pèse lourd sur les budgets des hôpitaux. Conséquence : certains hôpitaux ont arrêté de dispenser des soins aux personnes âgées parce que l’Etat du Sénégal leur doit de l’argent. Alors que les procédures veulent, à la fin de la prise en charge du patient, que toutes les pièces justificatives soient envoyées au ministère de la Santé pour les paiements, a expliqué Moussa Daff, directeur de l’hôpital régional de Diourbel.



GRATUITE DES SOINS POUR LES PERSONNES AGEES : Les hôpitaux invités à poursuivre le plan « Sésame »
Malheureusement, le paiement ne suit pas. Il est différé. D’où la dette de l’Etat vis-à-vis des hôpitaux, explique M. Daff, selon qui l’hôpital de Diourbel continue de dispenser des soins aux personnes âgées, malgré la dette de l’Etat.

Pour Modou Diagne Fada, ministre de la Santé, qui a présidé, hier, à Dakar, la réunion du comité interne de suivi du Plan national de développement sanitaire (Pnds) et de prise en contact avec les médecins-chefs de région, les directeurs d’hôpitaux ne doivent pas rejeter les bénéficiaires du plan « Sésame ». La raison avancée par le ministre de la Santé est que, le plan « Sésame », est une initiative du président la République qu’il faut appliquer quels que soient les problèmes rencontrés. Point de vue partagé par le directeur de l’hôpital El Hadj Ibrahima Niass de Kaolack, qui a estimé que les directeurs d’hôpitaux sont nommés par le chef de l’Etat. Par conséquent, ils doivent respecter les décisions prises par ce dernier. Mais, reconnaît le colonel Massamba Diop, le plan « Sésame » coûte cher et l’Etat doit de l’argent à toutes les structures sanitaires du pays. Cette réunion a été l’occasion pour les directeurs d’hôpitaux d’exposer les contraintes relatives au fonctionnement des structures de Santé. Pour que des mesures urgentes soient prises, le ministre de la Santé a demandé aux médecins-chefs de région de lui faire l’état des lieux. « D’ailleurs, nous allons, à l’interne, étudier la politique de financement de certains soins, ainsi que la prise en charge du plan « Sésame » et faire une proposition au président de la République », a indiqué Modou Diagne Fada, qui a invité les directeurs d’hôpitaux à être rigoureux dans la gestion et le recrutement du personnel. Il s’est aussi engagé à populariser l’initiative « Badiénou Gokh » (femmes leader) dans toutes les localités du pays en s’appuyant sur les conseils donnés aux femmes en état de grossesse. Ceci permettrait de réduire la mortalité maternelle et infantile, a-t-il soutenu.

Eugène KALY
Source Le Soleil

Article Lu 11927 fois

Jeudi 7 Janvier 2010





1.Posté par m le 07/01/2010 11:51
bonne continuation vous etes brave le senegal peut compter sur vous

2.Posté par tr le 07/01/2010 11:53
les sénégalais viennent de découvrir en vous la personne la plus apte pour assurer l'avenir

3.Posté par soleil le 07/01/2010 12:00
www.senews.info

www.dakaronline.net

4.Posté par mousse le 07/01/2010 12:47
casse-toi.............pauvre con de modou modou.............

5.Posté par lice le 07/01/2010 14:25
Cher ministre etes vous prét à rembourser les hopitaux?
Vous nous imposer le plan sésame et vous ne voulez pas verser des sous pour la régularisation des bénéficiaires.

6.Posté par Mbouraké le 07/01/2010 19:57
C'est ce que l'on appelle du POPULISME!
Il faut avoir les moyens de sa politique!
Si vous êtes devenus communistes notre cher pays n'a pas les moyens ! et si vous essayez de nous faire rêver c'est fini la récréation !
Comment peut-on dire le chef de l'Etat est là est faîtes ce qu'il vous dit de faire !!!
elle s'arrête ou sa responsabilité !
Un Etat mauvais payeur pour un pauvre pays ce n'est que de la perfidie et rien d'autre.
Et le directeur de l’hôpital El Hadj Ibrahima Niass de Kaolack de rajouter
"les directeurs d’hôpitaux sont nommés par le chef de l’Etat. Par conséquent, ils doivent respecter les décisions prises par ce dernier".

Encore un autre pantin qui s'améne son cul. Donc si le Président te dis démal poubi tu vas le faire même si tu n'en a pas envie.
Putain va revoir tes notions en terme de responsabilité c'est ça soit Belle et tais toi !!
Bande de charognes!

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State