Référence multimedia du sénégal
.
Google

GRABUGE LORS DE LA CEREMONIE OFFICIELLE DU MAGAL DE TOUBA: Un auxiliaire de police tabasse et injurie Serigne Abdou Fatah, un des fils du Khalife général

Article Lu 12272 fois

Personne n'est à l'abri de l'usage abusif de la violence par les éléments de la police qui avaient fait passer un sale quart d'heure à nos confrères de la Rfm et Wadr, Kambel Dieng de Kara Thioune. La preuve, c'est Serigne Abdou Fatah Mbacké, l'un des fils du Khalife général des Mourides, qui en a été victime, hier, lors de la cérémonie officielle marquant la fin du 114e Magal de Touba. Il a été matraqué et injurié par un auxiliaire qui a été emmené vers une destination inconnue



TOUBA- Au moment où, hier, dans le cadre de la cérémonie officielle du Magal de Touba, le premier des policiers, le ministre d'État, min­istre de l'Intérieur, Cheikh Tidiane Sy, chef de la délégation gouvernementale, livrait le message du président de la République au Khalife général des Mourides, la tension était vive à l'entrée de la résidence Khadimou Rassoul. Arrivée sur les lieux en retard, le fils du Khalife général des Mourides, Serigne Abdou Fatah Mbacké, accompagné de sa petite délégation, s'est heurté au refus des auxiliaires de police postés à l'entrée de la résidence. Ne voulant rien entendre, l'un des policiers lui refuse l'en­trée et lui intime l'ordre de quitter les lieux.



Saisi, le Directeur de la Sûreté présente des excuses



La trentaine, Serigne Abdou Fatah Mbacké qui était habillé d'un boubou de couleur verte, très simple, comprit que le policier ne le connaissait pas. Face à l'intransigeance du policier, le marabout tente de lui expliquer qui il est pour pouvoir passer : «Vous ne me reconnaissez peut-être pas. Je suis un fils du Khalife général des Mourides, Serigne Mamadou Lamine Barra Mbacké. Je suis Serigne Abdou Fatah Mbacké». Mais cela n'infléchit pas la position de l'homme de tenue aux nerfs tendus.

«Dégagez d'ici, je m'en fous», lui intime le policier avant de le bousculer. Face à l'insistance du jeune marabout et de son entourage, le jeune auxiliaire de la police sort de ses gonds et assène deux coups de matraque à la tête à Serigne Abdou Fatah Mbacké avant de l'abreuver d’injures.



Des témoins accusent le marabout d'avoir provoqué le policier en l'invectivant



Mis au courant de cette affaire, tous les officiers de police qui étaient à la cérémonie ont rappliqué dehors. Les patrons de la police prévôtale, le commissaire Tamsir Diouf Diakhaté du commissariat spécial de Touba, le commandant du Groupement mobile d'inter­vention (Gmi) sur place, le commandant du Corps urbain, le directeur de la Sûreté publique, le commissaire Pape Mafall se sont dépêchés autour du jeune marabout pour négocier dans la rue, l'apaisement de cette affaire.

La première décision prise par la hiérarchie policière, séance tenante, a été d'exfiltrer et d'emmener l'auxiliaire de police vers une desti­nation inconnue pour lui éviter un lynchage de la part des fidèles ayant assisté à la scène et éviter une confrontation entre forces de l'ordre et talibés.

Revenant sur 1es circonstances de cette dérive policiere, Serigne Abdou Fatah Mbacké que nous avons pu accrocher a confirmé la scène, à laquelle nous avons assisté. «Il m'a frappé et je lui ai dit que je vais entrer par la force. C'est en ce moment que j'ai appelé le Directeur de la Sûreté, Saliou Diallo, qui a donné des instruc­tions aux autres officiers pour qu'ils fassent le nécessaire afin que j'accède à la cérémonie officielle», a déclaré Serigne Abdou Fatah. Interrogé sur la suite qu'il entend réserver à cette affaire, le marabout s'est contenté de dire : «Polisiebi dafa gnak ak talibee rek, du ma ka topee dara» (ndlr : ce policier est mal éduqué, c'est tout. Je ne le poursuivrai pas).

Seulement, selon des témoins, c'est le marabout qui a ouvert les hostilités en invecti­vant le policier qui, piqué au vif, a riposté.

Source: Le Populaire

Article Lu 12272 fois

Mardi 17 Février 2009





1.Posté par algebre le 17/02/2009 12:49
Ben je suis désolé mais dans chaque chose il y a des regle: d'une part on vien en retard ensuite on ni la preuve de qui on est et on a meme pas été mis dans une liste permettant de savoire qui doit venir qui manque. eh bien ce policier n'est pas sensé le savoir. moi aussi j'aurais pu y aller et dire je m'appelle serigne Abdou Fatah Mbacké. en plus un policier c'est quand meme une institution une force de l'ordre on lui parle pausément et avec respect.

2.Posté par kaw kaw le 17/02/2009 12:49
policier bi mo niak talibé wayyyyyyyyy door mbacé mbacé

3.Posté par Sole le 17/02/2009 12:53
Ignorance, lache moi, tu m'appauvris de jour en jour. Je ne sais plus qui je suis et ce que je dois faire. J'ai honte d'être descendu si bas à l'echelle humaine. Je ne réflechis plus, j'obeis à un être comme moi. Cet être fait tout pour me faire croire que ses enfants vont heriter de ses "connaissances", sans étudier (puisque c'est héréditaire). Je n'en veux à personne, je suis responsable de ce qui m'arrive parceque je suis intelligent comme l'autre qui me manipule avec calculs.

4.Posté par tonton le 17/02/2009 15:49
bravo au jeune policier tu as bien executer les ordres et tu merites d'etre .recruter.

5.Posté par modou modou le 17/02/2009 16:40
les policiers qui n'ont rien a faire que garder les résidences des maras! voila le probléme!

6.Posté par sar le 17/02/2009 17:55
les senegalais ne sont pas civilisès en general...pourquoi ils ne peuvent pas respecter les policiers? etre le fils du khalifa ne vous donne pas le droit de manquer de respect à un fonctionaire de l'etat....

7.Posté par dib le 17/02/2009 19:26
pourquoi ne pas avertir de son retard,le policier n a suivi que des ordres on ne peut pas le blamer en plus il n est pas payer pour reconnaitre tout les fils de....non plus pour donner des coups,ni pour se faire insulter,je ne prends partie pour personne mais j aurai aime avoir la version du concerne.deeg rek mo bakh

8.Posté par TOUBA le 17/02/2009 20:04
les policers senegalais ne respect pas la dignite humaine laplus part ces des bete des imbeciles ils ne respecte personne ces des con il reflechisse par le cul ils ne sont pas civilisés .la plupart ces des mecontants sociale des fils de putes ils respecte personne ils n ont aucune courtoisie ces des cochons des betes et des rats.je sais pas on doit les apprendre les bonnes manieres etre correcte avec les gens,ceux sont vraiment des nullards

9.Posté par layanne le 19/02/2009 22:47
Cher TOUBA, je ne vois pas de quoi cela consiste à insulter des personnes qui ne font que leur travail.Ce policier doit etre feliciter non seulement par l´etat ,mais par le khalif general des mourides et par tout les senegalais.Pochainement ce fils de mara saura comment s'adresser à qui que soit.Que chacun fasse son travail correctement dans notre societe.

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State