Référence multimedia du sénégal
.
Google

GOUVERNEMENT: Le silence de Wade incommode ses ministres

Article Lu 1994 fois

Depuis son retour de voyage, après des vacances passées en Europe (Genève et Paris), le président de la République Me Abdoulaye Wade s’est emmuré dans un profond silence. Une attitude qui incommode fort ses proches dans le contexte présent de la rentrée gouvernementale.



GOUVERNEMENT: Le silence de Wade incommode ses ministres
Les ministres de Wade craignent particulièrement ce mois d’octobre qui pointe du nez. Et l’une des raisons de ce malaise perceptible au niveau du gouvernement, c’est le silence dans lequel s’est engouffré le Président Wade depuis son retour de voyage. Il faut bien sûr dire que les inondations qui ont plongé une bonne partie de la banlieue dakaroise dans le désarroi n’y sont pas étrangères. Le Président Wade en est tellement conscient que le seul acte (politique ) qu’il a posé après son retour de voyage, a été de patauger dans les eaux troubles de la profonde banlieue, sous les huées des populations dépassées. Sans doute, le Président Wade n’a pas non plus de solution miracle à mettre sur la table. Mais il aura des comptes à demander au tout puissant ministre de la Construction et de l’Habitat Omar Sarr. Un homme qui s’est jusque-là attiré la sympathie de la famille présidentielle, mais qui est aujourd’hui dans la position du parfait fusible. Les critiques ne manquent pas contre lui en tant que ministre de tutelle qui gère le plan Jaxaay.

Déjà le secrétariat du comité central du Pit qui s’est réuni le 07 septembre dernier, signalait que sur les 3000 logements prévus sur le site de Keur Massar, seuls 1600 logements ont été effectivement édifiés dont une bonne partie est aujourd’hui sous les eaux. Pire, les camarades de Dansokho, qui suivent particulièrement l’affaire Jaxaay, ajoutaient que la « valeur de ces maisons est d’environ 15 milliards ». Et de s’interroger sur "l’utilisation réelle" des 37 milliards restants ». Une vraie nébuleuse dans laquelle on retrouve les effets secondaires de la dernière présidentielle ; beaucoup de marchés de construction de villas ayant été octroyés à des promoteurs proches du Pds. A quel prix ?

En vérité, Omar Sarr pourrait juste constituer le portrait robot du ministre sous siège éjectable du gouvernement de Wade. Mais il n’est sans doute pas le seul. Beaucoup de membres du gouvernement sont dans l’expectative. Des qui se sont en vérité révélés comme du bois mort, pour le Président Wade. Invisibles aussi bien sur le front politique et sur celui des activités des ministères qu’il dirige, ils étalent aujourd’hui toutes leurs limites. De quoi donner du tournis au locataire du Palais l’Avenue Léopold Sédar Senghor. Selon certaines indiscrétions, le Président Wade a sa liste et travaille tous les jours sur des schémas pour se tirer de cette ambiance de morosité généralisée qui peut mener à tout, surtout à l’effritement rapide de sa popularité. Et sans doute que les ministres menacés par la "foudre" présidentielle ne sont point dans le secret des dieux - l’information étant bien verrouillée en hauteur - que la peur a fini par habiter les membres du gouvernement.

Ainsi, les saisons se suivent et se ressemblent. Chaque fois que le Président est dos au mur, sa première béquille pour ressurgir consiste à casser du ministre. Visiblement, les moutons de panurge que sont Farba Senghor (Transports aériens) et avant lui, Ibrahima Sarr (ex-ministre délégué chargé du Budget) ne suffisent pas.

Source: Nettali

Article Lu 1994 fois

Lundi 15 Septembre 2008





1.Posté par hhééhhéhééhéh le 15/09/2008 16:05
CETTE PHOTO EST TIREE DU FILM ALI BABA ET LES 40 VOLEURS QUI PASSE EN CE MOMENT AU CINEMA LE SENEGAL ALLEZ Y VOIR UN BON FILM

2.Posté par patriot le 15/09/2008 16:26
OMAR SARR A TOUT ECHOUE

3.Posté par lick le 15/09/2008 16:59
C'est wade qui a echoué pas Omar Sarr

4.Posté par ramses le 15/09/2008 17:44
président on souffre aidez nous....alakama...fasadililah

5.Posté par wax fêgn le 15/09/2008 19:04
Côte de popularité de Wade? En a-t-il eu depuis fevrier 2008? Sa côte est égal á presque zéro. Seuls ses elus le supportent (senateurs, deputes, ministres, PDG et Pdt de conseil d'administration) Wade sait trés bien que les sngalais ne le supportent plus de même que son gouvernement.

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State