Référence multimedia du sénégal
.
Google

GHANA Ce qui reste de Kwamé Nkrumah

Article Lu 11029 fois


Que reste-t-il de Kwamé Nkrumah ? Que sont devenus ses fils ? Pour trouver une réponse à ces questions un tour d’horizon dans le palais silencieux du premier président du Ghana indépendant s’impose.
«My name is Agatha Gosu, Welcome to Kwamé Nkrumah Memorial Park». C’est ici, un rectangle de 5 hectares niché au centre d’Accra faisant face au palais de justice, où repose l’une des figures emblématiques de l’histoire africaine, le premier président du Ghana, Kwamé Nkrumah. Ce dernier décédé le 27 avril 1972 en Roumanie est immortalisé par son imposante statue, ses actes courageux et ses 14 chefs d’œuvre dont Voice from Konakry, Africa Must Unite et Towards Colonial Freedom juxtaposés dans le musée. Où, en plus des photos illustrant ses différentes déclarations accrochées au mur, la table qui lui faisait office de bureau, son costume, son lit d’étudiant et sa bibliothèque servent de décor. Le personnel, à force de côtoyer ce que l’homme avait de plus intime : son stylo, son miroir, son cachet de président, son tabouret d’enfant que lui avait gracieusement offert sa grand-mère, son cercueil, croit dur comme fer que : «Krumah n’est pas mort, il est toujours vivant». Son excellence dans son sommeil profond reçoit en audience «chaque année 540 000 personnes. Les gens viennent de partout. Du mois de juin au mois d’août c’est la grande affluence, sinon les autres mois, ils viennent à compte-goutte». Comme c’est le cas en ce mois de février. Seule une dizaine de personnes de nationalités différentes (égyptienne, canadienne et suisse) rencontrée dans les lieux. Les uns posent devant les statuettes, les autres prêtent une oreille attentive aux gardiens du temple qui leur content l’histoire de Nkruma. «Celui qui a fait la fierté de toute la nation ghanéenne et du peuple africain en général» reçoit en audience moyennant 3 Ghana Cédi, monnaie locale, l’équivalent de 1500 francs. «Cela a été instauré depuis 1992, date de création du Park par le troisième président du Ghana Jerry John Rawlings. Qui avait succédé au fauteuil Kotoka. Lequel, avec Afrita, avait contraint par coup d’état Kwamé Nkrumah à s’exiler au Vietnam. Cependant, il n’a pas pu arriver à destination. Il a transité en Chine et de là-bas, Nkrumah a rallié la Guinée où il a partagé le pouvoir avec Sekou Touré», raconte la jeune fille de teint clair, dentition éclatante, courte de taille et âgée de 25 à 30. Agatha Gosu est au Ghana ce que Joseph Ndiaye est au Sénégal : une mémoire vivante.

La famille de Nkrumah

Le père fondateur en 1949 de la Convention People’s Party (Cpp) et premier président du Ghana indépendant, 6 mars 1957 et ex-pensionnaire de l’Université de Lincoln de 1935 à 1938 est père de quatre bouts de bois de Dieu. L’un est de mère ghanéenne et les autres sont les progénitures de son unique épouse, l’Egyptienne Fathia. Le plus âgé, médecin de profession, le docteur Francis Nkrumah, est à la retraite au Ghana. Celui qui porte le nom de Gamal Abdel Nasser Nkrumah est journaliste en Egypte, la fille Samia Nkrumah vit en Italie et leur cadet Sékou Nkrumah continue l’œuvre de son père. Il milite dans le parti de Jerry Rawlings, National Democratic Congress (NDC). Et peut-être un jour, il sera président comme son père qui a dirigé le Ghana de 1960 à 1966.

Source: L'observateur

Article Lu 11029 fois

Vendredi 15 Février 2008

Actualités | Politique | Economie | Fait Divers | Société | People | Sport | Coin des femmes | Culture | International | Vidéo News | Buzz du monde | Bande dessinée | Un café avec | Dinama Nekh | Buur Guewel | Double vie | Ndiaye Dollar | Wiri Wiri | Le reve de Akis | Rirou tribunal | Revue de presse | Blagues





Copyright © 2007 - 2016 Xibar multimedia Tous droits réservés

DIRECTEUR DE PUBLICATION: Abdoulaye Sogue - Contact: Protect e-mail with only css

Xibar Multimedia - 2901 41st Ave, Long Island City, NY 11101, United State